AGDE – Séance de dédicaces pour Régis PASSERIEUX, ancien maire d’Agde

C’est dans la Galerie Marchande d’Hyper U Espace Grand Cap et plus précisément au…

C’est dans la Galerie Marchande d’Hyper U Espace Grand Cap et plus précisément au restaurant Hippopotamus  que Régis PASSERIEUX, ancien maire Ps d’Agde de 1989 à 2001, a présenté et dédicacé son dernier ouvrage intitulé : « une France à réinventer » aux éditions de Paris, Max  Chaleil.

Aprés « BOUGE TA GAUCHE » édité en 2002, Régis PASSERIEUX, invite dans ce livre  à comprendre les évènements que nous traversons, fruits d’une malédiction qui a pris naissance dans le silence au lendemain des grands conflits. Ce mutisme est une faute, une lâcheté et un renoncement. Il légitime le pouvoir sans limite – tant en politique que dans l’entreprise ou dans les médias – de dirigeants sans principes, incapables de donner du sens à l’action.

Face au paroxysme du désordre mondial qui résulte de cette démission, l’auteur appelle à retrouver ce qu’il y a de meilleur dans nos croyances, notre culture, nos fondements, en restaurant enfin la parole et la transmission. Et, sur ces bases, à s’engager résolument dans l’action collective, y participer et l’inspirer.

Aucun choix collectif n’est autorisé à puiser dans une vision spirituelle du monde. Cette approche est systématiquement qualifiée de réactionnaire, passéiste et religieuse par des censeurs vigilants. L’humanisme « nouvelle vague » ne conçoit que l’organisation étatique et politique d’une société narcissique de désirs juxtaposés, organisée autour de droits, et de communautés. L’ouvrage combat fermement ce bannissement strict, intolérant, des sources spirituelles de la pensée hors de la vie sociale et politique.

En refusant, en tarissant ses sources spirituelles, la France s’assèche, et se referme dans un égocentrisme et une mélancolie stériles ; elle se coupe de son message universaliste, perd son inspiration et rend impossible un projet de progrès.

Une séance de dédicaces qui s’est terminée  autour du verre de l’amitié  où les agathois  ont pu échanger  avec celui qui persiste à présenter sa candidature aux élections présidentielles et qui vient de couper « les ponts » avec la parti socialiste.

Auteur :

Grand commis de l’État, Régis Passerieux a été, à 29 ans, le plus jeune maire de France avant d’exercer de hautes fonctions à la  direction nationale du Parti socialiste, en tant que membre du Bureau national puis en tant que Secrétaire national aux Relations internationales, aux côtés successivement de Laurent Fabius, Lionel Jospin et François Hollande.

En 2002, il rompt avec sa carrière publique et avec la politique pour devenir avocat d’affaires, puis conseil et dirigeant d’entreprises, notamment à l’étranger et plus particulièrement en Chine où il réside pendant 5 ans pour accompagner plusieurs  grandes entreprises françaises dans leurs actions d’export et développement. Il est cofondateur et président de Zenas Institute International, ONG dont la vocation est la transmission des valeurs dans l’entreprise, l’administration et la sphère publique.


39 clichés sont disponibles sur notre page FACEBOOK HERAULT TRIBUNE 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.