Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Agde : Rencontres des acteurs du Tourisme : Compte-rendu et analyse...

La municipalité et l’OMT ont organisé mardi 17 mai en soirée au Palais des Congres du CAP une rencontre dite des acteurs du tourisme, destinée à retrouver l’esprit pionnier pour batir l’avenir de notre destination touristique dans les dix ans a venir . En presence de BERNARD POMEL , Prefet, Directeur General de la Mission […]

La municipalité et l’OMT ont organisé mardi 17 mai en soirée au Palais des Congres du CAP une rencontre dite des acteurs du tourisme, destinée à retrouver l’esprit pionnier pour batir l’avenir de notre destination touristique dans les dix ans a venir .
En presence de BERNARD POMEL , Prefet, Directeur General de la Mission Interministérielle d’Amenagement du Languedoc Roussilonn actuellement en place .
Alléchés par ce programme,les acteurs locaux du tourisme en general avaient envahi la salle, non sans avoir constitué à l’avance quelques regroupements professionnels,associatifs ou administratifs, bien décidés à entendre les positions ou les projets de l’Etat apres plusieurs années d’etudes de la Mission Interministérielle .
Bref, une belle salle,extrémement difficile à réunir habituellement .

En milieu d’apres midi,on avait bien appris que nous ne pourrions qu’écouter les trois personnalités prévues pour la soirée, sans intervenir,mais que,à l’automne prochain,apres la saison, c’est promis,des commissions locales seront constituées par l’OMT pour plancher sur les sujets de notre avenir touristique à long terme .

Encore des mois de perdus, pensions nous,pour cette reflexion commune et complexe,mais au moins allions nous avoir quelques lignes directrices de l’Etat pour guider nos idées dans le cadre languedocien general qui doit unir la cote et l’interieur pour la satisfaction d’une clientéle
internationale .

Trois fois helas, il n’en fut rien .

Apres une présentation bien venue du passé et du présent du tourisme au CAP D’AGDE ,faite par Christian BEZES, Président de l’OMT, tres à l’aise pour expliquer l’importance de ce moteur économique souvent décrié et mal perçu par une catégorie d’agathois,et avant l’intervention finale de Mr le Maire d’Agde,également trés à l’aise pour présenter sur écran geant le patrimoine, les acquis et les projets de la Ville et de ses stations littorales,nous eumes ce que tout le monde attendait,c’est à dire l’intervention de Mr le Prefet POMEL.

A partir d’un long et savant exposé sur les difficultés rencontrées par une Mission Interministérielle pour naviguer entre toutes les instances locales,régionale et nationales ,afin d’appréhender la situation touristique du Languedoc,l’élément essentiel du discours fut, à ce que j’ai compris :

– que la Mission, au bout de trois ans,avait enfin accouché d’une premiére directive ou évaluation , dont aucun détail ne nous fut donné , ce qui fait qu’elle reste inconnue de nous .
– que l’arrivée programmée de couches de populations venues de tout l’hexagone en quete de soleil dans les prochaines années représentait le souci principal de la mission , afin d’absorber ces populations et de les mixer avec les touristes et les sedentaires .
– ce qui signifie que la population sedentaire ou estivale actuelle,avec ses appartements existants, doit etre considérée comme un élément fondamental de l’avenir et du tourisme de demain, ce qui semble échapper à la vision actuelle des acteurs du tourisme ou des responsables politiques locaux
– D’ou la necessité de rénover l’habitat ancien,de le transformer,d’accompagner cette
rénovation privée par des actions publiques d’embellissement des abords ,etc ..etc….
C’est un sujet bien connu de nous depuis plus de dix ans ,puisque CAP D’AGDE etait sous l’ancienne municipalité station pilote nationale de ce projet,qu’on y a aménagé deux appartements témoins, qui n’ont pas connu le succés, faute d’adhesion ou de connaissances suffisantes des propriétaires .

Ce projet ,qui necessite une aide fiscale ,est encore plus mal parti actuellement puisque la Région,qui donnait 40% de subventions du montant des travaux de rénovation vient, sous la direction GEORGES FRECHE de supprimer purement et simplement ces subventions …..

Ainsi rien de nouveau que l’on ne sache déja .

Pas un mot sur l’action attendue de l’ETAT pour relancer la Région Touristique .
Qui dira à la Mission qu’il faut au moins faire pour le Languedoc ce que l’ETAT et la REGION ont fait pour la BRETAGNE :
– un reseau de petites routes trés entretenues, bien goudronnées,avec pistes cyclables, bandes blanches,signalétique et ronds points anglais, conduisant à la moindre petite pierre signalée dans des guides, elle méme objet de l’attention extréme de la municipalité concernée .
Si on ne les mets pas en valeur,si on ne les organisent pas, quels charmes peuvent avoir pour des touristes europééns des villages vignerons ou domine la seule cave coopérative ?

La classe politique française ne s’interesse pas au tourisme, car elle considére que la France est suffisamment attractive par elle meme, et qu’il n’est pas besoin de ministre ou d’efforts particuliers .
Elle se contente de constater que nous recevons 60 millions de touristes par an, mais elle ignore que les 3/4 d’entre eux viennent pour PARIS ou les Chateaux de la LOIRE avec un petit petit quart pour la Region PACA, la Cote Basque ou la Mediterrannée.

Peut etre sera t-il temps,là aussi, de songer a évoluer avant de trop reculer ,comme c’est le caspour d’autres activités que nous pensions eternelles .

ROGER VIVIER

Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=171

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.