L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

AGDE POLITIQUE - Les fake news s'invitent elles dans la campagne des élections municipales ?

Rumeurs, infos, intox, bruits de couloirs, insinuations apparaissent souvent dans une campagne électorale et en ce début de campagne, la cité agathoise ne semble pas devoir échapper à la règle, au risque de venir polluer le débat démocratique d'idées. La création d'une fake news Le procédé utilisé est bien souvent le même : un militant repère une […]

Rumeurs, infos, intox, bruits de couloirs, insinuations apparaissent souvent dans une campagne électorale et en ce début de campagne, la cité agathoise ne semble pas devoir échapper à la règle, au risque de venir polluer le débat démocratique d'idées.

La création d'une fake news

Le procédé utilisé est bien souvent le même : un militant repère une information, vraie ou fausse, et la transmet sans filtre à l'équipe de campagne d'un candidat. Celle-ci, toujours en quête de trouver des arguments, a tendance à faire confiance à sa “source”. Elle va reprendre opportunément l'information sur un tract ou la souffler au candidat qui pourra la glisser au cours d'un discours de meeting de campagne. La mèche est allumée…

Elle peut ensuite être reprise par certains profils ou pages facebook, pseudo sites ou médias peu scrupuleux de vérifier ses sources et devenir ainsi une véritable fausse information qui va se répandre de manière virale. 

Inquiéter et créer de l'indignation

Considérées une à une, ces « petites intox » peuvent sembler anodines, anecdotiques. Mais c’est leur masse et leur fréquence qui jouent un rôle, en créant un « climat » permanent d’indignation, propre à inquiéter celui qui les reçoit sur son profil Facebook ou sur son compte Twitter.

Devant l'ampleur du phénomène, la personne ou l'institution mise en cause n'a pas d'autres choix que de devoir se justifier, même lorsque l’information de base est totalement fausse.

L'histoire de gros tuyaux 

Ce scénario infernal semble bien s'être produit il y a quelques jours dans la cité agathoise. Lors d'une réunion publique, un candidat à l'élection municipale agathoise déclare que « Le petit bois n’est pas encore sauvé. Ceux qui y sont allés ont bien vu qu’il y avait de gros tuyaux qui arrivent juste à l’entrée de ce petit bois… et on pense bien que ce n’est pas pour son irrigation ! » faisant ainsi référence à un projet immobilier à l'entrée de l'île des loisirs du Cap d'Agde, pourtant réputé totalement abandonné par la ville

Par la voix de son premier adjoint Sébastien Frey, la ville indiquait ” Le candidat sous-entend que le projet de construction n’est pas définitivement écarté. Dans le but de rétablir la vérité, il convient de préciser que les réseaux auxquels il est fait référence sont destinés à permettre l’installation de toilettes publiques !

Alors info ou intox ? 

Pour répondre à cette question, la rédaction est allée vérifier directement sur place à la recherche de ces “gros tuyaux venant préparer en catimini le projet immobilier qui pourrait, d'après le candidat qui l'insinue, refaire surface dès le lendemain des élections.

Le témoignage du chef de chantier

Sur place, les travaux sont importants à l'entrée de l'île des loisirs. ils concernent un vaste projet de requalification du secteur. Sollicité, le chef de chantier de l'entreprise intervenante indique ” que les réseaux d'eaux usées sont entièrement repris sur le secteur bâti, notamment celui de la résidence du golfe et des commerces existants.” 

Interrogé sur l'éventuelle présence de gros tuyaux venant alimenter le secteur du petit bois, sa réponse est sans appel : ” Le seul tuyau que nous avons tiré vers le petit bois est un tuyau en 32 millimètres, il va servir à l'arrosage et l'alimentation de wc publics. Nous avons également posé un regard d'évacuation pour ce futur équipement. Ces WC viendront compléter ceux déjà installés à l'entrée du Luna Park.” 

Point de gros tuyaux à l'horizon ! Il semble donc bien que nous sommes là dans le cas typique d'une rumeur de campagne électorale.

PS / Cet article publié le 15 janvier 2020 a été complété par un nouvel article publié le 20 janvier 2020 consacré cette fois-ci aux réseaux souterrains déployés sur ce secteur.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.