Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Arnaque : ne vous faites pas avoir par le phishing pédophilie basé sur la peur du gendarme !

Les tentatives de phishing jouant sur la peur du gendarme refont surface depuis fin 2020 en France et en Belgique. Le site Internet gouvernemental cybermalveillance.gouv.fr conseille les internautes pris au piège.

Une tentative d’arnaque au nom de la Brigade des mineurs circule à nouveau. Elle s’appuie sur de fausses accusations de pédophilie et vise à extorquer des milliers d’euros aux internautes apeurés.

Une tentative d’escroquerie bien huilée

L’arnaqueur envoie par mail une convocation en application des dispositions de l’article 390-1. Ladite convocation, avec l’en-tête du ministère de l’Intérieur et intégrant le logo de la Police judiciaire ou de la Direction interdépartementale de la police aux frontières, profère des accusations de pédophilie et cyberpornographie. En guise de preuves d’infraction, l’arnaqueur présente des images dénudées de l’internaute avec des mineurs. Il affirme que ces preuves proviennent de la cybergendarmerie.

La victime est invitée à répondre au mail pour se justifier et afin que les argumentations puissent être vérifiées en vue d’établir les sanctions. L’arnaqueur lui donne 72 heures pour se manifester sous peine d’un mandat d’arrêt et d’un fichage au RNDS (Registre National des Délinquants Sexuels). Si l’internaute répond, il lui demande de transférer jusqu’à 18 000 €.

Fausse convocation

Que faire si vous êtes victime de cette arnaque ?

Les internautes français et belges sont les principales victimes. Le document reçu est identifiable comme étant faux, car il mélange les noms des responsables locaux des deux pays et le logo est déformé.

Le site gouvernemental cybermalveillance.gouv.fr appelle au calme si vous êtes innocents. La consultation de sites pornographiques n’est pas condamnable si elle est effectuée dans le respect de la loi. Il faut donc s’abstenir de répondre au mail et communiquer la tentative d’arnaque sur Internet-signalement.gouv.fr.

Il est recommandé aux internautes victimes de cette tentative d’arnaque de déposer une plainte auprès du procureur de la République de leur tribunal judiciaire ou des forces de l’ordre. Ils peuvent aussi appeler gratuitement « Info Escroqueries » au 0 805 805 817.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.