AGDE / PEZENAS – Les papis braqueurs s’étaient reconvertis dans les stups !

Voilà une enquête qui aura demandé de la pugnacité aux gendarmes de Pézenas.

Tout commence en août dernier quand une Seat Ibiza prend la fuite entre Gabian et Servian à la vue d’une patrouille de Gendarmerie.  

Prenant tous les risques, le chauffard parvenait à s’enfuir mais son comportement suffisait à ouvrir une enquête pour essayer de comprendre les raisons de cette fuite soudaine. Après de multiples investigations, les gendarmes parvenaient à l’identifier à l’aide de la téléphonie et des vidéosurveillances : âgé de 62 ans, domicilié à Agde, il était très connu de la justice pour avoir été condamné à deux reprises pour des vols à main armée. Au total, l’homme comptait pas moins de 24 ans de prison au compteur !

De quoi intriguer encore un peu plus les gendarmes d’autant les enquêteurs faisaient alors un rapprochement avec le témoignage de deux personnes ayant vu le conducteur de ce véhicule, à l’issue de la course poursuite, remettre des colis suspects au conducteur d’un autre véhicule dans un champ isolé à Pouzolles.

Les gendarmes parvenaient également à identifier ce second conducteur comme étant un homme âgé de 66 ans, domicilié à Servian, lui aussi très connu de la justice pour avoir été condamné à cinq reprises entre 1988 et 2013.

Les investigations mettaient à jour un important trafic de stupéfiants

Les nombreuses investigations suivantes permettaient de suspecter que ces hommes participaient à un trafic de cocaïne et de cannabis avec deux autres individus :

–        Le premier était un homme de 63 ans domicilié à Balaruc Les Bains qui revendait de la cocaïne à une quinzaine de clients en affirmant qu’il se fournissait auprès des deux hommes initialement identifiés.

–        Le second était un homme de 37 ans, domicilié dans la vieille ville d’Agde, chez lequel étaient découverts 951 g d’herbe de cannabis, 1,7 kg de résine de cannabis, une balance de précision et une arme de poing à grenailles. L’individu affirmait que ces stupéfiants provenaient de pieds de cannabis qu’il faisait pousser dans son grenier pour son seul usage personnel, mais qu’à la suite d’une surproduction, il avait décidé d’en vendre depuis six mois pour un gain d’environ 5000 €. Le parquet ordonnait par ailleurs la saisie de 125 000 € déposés sur son compte bancaire et de son véhicule Renault Clio estimé à 13 000 € dans le cadre d’une enquête distincte de blanchiment d’argent provenant d’un trafic de stupéfiants. 

De lourdes condamnations

Le tribunal correctionnel de Béziers a condamné le trafiquant récidiviste de 66 ans à la peine de 5 ans d’emprisonnement, l’ancien braqueur de 62 ans à 4 ans d’emprisonnement, l’Agathois de 37 ans à3 ans d’emprisonnement, l’habitant de Balaruc à 2 ans d’emprisonnement.

Enfin, la trentaine de consommateurs identifiés de cocaïne ou de cannabis a été poursuivie sous forme d’ordonnances pénales. Ils étaient tous condamnés à payer des amendes pour usage de stupéfiants.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.