L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

Arrêts sur image .. par l'association AGATHE

Nos représentants du Grau Saint Vincent vous font par de leurs constats et de leurs souhaits sur divers points concernant le Grau et Saint Vincent. En dehors des problèmes plus ou moins quotidiens (bruits, incivilités, etc..), des sujets importants sont à évoquer Le 1er concerne celui relatif à la concession 14. Si les esprits se […]

Nos représentants du Grau Saint Vincent vous font par de leurs constats et de leurs souhaits sur divers points concernant le Grau et Saint Vincent.

En dehors des problèmes plus ou moins quotidiens (bruits, incivilités, etc..), des sujets importants sont à évoquer

Le 1er concerne celui relatif à la concession 14.

Si les esprits se sont calmés, ce n’est pas le fait que les gens soient blasés, mais tout simplement parce qu’il y a eu des promesses faites par M. le Maire et son 1er adjoint pour sa suppression en fin de bail, ce qui ne devrait pas tarder. Malgré cela, il faut rester vigilant !

Le 2ème  concerne l’aménagement du front de mer. 

Il est vrai que l’aménagement du front de mer est à revoir entièrement, tant pour ce qui est des espaces verts, de la circulation piétonne et des véhicules, que de l’utilisation du domaine public par les commerces.

La priorité devrait être donnée à la promenade pour les piétons, sans pour autant empiéter sur la plage de l’autre côté du front de mer.

Malgré la volonté municipale de vouloir réglementer l’occupation du domaine public, il y a certains commerçants qui sont toujours hors la Loi ! Sont-ils protégés ? On peut se poser la question !

Le 3ème concerne l’état de la plage entre le Grau et St Vincent.

Après les deux derniers coups de tabac, la plage est réduite à sa plus simple expression : une quinzaine de mètres face au parking du front de mer, plus de plage du tout à l’extrémité du boulevard du Front de Mer (partie enrochée pour protéger le mur). Que va-t-il rester si une troisième tempête arrive ? A voir le sable qui a envahi le boulevard, les riverains ont quelques soucis à se faire. Qu’attend-on pour protéger ce coin de notre patrimoine avec des brise-lames. Lors de la prochaine édition du plan de la ville, il ne faudra pas oublier de réduire très sensiblement la largeur de la plage. Si ça continue, il n’y aura même plus de place pour les concessions privées ! (Il était prévu par le bureau d’études un troisième brise-lame qui n’a toujours pas vu le jour; pourtant, le temps a donné raison aux utilisateurs de cette plage qui, aujourd’hui, a diminué considérablement.

IL est nécessaire de mettre en œuvre  la construction de ce 3ème brise-lame. Pour cela nous relançons ce sujet en interpellant M le Député Maire et son 1er Adjoint pour qu’ils recherchent les subventions nécessaires à la réalisation de ces travaux.

Le 4ème concerne la mise aux normes de la voirie.

Principalement dans le quartier de St Vincent (comme à Guiraudette et Rochelongue), il est urgent que la municipalité fasse connaitre aux propriétaires un planning à moyen et long terme des travaux à réaliser (adduction d’eau potable, éventuellement aussi raccordement au réseau d’assainissement, élargissement des voies). Il faut que ces propriétaires puissent envisager un aménagement correct de leur patrimoine.

En corolaire, un autre point importantest celui de l’entretien de la voirie existante. Nous dénonçons la mise en œuvre de travaux mal réalisés. Il en va de même pour l’entretien des espaces vertsqui mériteraient une attention particulière et un entretien sérieux.

Nous demandons, comme nous l’avions déjà proposé, la mise en sens unique de la portion de la route de St Vincent, donnant accès à la plage, située entre la rue Beaulieu et la rue François Mas. Entre la circulation des voitures et le stationnement sauvage, le passage des piétons est plus que difficile.

Le Sanitaire à St Vincent est toujours réclamé par les utilisateurs de cette plage.

Aménagement du quai Commandant Méric :

L’installation des terrasses bat son plein : poutrelles d’acier recouvertes d’un plancher en bois. Certes, mais cela suscite deux interrogations

– D’après le descriptif situé au début du quai, il semblerait que ces terrasses n’aillent pas jusqu’au Boulevard du Front de Mer. Pourquoi ? Raisons financières ? D’autres raisons ? Mystère. Mais si les aménagements actuels subsistent au bout du quai, bonjour l’harmonie.

– Ces terrasses sont fixées sur des poutrelles en acier, elles-mêmes fixées sur le quai et des piliers coté Hérault. Or, le règlement de la ZPPAUP interdit ce genre d’installation. Serait-on encore une fois hors la loi ? Pourquoi mettre en place une ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Urbain et Paysager) si chaque fois que son règlement gène on passe outre ! Les exemples ne manquent pas, cela sera l’objet ultérieurement d’une analyse plus approfondie !

Utilisation de l’espace public :

Comme à Agde, les terrasses sur le fleuve ont comme objectif de libérer les quais et de les rendre aux piétons (proposition n° 89 du programme électoral de la majorité municipale). Force est de constater que cet espace public se réduit chaque année : éléments privés de décoration (et ce ne sont pas des bonsaïs), publicité pour les restaurants. Verra-t-on le même phénomène au Grau ?  Les promeneurs auront alors sur le quai une vue imprenable : d’un coté, les commerces, de l’autre les terrasses et au milieu de la pub.

Autre constat, on pourrait en faire d‘autres, à St Vincent, au bout de l’avenue François Mas et de l’avenue de Saint Vincent : le trottoir s’est transformé en terrasse de café (comme à la gare à Agde). Les promeneurs seront-ils autorisés à emprunter ce trottoir ou devront-ils descendre sur la route ? Qui sera responsable en cas d’accident : la ville d’Agde ou le cafetier ? Et les handicapés ?

Pour le Bureau

Le Président Jacques TREILLE

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle défend aussi le Patrimoine communal et la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation Stationnement)

L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.

Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex

Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr

Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social 2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE VILLE

http://nsm02.casimages.com/img/2010/01/21/100121084107885035287434.jpg  

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.