AGDE - Réunion concernant MALFATO (1er Partie) par A.G.A.T.H.E

A.G.A.T.H.E Réunion concernant MALFATO (1er Partie) Submerison Marine La réunion du 20 décembre concernant…

A.G.A.T.H.E

Réunion concernant MALFATO (1er Partie)

Submerison Marine

La réunion du 20 décembre concernant Malfato est loin d’être satisfaisante.Les services de l’état sont représentés par 4 personnes, dont Mme ELLUL, ce dont nous nous félicitons, sous-préfet en charge du littoral. Sans aucun doute un signal fort de significations !

Le Maire prend la parole, il dit être désolé de voir que la submersion marine pose aujourd’hui des problèmes importants qui auront des répercussions sur ce quartier (tout cela suite au Grenelle  et aux lois afférentes qu’il a votées !).

Qu’avons-nous appris :

Que la zone concernée représente environ 44-45 hectares, dont 15 sont inondables, constructibles sous certaines conditions, et 3,6 H non constructibles.Cette zone est la propriété de 330 entités différentes.

Que le maire est arrivé, après des échanges avec la DDTM, à ramener la cote des plus hautes eaux (prévision 2100) à 2,00 m au dessus du niveau 0 et non 2,40 m(passage d’une zone naturelle à une zone urbaine).

Qu’il y aurait l’obligation d’insérer dans le programme de ce quartier  25% de logements sociaux sur les 1.000 logements prévus par la mairie (le Maire dit ne pas aimer mettre en place des logements sociaux en bord de mer, à proximité de la station touristique !).Pour nous, la mise sous tutelle de la commune favorisera l’implantation de ces logements sociaux et l’installation de jeunes Agathois, et de séniors !

Que dans ce programme il doit y avoir de la solidarité, qu’il défend l’intérêt général et non l’intérêtparticulier (défense de rire !), sauf que de cette réunion, telle qu’elle a été organisée, ne pouvait que susciter  des questions tout à fait personnelles.

Que le Maire dit aussi que si le PPRI est appliqué tel quel, et  pour ne pas punir les propriétaires des zones inconstructibles, il faudra une action de solidarité sur un aménagement d’ensemble accueillant  ceux qui sont en  zone inconstructible. Sur un ton humoristique, il rajoute qu’il faudra alors construire sur le Mt St Loup ! (il en est capable !)

Qu’il y avait plus de plages qu’il y a 50 ans depuis que nous avions protégés  celles-ci par les brise-lames ???

Pour terminer, G. D’ETTORE dit qu’il n’est pas encore sûr que le PPRI sorte comme il est présenté aujourd’hui et pense qu’il y a encore des choses à défendre, et se félicite d’être dans la transparence la plus totale.

Réponses des services de l’état :

Mme ELLUL précise que le PPRI littoral se situe dans un cadre national et non local, que le littoral agathois sera traité comme tous les autres, que l’état a pour vocation de défendre l’intérêt général. Nous travaillons pour le futur, nous avons  la responsabilité de ne pas accroitre les dangers.

Un de ses collaborateurs a décrit les grandes lignes du processus :

                  Pour ce qui est de la zone rouge, on ne touche pas à l’existant, mais on ne peut faire la moindre extension. Il va de soi que les remblaiements sont interdits (autrement, ce serait transférer chez les autres les risques d’inondation).Nous espérons que cette remarque a bien été entendue par S.FREY, lui qui a autorisé via la SODEAL  à remblayer la berge de l’Hérault à la hauteur de la péniche New Capricorne, et lui qui ne fait rien pour enlever les remblaiements de la décharge sauvage de la Guinguette ( environ 3 mètre de hauteur sur 5000m2).Les explications sont très claires, les habitués des compromissions et les autres se rendent compte que la partie est loin d’être gagnée : la loi sera la même pour tous. Pour conclure son intervention, ce représentant des services de l’état nous dit : « Ce que nous avons fait n’est pas un brouillon de travail, nous avons travaillé ensemble depuis plusieurs mois, ce n’est pas une ébauche ». C’est on ne peut plus clair 

 

Pour plus d’informations consulter le lien ci-dessous

http://www.agde-agathe1901.com/articles-de-presse/52-presse/375-la-reunion-du-20-decembre-2012-concernant-malfato-

Concernant le calendrier :

Les opérations vont se poursuivre. Il va y avoir une ou des réunions publiques, avant le démarrage de l’enquête publique. Celle-ci devrait démarrer en juillet. Compte tenu de la sensibilité de ce projet, nous pouvons penser que le commissaire enquêteur livrera ses conclusions rapidement et que le préfet statuera rapidement. Il y a de fortes chances que ce PPRI soit applicable avant la fin de l’année.

Nous regrettons pour notre part que lors de cette réunion, Il n’a été aucunement question de voir comment cette zone allait être aménagée alors que la rumeur publique fait état de l’existence d’une maquette (ou d’un plan) à Mirabel ? Mais peut être aussi que cette maquette date de l’époque où le préfet Balland avait promis de faire d’Agde un cas particulier. Mais voilà, Balland est parti et G d’Ettore n’est plus député.

Prochainement dans un deuxième article, nous ferons état des questions qui se posent sur ce secteur et ce que l’on peut attendre de cet aménagement futur. 

Pour le Bureau

Le Président Jacques TREILLE

vvv(35)

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle  défend aussi le Patrimoine communal et  la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation  Stationnement)  

L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.

Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex

Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com   Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr

Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social  2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE VILLE

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.