Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE D’URBANISME AU SERVICE DES AGATHOIS par Fabrice MUR

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE D’URBANISME AU SERVICE DES AGATHOIS Notre commune a besoin d’une…

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE D’URBANISME
AU SERVICE DES AGATHOIS


Notre commune a besoin d’une nouvelle approche de l’urbanisme. Nous le constatons tous, le fort développement lié au tourisme a eu pour conséquence le remodelage de notre paysage urbain, le changement  radical de nos pratiques de la ville.

Aujourd’hui se pose à nous des problèmes d’urbanisme majeurs : dévitalisation dramatique du cœur de ville, poids des résidences secondaires, problème de pérennité des équipements et des investissements, offre insuffisante de logements  pour les habitants permanents, notamment les primo accédants, réseaux de transports défaillants, faiblesse du parc de logements sociaux, saisonnalité de la vie sociale et culturelle, conséquences traumatisantes sur les paysages et l’environnement,…

Ce ne sont là que quelques illustrations d’un constat accablant : notre commune ne dispose pas, depuis plus de 10 ans, d’une vraie stratégie urbaine.
Les opérations sont réalisées au coup par coup, parfois improvisées, souvent mal conçues, sans analyse réelle des attentes et des besoins des agathoises et des agathois. Durant la dernière décennie et encore de nos jours, trop de projets d’urbanisation de quartier ont été laissé aux seuls dictats d’une poignée de promoteurs immobiliers faisant de notre commune, une ville « promoteur ».

Pour ma part, je ressens avec tristesse cet abandon et je pense qu’il est temps pour nous tous de nous mobiliser pour changer et mettre en place de nouvelles pratiques. Je n’accepte pas cette situation, je ne m’y résigne pas. C’est pour cela que je vous invite à réfléchir et échanger ensemble pour mettre en place ce nouvel urbanisme qui fera que nous nous réapproprierons  notre ville, son habitat, ses espaces publics, ses paysages.

Je propose pour cela 5 axes de travail pour construire le nouvel AGDE de demain:

         D’abord, la mise en œuvre du réinvestissement de la puissance publique  notamment par une politique foncière d’anticipation.

Objectif : nous permettre de prévoir les futurs espaces stratégiques dédiés à l’urbanisation, les zones de reconquête dans le domaine de l’habitat, les espaces destinés à renforcer la qualité de vie quotidienne de ses habitants permanents. Aujourd’hui, comment ne pas déplorer la situation d’abandon de notre cœur de ville, livré à lui-même, sans perspective autre que quelques « coups » ciblés par une entité, la Sebli, qui a clairement faillit à sa tache. Dans ce quartier comme dans les autres, la commune et de ses partenaires doivent afficher une forte volonté et une stratégie globale.

         2e axe : Elaboration d’une  stratégie de l’habitat

Objectif : prendre en compte les enjeux de création de logements aidés, le renforcement de la mixité sociale et urbaine, et répondre de manière plus globale aux besoins en termes d’habitat.
Son rôle ne s’arrête pas à la production de logements neufs, mais intègre aussi une volonté de reprendre des quartiers et leur apporter la redynamisation nécessaire. Aujourd’hui, des quartiers entiers ont été ouverts à l’urbanisation sans qu’aucun plan pluriannuel d’investissement en équipements structurant (voirie, assainissement, éclairage, réseau analogique etc …) n’ait été programmé par la ville.
Cette stratégie est indispensable pour servir de guide dans nos projets d’aménagement. Elle l’est aussi en tant qu’outil de négociation avec les opérateurs dans le cadre de projets envisagés sur des fonciers non maîtrisés par la collectivité, imprimant ainsi la volonté politique locale quant aux projets souhaitables. Aujourd’hui, à l’inverse de ce qui est proposé, comment ne pas déplorer notamment la manière dont a été traité l’urbanisation des Cayrets avec ces alignements d’immeubles issus de divers systèmes de défiscalisation, et dont la densité et le manque d’espace de vie en commun généreront inévitablement des difficultés urbaines et sociales dans un avenir plus ou moins proche.

         3e axe : Gestion de la politique d’urbanisme  à l’échelle du territoire de l’agglomération

Objectif : nous permettre de solutionner les problèmes du logement et de l’habitat en rationalisant la gouvernance locale. L’adaptation qualitative aux besoins locaux de logements, la lutte contre la ségrégation sociale spatiale,  bref la maîtrise de l’urbanisation passe en grande partie par une amélioration de la gouvernance en matière de logement et d’urbanisme. Aujourd’hui, la communauté d’agglomération dotée des principales compétences en matière d’aménagement du territoire telles la politique du logement, les déplacements, la politique économique et touristique, participe au maintien des espaces agricoles, à l’intégrité environnementale et paysagère, à l’efficacité économique ainsi qu’à l’équité sociale du territoire.  La ville d’Agde apparait peu impliquée dans cette construction territoriale et n’a visiblement pas joué son rôle de « ville centre » en impulsant la dynamique nécessaire à une réflexion commune et partagée sur un territoire élargi. Les réflexions sur les outils d’urbanisme doivent s’engager au niveau le plus pertinent, le plus efficace et le moins coûteux pour les habitants du territoire car aujourd’hui plus que jamais l’argent public ne doit pas être synonyme de dispendieuses dépenses ou d’équipements publics à l’utilité sociale contestable…

          4e axe : Mise en place de partenariats avec tous les organismes qui sont en capacité d’intervenir pour nous soutenir dans une stratégie urbaine partagée, fondée sur un diagnostic précis de l’existant et des quartiers bien identifiés. Objectif : négocier des conventions de soutien financier avec le conseil général, le conseil régional, l’Etat, les organismes chargés de la politique du logement locatif, du logement en accession, des travaux dans le parc privé, de la résorption de l’habitat précaire. Prenons pour exemple, la réhabilitation du parc immobilier de loisir sur notre station. Pour œuvrer à cette action vitale pour notre tourisme, il faut aller chercher l’argent disponible où il se trouve et  disposer ainsi de leviers aujourd’hui insuffisamment utilisés faute de volonté politique. De ce fait, nous pourrons retrouver par la force de ces partenariats, une dynamique perdue.

         Et enfin, 5e  axe : Mise en œuvre de la transparence dans les choix d’urbanisme

Objectif : installer un véritable pouvoir consultatif, avec tous les habitants qui souhaiteront y participer et avec le soutien de tous les partenaires du territoire engagés dans le domaine de l’aménagement, des transports, des déplacements et de l’habitat : architectes, bureaux d’études, promoteurs, bailleurs sociaux, associations, entreprises, banquiers, techniciens des collectivités, de l’État, etc.

Ainsi, nous pourrons élaborer ensemble des orientations partagées en matière d’urbanisme, maitriser le futur Plan Local d’Urbanisme de notre commune, actualiser le schéma de cohérence territoriale.
            C’est ainsi que nous construirons si vous le voulez notre futur  « projet urbain »  fondé sur une nouvelle approche qui prenne en compte  l’évolution du territoire, l’articulation entre urbanisme et habitat, pour au final produire des quartiers plus agréables à vivre et où, dans une logique de mixité sociale, on ne conçoive plus le logement sans envisager les commerces, les entreprises, les équipements et leur desserte. Une approche qui saura associer la population et les partenaires locaux privés comme publics, à la recherche du « mieux vivre ensemble » et dans une véritable logique de développement

Telles sont les réflexions que je tenais à porter à votre connaissance  pour nourrir le débat public pour l’avenir de notre commune et de son territoire, notre avenir commun, celui qui nous est cher.
Je reste à votre entière écoute, attentif à vos réactions et à vos propositions.
Je vous rappelle que vous pouvez pour cela me contacter :

 

         Soit par mail : agdeavenir2014@laposte.fr

         Soit par courrier : Association Agde à venir-21 rue Brescou-Agde

Fabrice MURPrésident d’AGDE à venir

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.