L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

Agde - Un acte intolérable ! - Et - La rencontre lycéens ..

Un acte intolérable ! Hier à 11h30 un agent de la police municipale a été agressé violement dans l’exercice de ses fonctions devant l’école Marie Curie d’Agde. Cet agent victime de nombreuses contusions et de fractures a été hospitalisé. Il a été agressé alors qu’il remplissait sa mission de sécurité à la sortie de l’école […]

Un acte intolérable !

Hier à 11h30 un agent de la police municipale a été agressé violement dans l’exercice de ses fonctions devant l’école Marie Curie d’Agde. Cet agent victime de nombreuses contusions et de fractures a été hospitalisé.

Il a été agressé alors qu’il remplissait sa mission de sécurité à la sortie de l’école maternelle. Mission qu’il a toujours exercée avec compétences devant toutes les écoles d’Agde où il a été affecté, compétences qui font que les parents l’apprécient.

En effet, il a toujours fait respecter les règles de sécurité, dont celles relatives au stationnement, devant les écoles dans le dialogue mais avec fermeté. Il est inadmissible que l’on ne puisse refuser ces règles d’autant plus qu’elles protègent nos enfants et il est intolérable que ce refus s’expriment par une brutalité d’une extrême violence.

Cet acte non qualifiable a choqué les parents et les enfants présents au moment de la sortie de l’école. Pour exprimer leur refus d’une telle violence et pour exprimer leur soutien à l’agent de la police municipale, les parents proposent de se retrouver ce vendredi 19 décembre 2008 à 16h30 devant l’école Marie Curie et de faire une marche silencieuse autour de l’école. La FCPE invite toute personne voulant exprimer son refus de tels actes à se joindre à eux.

 

Nous souhaitons un prompt rétablissement à l’agent.

FCPE d’Agde

La rencontre lycéens, enseignants, parents d’Agde interdite.

Lundi 15 décembre était prévu à Agde, comme dans les plus part des lycées français, une réunion d’information entre les lycéens, les enseignants et les parents. Elle a été interdite dans l’enceinte du lycée, obligeant les participants à rester dehors pour dialoguer. Cette réunion aurait permis de mieux comprendre et apprécier la position des lycéens, informer des parents de collégiens sur la réforme et en quoi les lycéens la refusent, ….. .

Cette interdiction de réunion « émanerait » du ministère selon les bruits qui courent. Pour l’instant aucun document officiel n’a été publié, ne nous permettant pas de savoir s’il s’agissait d’un souhait ou d’un ordre provenant de la hiérarchie des proviseurs. La FCPE et la FSU rappelle dans un communiqué de presse que cette « Décision bien particulière aussi sur la forme car nos instances ministérielles sont censées savoir que depuis les lois de décentralisation, les propriétaires des locaux sont les collectivités territoriales et que celles-ci n’ont jamais décidé, à notre connaissance, que ses locaux soient interdits après 18 heures aux parents d’élèves et à fortiori aux enseignants qui y exercent ?
A ce jour, n’a été rendu public aucun document écrit, cette interdiction n’existe donc pas !
La liberté d’expression et de réunion sont des libertés fondamentales de notre démocratie. Cette
interdiction serait un déni du droit de réunion et d’information des associations de parents d’élèves dont les représentants ont été élus. »

Il semble que localement le climat n’était pas favorable à une telle réunion. En effet il y a plusieurs semaines, Monsieur le Proviseur avait informé les parents de lycéens que leurs enfants n’étaient en aucun cas concernés par cette réforme. En effet, celle-ci ne devant être mise en place qu’en septembre 2009 pour les secondes (elle est repoussée à la rentrée 2010) n’aurait concerné que les élèves redoublant leur 2nd en juin 2009 et que, d’autre part, le lycée d’Agde ne serait pas touché par une baisse de postes d’enseignants. De tels propos nous semblent nier l’idée d’une solidarité ciment d’une société au profit d’un individualisme ne prônant que la défense de ses propres intérêts à un instant T. Sans solidarité et vision d’un projet global pour la société, certains progrès de notre société n’auraient pas pu voir le jour.

Cette réforme est rejetée par une partie de nos concitoyens, en discuter ensemble est le meilleur moyen pour avancer. Nous espérons que si une proposition de débat est renouvelée, les conditions matérielles soient réunis afin d’instaurer un dialogue.

V. Laporte,

FCPE

v.laporte.fcpe@orange.fr

FCPE – BP 20087 – 34304 Agde cedex

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.