Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Archives Beaux-Arts, Montpellier : fin de squat négociée au 31 mars 2021

Deuxième affaire prévue au débat municipal lundi 14 décembre, la difficile question des squats. “En l’espace de 6 ans, ils se sont développés en conduisant souvent à des situations d’impasse. Je rappelle que le squat n’est pas la norme” a expliqué ce vendredi, le maire de Montpellier.

Le squat des archives des Beaux-arts, grâce à une concertation menée entre les associations, l’Etat et la Ville, devrait être libéré au 31 mars par ses occupants. “Nous allons voter en conseil municipal, une délibération conjointement signée par l’Etat, la Ville, l’association Luttopia, la fondation Abbé Pierre, Le Secours catholique, le département de l’Hérault et le CCAS pour que ce squat s’achève le 31 mars” a annoncé Michaël Delafosse.

120 squatteurs dont 48 familles

La convention prévoit d’accompagner les familles dans un contexte de droit commun. Si 220 personnes vivant dans ce lieu étaient régulièrement annoncées, la cellule sociale a mené pour sa part 80 entretiens avec 48 familles, 23 enfants dont 20 mineurs scolarisés, et 34 personnes isolées, soient un total 120 personnes rencontrées. “Une partie n’a donc pas voulu entrer dans le processus du diagnostic” estime-t-on du côté de la mairie qui avait négocié le gel de la population présente, une demande respectée selon la municipalité. 7 européens dont une Suisse sont également présents dans ce squat. “Ces personnes ont connu des processus d’exclusion et souvent par non sollicitation des droits” a indiqué le maire de Montpellier. 

Une convention et un nouveau local

Avec cette convention, l’objectif est que ce squat soit libéré sans recourir à la force publique. La contrepartie de l’arrêt de cette occupation, est la proposition de mettre à la disposition des associations, un nouveau local dans un autre lieu à définir. Il servira à la fois de bureau mais aussi d’hébergement pour une cinquantaine de personnes. Ce nouvel espace viendra en complément des dispositifs d’hébergement d’urgence mis en place par l’Etat et la collectivité.

Un bail intercalaire

Le nouveau local sera régi par un bail intercalaire inspiré de ce qui se fait déjà à Rennes et Nantes. Accordé pour une période donnée, il permettra d’accompagner des  personnes en situation de grande exclusion et sorties du droit commun. “L’idée est de sortir les gens de la rue, et de soutenir les associations” a suggéré le maire de Montpellier. “Il faut inscrire ces personnes dans une stratégie de droit commun. Avec l’ambition de réinsérer le plus de familles possible”.

En lieu et place du squat des archives, il est prévu la construction d’une école sur l’ex site des archives.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.