Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Séte - Gilles D'Ettore le messie ? Non Merci !

À Sète, le pays où l'on n'aime pas voir arriver les Agathois par la…

À Sète, le pays où l'on n'aime pas voir arriver les Agathois par la plage, Gilles d'Ettore ne semble pas être attendu comme le messie !

Accueilli par souci d'équilibre géographique de la circonscription il y a 5 ans lorsqu‘il fût le suppléant “dépité” de François Commeinhes, le retour de Gilles D'Ettore en qualité de khalife local de l' UMP ne se passe pas comme une lettre à la poste dans l'île singulière ;

Si officiellement il aura derrière lui le label UMP, il est clair que de nombreux membres de l'appareil n'apprécient pas une arrivée qu'ils jugent opportuniste.

Un autre candidat Membre du Comité de Circonscription et du Comité départemental de l'UMP , Bruno Escaffre, Adjoint au maire de Sète François Commeinhes , partira également à la bataille législative , adoubée par une seconde adjointe Sétoise, Marie Françoise Guigou 

Certes, officiellement ils ne sont pas investis par l'UMP mais se revendiquent comme appartenant au CNI qui est un parti Associé de l'UMP

Confusion donc, d'autant que les seconds nommés, plus proche du terrain semblent damer le pion du relationnel local au jeune loup agathois.
Aux diverses cérémonies de vœux du début d'année, le tandem Escaffre-Guigou apparaissait fréquemment en bonne place comme ici à Balaruc, innocemment bien sûr, 
L'ordre protocolaire affiché au premier rang semble clairement indiquer que, même non investi officiellement, ces candidats-là ont leur place …et toute leur place.
Les observateurs locaux soulignent que les deux challengers du bureau de l'UMP cantonal sont plus endurants et plus entourés que ” l'homme pressé” du pays d'Agde :

Le maire de Séte semble également, ces derniers temps se tenir à l'écart du candidat d'Ettore.
Aux yeux des observateurs Sétois, sa présence aux côtés de Gilles D'Ettore dans les meetings semble des plus discrètes, tout comme ses départs précipités, pour cause d'emploi du temps, sans doute opportunément chargé.

Dans la série, « Je t'aime moi non plus » François Commeinhes est devenu un spécialiste du salto arrière doublé d'un saut périlleux vrillé que ne renierait pas Philippe Candeloro .
Extrait : « Je n'ai jamais soutenu la candidature de Gilles D'Ettore pour représenter l'UMP sur la 7 °circonscription “ ” D'ailleurs, je n'ai soutenu aucune candidature ” avant de déclarer ” Je vais m'engager pleinement derrière Gilles D'Ettore ” ..
C'est pas beau les déclarations d'amour d'un maire sétois à son fils politique putatif ! ☺ 

Pour agrémenter cette mayonnaise qui à bien du mal à prendre entre les Sétois et notre maire bien aimé, la contestation, discrète et à fleuret moucheté , entre « compagnons » ne semble pas pour autant s'atténuer entre les barons du gaullisme.
Le professeur Paul Henri Cugnenc lui même, fragiliserait Gilles d'Ettore et le quotidien régional Séte est incollable sur le sujet.
Raymond Couderc, le maire de Béziers met également de l'huile sur le feu en proposant la fusion des agglomérations Biterroise et Agathoise au candidat de la région Sétoise.
Et dire que tout cela s'appelle le SCOT ? … Schéma de Cohérence Territorial !
Sans doute y a t il confusion entre la politique et la confiture.. Cela se passe de commentaire …

On ne manque pas non plus en terre Sétoise de se moquer des difficultés apparentes qu'éprouve Gilles d'Ettore pour trouver une suppléante qui puisse ne pas passer totalement inaperçue en se promenant sur le quai du général Durand, plus communément appelé Quai de la Marine par les autochtones.

Après la défection de Pierrette Roucoulet, une seconde adjointe aurait également décliné l'offre et le portillon des candidates potentielles ne donne pas encore le torticolis aux spectateurs attentifs de ce Carrousel politique

Gilles D'ettore avait effectué sa première promesse électorale le lendemain de son investiture, indiquant que le ou la suppléante serait sans doute Sétois(e), et allait être désigné(e) dans le mois suivant.. ..
La promesse date presque d'un trimestre .. et même la soeur Anne ne voit rien venir

Comme on le voit, la candidature de Gilles d'Ettore ne semble pas faire l'unanimité dans la principale ville de la circonscription.

Les “dépités” de l'investiture à la députation ne sont sans doute pas innocents de cette perception des choses et de l' image donnée à l'« estranger » agathois venu chasser en terre Sétoise.
Il lui reproche la mollesse de son engagement aux cotés de Nicolas Sarkozy et le lobbying très « jet set » qui aurait qualifié Gilles D'Ettore dans l'appareil politique au détriment des chevilles ouvrières de l'appareil.

Les griefs fusent également sur « l' oubli » de parrainage accordé à Nicolas Sarkozy. Oubli qui aurait atterri de manière indirecte dans « l'escarcelle « du candidat chasseur Frédéric Nihous.

Pendant ce temps-là Bruno Escaffre ” chasse” l'électeur sur son terrain, mais également en terre agathoise  et poursuit son bonhomme de chemin puisqu' il rencontrera le président de l'UMP Nicolas Sarkozy en personne, demain matin à l'occasion du Comité directeur du CNI auquel il a été invité à titre exceptionnel.
A l'heure ou en terre Sétoise à la question : Gilles d'Ettore : Le Messie ? la répartie fuse à la vitesse de l'éclair sous forme de : ” Non Merci ” il n'est pas certain que cette entrevue Parisienne mette du baume au cœur au staff de campagne de Gilles D'Ettore….

En patois sétois: Les babaloules promettent de ne pas se faire estourbir par les couillandres et la tcache de l'Estranger à qui ils vont faire avaler son Capeou en l'escampant .. Boudiou.. jusqu'à Agde .. Vé !!

Ah mes bons amis que la politique est un monde cruel !

Bonne semaine à tous

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.