Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGGLO AGDE - Un conseil de rupture ! Par les conseillers communautaires d'opposition

Le Conseil communautaire du 29 juin 2015 aura atteint l’un des plus hauts niveaux…

Le Conseil communautaire du 29 juin 2015 aura atteint l’un des plus hauts niveaux de la politisation de l’agglomération Hérault Méditerranée par son Président; faisant fi des diversités territoriales, des pluralités humaines et du consensus qui devraient enrichir un projet de territoire partagé par tous.

Pourtant, cette séance ne fut en rien une surprise puisque dès l’installation du nouveau Conseil d’agglo, le 14 avril 2014, le choix de diviser politiquement l’assemblée avait été fait par le Président réélu qui, quelques instants auparavant, tenait un discours d’investiture sur des positions totalement inverses.

En effet, il n’avait pas souhaité renouveler sa confiance à Vincent GAUDY, Maire de Florensac, réélu au 1er tour, et Vice-président sortant, en expliquant que « les choses évoluent, les choses changent, le scrutin a eu lieu au suffrage universel. » Autrement dit, les Vice-présidences et la confiance du Président seraient colorées politiquement.

Le même esprit avait présidé à la composition de nombreuses instances où, sauf obligations légales, les oppositions municipales siégeant au Conseil communautaire étaient occultées. Ainsi, par exemple, aucune d’entre-elles n’est représentée au Conseil syndical du S.I.C.T.O.M. Alors que son opposition municipale lui en faisait la demande, lors du Conseil municipal du 17 avril 2014, le Maire de Pézenas avait clairement répondu qu’il transmettrait la demande à Monsieur D’ETTORE, mais qu’il savait d’avance que la réponse serait négative ; précisant dans son propos : « il y a des choix politiques » (http://www.ville-pezenas.fr/compte-rendu-du-conseil-municipal-du-17- avril-2014-113/).

Le 29 juin 2015, à deux reprises, l’envie de ferrailler et de diviser aura dicté les délibérations soumises au Conseil communautaire par son exécutif.

Tout d’abord, c’est l’attribution d’une subvention aux Comités des Fêtes de Castelnau de Guers par la Communauté d’agglomération qui a illustré cet état d’esprit. En effet, le Maire de Castelnau de Guers, Jean-Charles SERS, a demandé le retrait de cette question de l’ordre du jour puisque la commune n’avait pas été associée à la démarche comme d’ordinaire au sein de l’agglomération. Attitude qui a également inquiété Vincent GAUDY se souciant d’une forme d’ingérence dans les affaires communales et soutenant le Maire de Castelnau de Guers dans sa demande de retrait.

Ensuite, les délibérations 85 et 86 sont venues confirmer la volonté de rupture du Président de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée. Elles proposaient la modification du bureau communautaire, désormais composé de 14 Vice- présidents et de 7 Conseillers communautaires délégués, pour exclure de cette instance les Maires de Castelnau de Guers et de Florensac qui ont eu « l’affront » de s’associer à un groupe alternatif composé essentiellement par des élus issus d’oppositions municipales et voulant être une force de proposition au service du territoire.

Ces délibérations rompent avec l’habitude prise par l’Agglomération depuis sa création de permettre à l’ensemble des Maires de siéger au sein du bureau communautaire.

Soulignant ce mépris démocratique Vincent GAUDY, Maire de Florensac, a quitté la séance, suivi des élus florensacois, Noëlle MARTINEZ et Pierre MARHUENDA. Démarche qu’a également adopté le Maire de Castelnau de Guers après avoir exprimé ses regrets. Poursuivant les débats, Claire LEVACHER, Conseillère municipale de Bessan, Allain JALABERT, Conseiller municipal de Montagnac, Richard MONEDERO, Conseiller municipal de Vias, Armand RIVIERE, Conseiller municipal de Pézenas, Fabrice MUR et Corinne SEIWERT, Conseillers municipaux d’Agde, ont dénoncé cette attitude de rupture et d’exclusion dans la gestion intercommunale avant de sortir à leur tour de l’assemblée pour signifier leur rejet de ces délibérations et de la division orchestrée par le Président de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée .

Président qui répondait aux diverses interventions dans des termes peu élogieux et expliquait qu’aucune Communauté d’agglomération n’avait l’esprit d’ouverture que Vincent GAUDY et Jean-Charles SERS demandaient en voulant siéger au Bureau communautaire. Pourtant, il lui suffirait de regarder en direction de Béziers et de la gestion apaisée voulue par Frédéric LACAS, au sein de la Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée, pour se convaincre de l’inverse.

S’il s’en convainc, le Président de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée pourra revenir à un autre état d’esprit ; celui auquel appelle le groupe alternatif dont l’engagement principal est d’être une force de propositions permettant l’expression de la pluralité des opinions au sein de l’Assemblée intercommunale et contribuant à faire gagner en transparence les décisions prises par l’exécutif de la Communauté d’agglomération, dans un souci d’intérêt général.

Claire LEVACHER, Conseillère municipale de Bessan,

Noëlle MARTINEZ, Adjointe au Maire de Florensac,

Corinne SEIWERT, Conseillère municipal d’Agde,

Vincent GAUDY, Maire de Florensac,

Allain JALABERT, Conseiller municipal de Montagnac,

Pierre MARHUENDA, Adjoint au Maire de Florensac,

Richard MONEDERO, Conseiller municipal de Vias,

Fabrice MUR, Conseiller municipal d’Agde,

Armand RIVIERE, Conseiller municipal de Pézenas

Jean-Charles SERS, Maire de Castelnau de Guers 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.