Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Pomerols - Débat « désorientation » budgétaire par Antoine Allemand

En guise de débat, le président nous fait lecture, à toute allure, du topo…

En guise de débat, le président nous fait lecture, à toute allure, du topo qui lui a été
préparé et dont la majeure partie (reprise des actions menées depuis 4 ans, contexte
économique national, situation financière de l’agglo n’a rien à voir avec la question.

Il finira quand même par aborder les orientations pour 2007 : la stratégie proposée se résume à vouloir maitriser les dépenses de fonctionnement et améliorer les recettes par la recherche de subventions … Rien de nouveau, ni de très original en somme.

Le recours à l’emprunt devrait « être mesuré », le taux de taxe professionnelle devraitdemeurer inchangé et la priorité devrait rester au développement écononùque à travers la poursuite d’aménagement de parcs d” activité sur Portiragnes, Florensac et Bessan.

Les projets évoqués sentent pour la plupart le « réchauffé » : aire d’accueil des gens du voyage et centre aquatique (dont le financement sera étalé sur 4 exercices) pour Agde, espace Molière et travaux de réhabilitation du théâtre pour Pézenas, château de Castelnau de Guers et abbatiale de Saint-Thibery.
Apparaissent pour la première fois « la réalisation de travaux expérimentaux de rénovation du salon de musique du château Laurens et une étude de structure en vue d’une réhabilitation plus globale » ~e vous laisse apprécier le choix des termes pour expliquer que rien ne sera fait) et la « mise en place de documents d’objectifs des sites Natura 2000 de Notre Dame à Agde, la grande Maïre à Portiragnes et l’Aqueduc à Pézenas.

Dans le domaine de l’habitat, plusieurs opérations de construction intégrant environ 180 logements locatifs à loyer aidé devraient être mises en œuvre (pour mémoire, en 2006, 11 logements ont été construits alors qu’il en avait été prévu 140 … )
Pour finir, Gilles d’Ettore lance à la cantonade : « Voilà les grandes orientations budgétaire que je vous propose. Est-ce qu’il y a des réflexions ? »

Première réflexion: « Vous annoncez un déficit de 324 500 € pour la zone d’activité de la Source et puis vous parlez d’une dette en capital de 763 200 € est-ce que cela s’ajoute ? »
« Non, oui … euh non, monsieur de Mortières va vous répondre »
Et comme de Mortières, le directeur administratif de l’agglo, reste muet
« Peut-être le maire de Saint-Thibery ?»
Et le maire de Saint-Thibery : « Non »

Deuxième réflexion du maire de Nézignan la Cèbe : « Vous annoncez un excédent de 452 600 € pour le budget annexe des transports. Or la politique de transport n’est pas
active … Il faudrait consacrer plus d’efforts dans ce domaine et avoir des réflexions sur
l’avenir pas sur le présent. »
Le président : « Le transport est une obligation légale de la loi ( sic )
L’étude sur les transports est en cours … Je n’aime pas dépenser de l’argent que je n’ai pas. »
Le délégué aux finances : « Cet excédent est en fait une compensation du résultat de 2005 déficitaire grâce à une erreur d’écriture … Au total, c’est très légèrement positif » !!!???!!!

Troisième réflexion du maire de Montagnac : « Il faut orienter nos marges de manœuvre vers des investissements productifs. Les besoins de Sète sont importants, cela peut avoir des effets bénéfiques sur notre agglo»

Fin des réflexions des élus sur le DOB … Mais quelques autres réflexions brutes de décoffrage

Monsieur Amiel, maire de Saint-Thibery, s’inquiète que l’on affecte 110 000 € du
budget 2007 à l’aménagement de médiathèques alors que « le budget n’est pas
bouclé … Cela servira à quoi que l’on débatte plus tard si l’on affecte déjà des sonunes
à telle ou telle opération ? » Le président qui a tout compris : « Combien on avait mis l’an dernier ? » le maire de Pézenas, plus finaud, fait remarquer qu’un montant prévisionnel d’investissement a été indiqué pour pouvoir sans attendre faire des demandes de subventions.

Le même demande la participation de l’agglo dans un appel à projet européen autour
de la restauration du patrimoine.
Le maire de Saint-Thibery fait remarquer que sur un projet vieux de deux ans,
l’Europe n’a toujours pas versé les 200 000 E prévus. Le président se fait rire tout seul
: « As-tu appelé le percepteur de l’ Europe pour qu’il te paye ? »
Richard Druilhe présente une demande de subvention pour la réhabilitation de la
digue de Cazouls d’Hérault. Le président intervient : ” Le maire de Cazouls d’ Hérault n’est pas interressé puisqu’il n’est pas là. nous on s’interresse à Cazouls … c’ets çà aussi la solidarité ! : “ … avec le maire de Cazouls ?

Au cours de sa présentation de la situation financière de l’agglo , Gilles d’Ettore s’est félicité du fait que les dépenses réelles de fonctionnement, hors ordures ménagères, aient diminué de 4,5 % et que le taux de taxe des ordures ménagères ait, lui, diminué de 3,08 %…
Il a oublié de préciser que le montant global des dépenses de ramassage des ordures est en légère augmentation alors que, dans le même temps, le nombre de ramassages hebdomadaires est passé de 4 à 3 (soit – 25 %) et que la contribution de la population au tri sélectif aurait dû entraîner une baisse conséquente de ces coûts.

Parmi les Grandes Réalisations de l’année écoulée , notre président a relevé la mise en place du contrôle des systèmes d’assainissement non collectif Non sans cynisme ou inconscience, il se permet d’ironiser sur la taxe, joli cadeau annuel de 200 000 € qu’il a fait à la Lyonnaise des Eaux, et qui « n’a pas fait que des heureux ».Ceux qui ne sont pas heureux attendent toujours les réunions d’information promises par notre candidat député
. Mais comme ce dernier l’avait d’ailleurs précisé lors de son choix du
délégataire, il n’est pas pressé de « prendre les coups en direct. »… Courageux .. mais pas téméraire …

Fosse septique ou faux sceptique

Dans l’ordre du jour du conseil communautaire remis aux élus, il est remarquable que
« fosse septique » ait été orthographié « fosse sceptique » … Faut-il y voir un lien de cause à effet ?

Le prochain conseil communautaire se tiendra à Pinet.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.