Artistes amateurs et professionnels, participez au 2nd Concours Madlab, sur l’économie circulaire !

Le Madlab, espace de réflexion sur l’environnement du bassin de Thau initié par Florent Tarbouriech, a lancé la seconde édition du Concours Madlab. Celui-ci est ouvert aux artistes amateurs et professionnels, adultes, quels que soient leur département de provenance et leur discipline, et porte sur l’économie circulaire. Seule contrainte technique : utiliser ou s’inspirer de déchets conchylicoles. Interview de Viviana Rocca, consultante et animatrice du Madlab.

rocca-viviana-madlab-tarbouriech

Comment et quand le Madlab et le concours éponyme sont-ils nés  ?

Viviana Rocca : « Le Madlab est le mazet où le conchyliculteur Florent Tarbouriech reçoit ses clients, fournisseurs et amis, ainsi que des élus et des institutionnels, pour converser sur le devenir du Bassin de Thau, tout en dégustant des huîtres. En 2014 est née l’association dont le vrai nom est Le Mazet : laboratoire arts
et déchets, un lieu de réflexion autour de la valorisation et de la préservation des ressources du Bassin de Thau, et de l’environnement. Créé en 2016, le Concours Madlab est destiné à porter ces objectifs via la création artistique et à fédérer et sensibiliser des publics différents au développement durable. »

Etes-vous satisfaite de la première édition ?

Viviana Rocca : « Ce fut un vrai succès ! Nous avons bouclé le concours en trois mois. 25 candidats professionnels et amateurs, pratiquant diverses sortes d’arts, s’y sont inscrits. Emeric Jacob, le gagnant, a remporté un mois de résidence au Madlab, ainsi qu’un mois d’exposition. » 

Comment la seconde édition s’annonce-t-elle ?

Viviana Rocca : « Pour l’instant, nous avons 35 inscrits – 60 % d’amateurs et 40 % de professionnels – en provenance de 11 dépar­tements différents. Les arts visuels sont représentés par la majorité des candidats, le reste étant de la photo et de la sculpture. Cette année, la thématique environnementale est encore plus affirmée que l’an dernier, puisqu’il s’agit de créer des œuvres autour de l’économie circulaire… »

Et côté mécénat ?

Viviana Rocca : « Notre mécène fondateur est la Maison Tarbouriech, marque ombrelle qui regroupe toutes les activités de Florent Tarbouriech. Nous souhaitons fédérer d’autres mécènes autour de notre mission, et renforcer la visibilité du Madlab. »

Que remportera le vainqueur du Concours Madlab ?

Viviana Rocca : « Les participants bénéficieront d’un mois d’exposition collective à la Maison Noilly Prat, à Marseillan, du 8 septembre au 8 octobre 2017. Les visiteurs pourront voter pour leur œuvre préférée, qui recevra le Prix du Public lors de la soirée de clôture, le 29 septembre. Les gagnants, sélectionnés par un jury d’experts, remporteront de nombreux prix, et le premier lauréat gagnera un mois de résidence au Madlab, lieu paradisiaque au bord de l’étang de Thau [voir photo ci-dessous], ainsi qu’un mois d’exposition. »

Propos recueillis par Virginie MOREAU
vm.culture@gmail.com

Remise des prix le 29 septembre au Madlab, un mois de résidence et un mois d’exposition à la clé.

 

Informations et inscriptions : www.madlab.fr

madlab-tarbouriech-terrasse

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.