Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - PATRIOTISME - Célébration du 71ème anniversaire de la victoire du 8 mai 1945

Patriotisme Célébration du 71ème anniversaire de la victoire du 8 Mai 1945 Ce dimanche…

Patriotisme

Célébration du 71ème anniversaire de la victoire du 8 Mai 1945

Ce dimanche 8 mai, ni le vent, ni la pluie n’ont entamé le moral d’un cortège parti en défilé de l’Hôtel de Ville Mirabel pour rejoindre le cimetière afin d’y célébrer le 71ème anniversaire de la victoire du 8 Mai 1945.

C’est la fanfare qui a ouvert le cortège dans lequel avaient pris place le Maire d’Agde Gilles D’Ettore, son Premier Adjoint et Conseiller Départemental Sébastien Frey, son Adjoint à la Sécurité, Charlotte Nouet, Commissaire d’Agde, Eric Castillon, Chef de Corps des Sapeurs-Pompiers d’Agde, ainsi qu’un grand nombre d’élus, de porte-drapeaux et de représentants des associations patriotiques.

Après le traditionnel dépôt de gerbes au pied du monument et la Marseillaise, Paul Alric, Président des Anciens Combattants d’Agde, a lu «l’Ordre du jour n°9» dans lequel le Général d’Armée de Lattre de Tassigny, Commandant en Chef de la Première Armée Française, annonçait l’acte solennel de la capitulation de l’Allemagne.

Pierre Connan, Président de l’Union Nationale des Anciens Combattants – section Agde, a ensuite pris la parole en précisant que «la France peut être fière de ses enfants, qui combattirent partout où on leur avait dit que leur sacrifice sauverait la patrie. Certains avaient quitté le pays de leur enfance pour mieux préparer sa reconquête. Ils furent grands sur les plages de Normandie et celles de Provence. Beaucoup ne virent que le bout de la plage. D’autres franchirent le Rhin, le drapeau tricolore en tête de colonne pour forcer l’ennemi nazi à la capitulation».

Une capitulation de l’Allemagne Nazie obtenue le 8 mai 1945, «peu avant minuit dans la banlieue Est de Berlin, par les représentants de l’URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des Etats-Unis» comme l’a précisé le Maire. «Ce jour consacrait l’aboutissement de 6 années de combat qu’au-delà des conflits multiséculaires entre puissances européennes avaient vu s’affronter deux conceptions antagonistes de l’humanité, une guerre déjà entre civilisation et barbarie.

Depuis 70 ans, nous nous réunissons chaque 8 mai pour célébrer cette victoire qui a décidé en son temps de l’avenir de l’humanité. Nous nous souvenons aussi que ce conflit mondial aurait pu être évité si durant les 10 années qui l’ont précédées l’aveuglement n’avait pas prévalu face à la montée en puissance du nazisme en Allemagne avec comme point d’orgue en 1938 le lâche soulagement des accords de Munich.

Nos grands-parents ont dû payer le prix du sang et du sacrifice pour nous transmettre le fruit préservé de notre histoire Judéo-chrétienne  et sa belle consécration laïque et Républicaine qui offre à chacun liberté et dignité.

En ce 8 mai 2016, nous ne pouvons ignorer que ces valeurs chèrement acquises ou préservées sont à nouveau menacées. Les attentats odieux que nous avons subis en 2015 nous ont clairement fait changer d’époque. Le choc des civilisations pressenti par Samuel Huntington dans le milieu des années 90 est devenu une réalité bien qu’il s’agisse d’un nouvel affrontement entre civilisation et barbarie.

Ce combat, Mesdames et Messieurs, il va falloir le mener. Nous avions un peu oublié combien l’histoire est tragique et offre à chaque génération sa part de tourments et de drames.
Ce combat, nous devons le gagner car là encore il en va de l’avenir de l’humanité.
Nous devons le gagner en France où chaque jour nos valeurs sont bafouées sans susciter jusqu’ici de notre part de réactions à la hauteur de l’agression et des enjeux qu’elle recouvre.

Vivre sur notre belle terre de France, ce n’est pas seulement respecter nos lois, c’est aussi faut-il le rappeler adopter notre mode de vie.

En France, la religion relève de la sphère privée.
En France, les femmes ont un visage qu’elles ne cachent pas.
En France, la jeunesse est sacrée et on ne lui tire pas dans le dos.
En France, le sentiment national l’emporte sur tout autre sentiment d’appartenance.
C’est ainsi que nous faisons civilisation. C’est ainsi que nous voulons continuer à vivre.

Face à l’Islamisme comme par le passé avec le nazisme, il n’y a ni accommodement, ni compromis possibles. Aussi nous devons cesser d’accepter l’inacceptable au nom d’une bien pensance ou d’un soit disant esprit de tolérance qui n’est plus de saison quand il s’applique à un projet politique qui vise à notre destruction.

Désormais, il nous faut agir certes avec lucidité et en restant fidèle à nos principes mais aussi et surtout sans faiblesse. C’est le devoir et la mission de notre génération.

Nous le devons à nos enfants et aussi à ceux à qui nous rendons hommage aujourd’hui et qui, il y a plus de 70 ans, nous ont transmis le flambeau de la liberté.
Vive la République !
Vive la France !».

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.