L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

AGDE POLITIQUE - Je ne laisserai pas les revanchards et le macronisme emporter notre ville

Par ces quelques lignes, je souhaite rétablir une certaine réalité. En effet voilà quelques jours que pour certains amusés et pour d’autres sidérés ; des Agathois(es), assistent à une guéguerre entre deux listes. Il s’agit concrètement de Agde en Commun et de la liste Juste, Verte et Sûre. Pour que ce soit clair et qu’il n’y […]

Par ces quelques lignes, je souhaite rétablir une certaine réalité. En effet voilà quelques jours que pour certains amusés et pour d’autres sidérés ; des Agathois(es), assistent à une guéguerre entre deux listes.

Il s’agit concrètement de Agde en Commun et de la liste Juste, Verte et Sûre.

Pour que ce soit clair et qu’il n’y est pas d’ambiguïté, je suis un des co-fondateur de celle d’Agde en Commun.

Afin que cesse ce spectacle, qui maintenant lasse tout le monde, y compris moi même, je vais une dernière fois et publiquement, vous expliquer comment nous en sommes arrivés là.

Après avoir rencontré à la fin de l’hiver dernier, Thierry GAUBERT, qui est aussi le co-fondateur de Agde en Commun, j’ai compris que nous partagions la conviction d’un nécessaire rassemblement des idées, pour le bien commun. Nous avons donc décidé communément de construire une plateforme citoyenne ouverte à toutes les personnes qui souhaitaient s’engagées pour l’intérêt général, peu importe le courant politique du moment où les participants partageaient des valeurs de liens et de partage. 

Lors de l’Agora du 15 juin dernier,  nous annoncions vouloir porter un projet citoyen en vue des élections municipales 2020. Puis au fil du temps des personnes sont venues nous rencontrer pour avoir des informations complémentaire sur notre projet. Certaines nous ont suivis, d’autres sont venus sondées et sont reparties. Jusque là, nous dirons qu’il n’y a rien d’exceptionnel.

L’été passe, pendant ce temps nous communiquons sur notre initiative, en insistant sur le fait que le projet se veut être une plateforme plurielle.

Parmi les personnes qu’Agde en Commun rencontre dans le cadre de son développement, nous croisons Madame SEIWERT qui se dit intéressée par notre projet, mais dit vouloir attendre de savoir si Fabrice MUR se lance ou pas avant de prendre sa décision. Ce qui est normal et cette loyauté lui est tout à fait honorable.

Quelques semaines passent, puis nous apprenons soudainement par la presse locale que le Docteur NADAL se présentera sous une candidature sans étiquette, iconoclaste et citoyenne.

Hébété, devant cette candidature très semblable sur le fond à la notre, j’ai interpellé par un article un peu provocateur le Docteur (Baker) afin de lui faire connaître notre étonnement, à savoir qu’il n’a pas pris la même de nous contacter ne serait-ce que pour en savoir plus sur notre projet.

La seule réponse à cette article que j’ai reçu est : la visite de Mme SEIWERT sur mon lieu de travail qui est venu directement m’exprimée son mécontentement, et sa diffamation sur facebook prétendant que je suis à la solde de Gilles D’Ettore sans en apporter les preuves que j’attends toujours d’ailleurs.

Étonnantes réactions, alors qu’elle n’est aucunement concernée par l’article en question. (la Caroline en question, n’était pas du tout elle…). Bref, au moins toute cette agitation aura eu le mérite de dévoilée sa préférence pour le candidat NADAL.

Jusque là encore une fois, rien de bien méchant si ce n’est que celui qui prétend vouloir être le nouveau monde n’utilise que les logiciels politiques du siècle dernier pour l’inventer. Ce que ne veulent plus les français.

Très vite, nous avons compris que la liste verte, sûre, et juste est en fait la liste des revanchards qui n’ont qu’une seule idée en tête « Faire tomber D’Ettore ! » peu importe les moyens utilisés, seule la victoire compte pour eux.

Un peu d’eau passe sous les ponts, quand nous apprenons que le comité de La République En Marche d’ Agde, organise une rencontre avec le candidat qu’ils soutiennent. C’était donc ça !!!

Voilà pourquoi, certains persistaient à vouloir coller à Agde en Commun une étiquette de Gilets Jaune, tandis que la liste du candidat NADAL avançait masquée.

Cette manœuvre consistait peut être à manipuler l’opinion publique, dans le but de détourner l’électorat au courant social. Mais heureusement que nous avons vu venir cette mascarade avant qu’ils ne trompent nos concitoyens.

En évidence, ils sont en train de monter si haut dans leurs idioties que la chute sera si brutale qu’elle leur en sera fatale. On pourrait en rire, sauf que c’est trop grave pour le faire.

Je ne crois pas que de vouloir gagner avec la haine dans ventre soit la meilleure des motivations pour l’intérêt général. Je combattrais avec courage cette dérive.

Je veux du changement, mais contre le pire ?

Je ne veux pas que notre ville soit remportée par des revanchards qui depuis des années ont tellement avalés de frustration qu’ils pourraient en éclater.

Je ne veux pas que notre ville soit entre les mains d’un parti politique qui ne défendrait que les intérêts des plus puissants.

Je ne veux pas que dans notre ville, on utilise notre police contre nos pompiers.

Je ne veux pas voir notre ville en feu et à sang.

Je ne veux pas que la vengeance et les règlements de comptes l’emportent sur le débat démocratique.

Réveillons-nous, ouvrez les yeux !

Il ne faut pas laisser le macronisme s’emparer de notre ville. Sa stratégie est connue à présent : il s’infiltre par ce qu’il y a de plus faible…

Alors réfléchissons y bien, soit nous choisissons le changement par la raison et un travail collectif, soit nous laissons la frustration et les revanches personnelles l’emporter.

Ce que notre ville a besoin, c’est d’être entreprenante, solidaire et citoyenne !

Et non d’injustice sociale et fiscale, qui plomberait notre économie locale qui survit.

Je vais donc commencer par éclaircir les choses une bonne fois pour toute : Si Thierry GAUBERT est délégué régional Occitanie auprès de  REFONDATION mouvement initié par Régis PASSERIEUX ancien Maire d’Agde, ce dernier n’est jusqu’à maintenant, jamais intervenu dans nos choix. Alors pour ceux qui  ont des doutes, je leur suggère vivement de me contacter pour en débattre : mes coordonnées sont visibles sur notre site web.

Sinon, pour les autres : innocents, haineux, frustrés et médisants, imbibés par la soif de revanche et aveuglés  par l'orgueil et qui dénigrent en calomniant, vous pouvez vous mettre ce que vous souhaitez où vous voulez, et prendre plaisir à le faire,  mais ne venez pas hypocritement m’emmerder.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.