Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

ALERTE - Pendant l'épidémie de coronavirus, les arnaques en tout genre se multiplient

Les escrocs n'ont jamais manqué d'ingéniosité et cette période de pandémie et de confinement ne…

Les escrocs n'ont jamais manqué d'ingéniosité et cette période de pandémie et de confinement ne semble pas vouloir déroger à la règle. Entre les faux policiers qui distribuent des amendes à régler en espèces et les propositions pour décontaminer son logement, les forces de l'ordre doivent faire face à une nouvelle forme de délinquance.

 

Redoubler de prudence

La peur ambiante, associée à l’élan de solidarité en faveur du monde médical et de la recherche, offre un terreau fertile aux malfaiteurs. Les escroqueries en tout genre se multiplient. Alors que la France lutte toujours contre l’épidémie de coronavirus, les autorités alertent sur les nouvelles formes d'arnaques :  

Pendant la première semaine de confinement, plusieurs gendarmeries ont ainsi mis en garde contre de faux contrôles routiers menés par des personnes qui se présentent comme des policiers en civil et distribuent des amendes de 135 euros pour non-respect du confinement. Le paiement immédiat et réclamé en espèce peut mettre à la puce à l’oreille. En cas de doute, composer le 17.

Les faux sites de vente en ligne de masques et de gel prolifèrent sur la toile, à coup de bannières publicitaires ciblées promettant de vaincre le virus. 

Des millions de faux médicaments, dispositifs médicaux et masques contrefaits, vendus comme de prétendus remèdes contre le coronavirus, “ont été retirés de la vente ces dernières semaines”, a déclaré un porte-parole d’Europol.

Par ailleurs, de faux kits de dépistage vendus en ligne, mais qui, en plus d’être inefficaces, permettent aux arnaqueurs de récupérer vos coordonnées bancaires.  

D'autres escrocs proposent la désinfection de votre logement. “Personne ne viendra désinfecter votre maison sans qu’un rendez-vous ait été pris avec vous en amont”, précise le groupement de gendarmerie de l'Hérault. 

Enfin, de nombreuses tentatives de fraude ont été déjouées par la direction des finances publiques et par des usagers, parmi lesquelles :

– propositions commerciales frauduleuses pour l'achat de masques ou de gel hydro-alcooliques ;

– falsification de RIB ;

– utilisation frauduleuse de l'identité DGFiP pour obtenir des coordonnées bancaires ;

– prélèvement frauduleux avec usurpation de RIB.

Toutes les démarches relatives au versement du fonds de solidarité mis en place pour les petites entreprises (1 500 €) se feront uniquement en ligne sur le site impots.gouv.fr

Particuliers et entreprises, collectivités, hôpitaux, expert-comptables, notaires, etc. doivent faire preuve de la plus grande vigilance durant cette période.

La DGFIP ne demande jamais par mail les coordonnées bancaires ou numéro de carte bancaire.

Aucune démarche ne doit être effectuée sur internet en dehors des sites officiels (impots.gouv.fr, amendes.gouv.fr, timbres.impots.gouv.fr, tipi.budget.gouv.fr).

La vigilance de chacun doit permettre de déjouer les tentatives de fraude qui portent atteinte à la solidarité nationale dans cette période de crise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.