AGDE - SOUTENONS NOTRE POLICE par Guilhem SOL-ARBIEU

PREALABLE : La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  de notre site est une fenêtre ouverte pour publier des textes ou…

LIBRE EXPRESSION(1)

PREALABLE : La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  de notre site est une fenêtre ouverte pour publier des textes ou communiqués de personnes physiques ou morales  étrangères à notre site.

HERAULT TRIBUNE offre ainsi un lieu de réflexion et une vitrine des pensées plurielles de notre département de l'Hérault en contribuant au débat local ouvert à TOUTES les expressions.

Ces textes n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas la pensée de la rédaction d’HERAULT TRIBUNE ou de ses responsables ».
Vous pouvez écrire à l'auteur en cliquant sur sa signature.  


“Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on méprise, on n'y croit pas du tout.”
Noam CHOMSKY

Ces dernières semaines, les suspicions de violences policières sont particulièrement décriées…peut être un peu vite !

Au niveau national, l’affaire Théo a occupé la Une des médias pendant 15 jours. Il faut dire que la première version relayée par les médias faisait état d’un jeune homme sans histoire qui était au mauvais endroit au mauvais moment et s’étant fait violer gratuitement par quatre policiers.

Des émeutes s’en sont suivies un peu partout en France et le Président de la République s’est même déplacé au chevet de cette jeune victime.

L’enquête menée par l’IGPN, s’appuyant sur la vidéo surveillance, concluait finalement au caractère non intentionnel de l’infraction reprochée aux policiers.

Pire, nous apprenons que la « victime » en question est non seulement bien connue des services de police pour son implication dans les trafics divers et variés de la cité mais qu’il est aussi, avec sa famille, dans le collimateur de la justice pour abus de confiance, escroquerie et détournement de fonds publics.  

La semaine dernière, c’est la vidéo d’une interpellation à Vias qui venait jeter l’opprobre sur nos policiers. Dans une séquence vidéo assez courte, diffusée sur Facebook, on aperçoit trois policiers municipaux entrer en contact physique avec un individu, lors d’une interpellation lors du carnaval du village.

L’auteur de la vidéo titre « bavure policière » avant de finir par « partagez en masse, il faut que sa tourne, … il a 16 ans »

Le papa de la victime crie au scandale et réclame Justice pour son fils. Dans le contexte de l’affaire « Théo », l’affaire trouve rapidement une caisse de résonance, les médias tiennent le buzz et l’opinion s’emballe une nouvelle fois…

Mais là encore, sans présumer des conclusions de l’enquête, la réalité semble tout autre. L’individu interpellé est un perturbateur bien connu de son village, il faisait partie d’un groupe d’individus éméchés venant d’agresser un policier qui répondait à l’appel de plusieurs femmes, importunées par ce même groupe.

Son interpellation, même un petit peu musclée, était donc tout à fait logique.

Que pouvons-nous conclure de ces deux affaires ?

Que nous pouvons affirmer avoir en France une meilleure des meilleures polices du monde, efficace en toute circonstance tout en restant dans le cadre du code de déontologie qui la régit,

Qu’au lieu de les suspecter de tout et de rien, à tort à travers, de façon hâtive nous ferions mieux de les aider, dans leur tâche de plus en plus difficile, de les soutenir et de leur apporter toute notre reconnaissance pour le travail quotidien, effectué 24h/24, 7 jours/7 à notre service et au péril de leur vie.

Soyons fiers de nos policiers.

Plus que jamais, ils ont besoin de notre soutien…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.