L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Entreprises
Bessan
Région occitanie

Arturr, une marketplace de mise en relation entre producteurs, consommateurs et professionnels [vidéo]

La société Arturr, installée à Bessan, dans la pépinière d’entreprises Gigamed, est dirigée par Sophie Mirouze et David Zakrzewski. Arturr est une promesse d’expert gourmet vous invitant à rejoindre une communauté qui affectionne les bons produits et leurs histoires. Sophie Mirouze présente cette place de marché prometteuse dans le secteur de la gastronomie…

En quoi consiste le projet Arturr ? 

Sophie Mirouze : « Arturr est une marketplace de mise en relation entre producteurs et consommateurs. La genèse du projet est une rencontre avec David Zakrzewski. Nous nous sommes rencontrés dans une start-up montpelliéraine. Nous avions tous les deux l’envie d’entreprendre.Nous sommes tous les deux issus de territoires ruraux. 

Ma grand-mère avait une petite épicerie dans les Pyrénées ariégeoises ; les concepts de click and collect et les livraisons étaient déjà d’actualité : elle livrait tous les hameaux du village avec son Ami8 (ndlr : populairement appelée la 3 CV, c’est un break de la marque Citroën produit dans les années 1960). Les parents et les grands-parents de David sont viticulteurs. En parlant de nos histoires familiales et de notre côté technique, nous nous sommes dit que cela fonctionnerait bien. 

David est développeur et j’ai un profil opérationnel et stratégique. Nous avons eu l’idée d’associer nos compétences autour d’un projet qui fait sens pour nous. Arturr, c’est de la mise en relation entre producteurs et consommateurs, mais l’objectif est aussi de contribuer à la transition numérique du monde rural et des territoires agricoles. »

Qu’est-ce qui a motivé votre choix d’instal­lation à la pépinière d’entreprises Gigamed ?

Sophie Mirouze : « Le choix de venir à Gigamed, est apparu comme une évidence, car nous avons passé le concours French Tech Tremplin. C’est un programme d’accompagnement et d’incubation. Nous avions échangé avec la directrice de la pépinière, et nous trouvions que cela correspondait exactement à notre projet, à ce dont nous avions besoin. C’est-à-dire de s’implanter sur un territoire orienté vers l’art de vivre, la gastronomie, plutôt que d’aller vers un territoire où il y a déjà de la technologie. 

Nous souhaitions être plus proches des producteurs et des consommateurs. Nous sommes très bien ici ! Nous sommes chanceux car le projet est plutôt bien reçu. Nous avons pour objectif un développement sur l’Occitanie pour le moment. Après, nous verrons. L’activité marchande sera mise en place pour juin/juillet 2021. 

Nous avons aussi pour projet de mettre en place une tournée des territoires, avec un clin d’œil à l’épicerie de mamie. Dans notre Ami8, ce serait d’impliquer les consommateurs à travers du crowdsourcing (une forme de marketing participatif qui consiste à faire appel au grand public pour participer à la création d’un élément) pour qu’ils nous permettent d’identifier les pépites gastronomiques de chaque territoire. Nous souhaiterions commencer par le bassin de Thau et l’arrière-pays, pour essayer vraiment de se faire connaître. 

Il y a le côté numérique mais aussi l’aspect humain ! C’est pour cela que nous avons choisi, comme nom de société « Arturr » : c’est un prénom, mais c’est aussi la contracture de « art » pour art de vivre, artisans, artisanat, et « thur » pour agriculture, et ruralité. »

Arturr en chiffres

Implantée dans ses nouveaux locaux à la pépinière d’entreprises Gigamed (Bessan) depuis début mars, la société est dirigée par Sophie Mirouze et David Zakrzewski. Le capital social de la SAS est de 15 000 euros ; elle prévoit un investissement de près de 250 000 €. A ce jour, 22 % de la somme est réunie (entre la bourse bpi French Tech et l’investissement). La société cible pour le marché Occitanie, PACA, et Nouvelle-Aquitaine un volume d’affaires de 5,9 millions sur un marché évalué à 250 millions, soit 2,54 % d’ici fin 2023. Au niveau national, le marché identifié pour le développement d’Arturr est évalué à 850 millions.

Incubation à Gigamed


« Gigamed a été retenue pour être pépinière incubatrice lors de la French Tech Tremplin ; nous avons eu un lauréat fléché : la société Arturr. C’est une plateforme d’agroalimentaire qui a pour vocation de mettre en lien les producteurs et les clients, mais en leur facilitant la gestion logistique, la mise en valeur des produits, avec une offre où la qualité et le local priment avec un système de géolocalisation. Ils bénéficieront d’un accompagnement tout au long de leurs projets ! »

 indique Marie-Laure Bonnier de Lauzun, directrice de l’incubateur Gigamed.

Qu’est-ce qu’une marketplace ?

La marketplace est un service d’intermédiation commercial, c’est-à-dire une plateforme qui met en relation des acheteurs et des vendeurs sur Internet. Sur le site, vendeurs indépendants, professionnels ou particuliers, ont la possibilité de vendre leurs produits ou services en ligne moyennant pour certains une commission prélevée par le site sur chaque vente. Historiquement, ce service est apparu dans le monde du C2C (consumer to consumer : échanges de biens et de services effectués directement entre deux ou plusieurs consommateurs) avec la plateforme Ebay, puis dans le B2C (business to consumer :relations commerciales entre les entreprises et les consommateurs) avec Amazon. Ces cinq dernières années, les achats B2B réalisés en ligne ont enregistré une croissance de 94 %. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.