Bassin de Thau : Biodiv’eau pour concilier agriculture et biodiversité

Sensibiliser et aider les exploitants agricoles à mieux connaître le développement de la biodiversité qu’abritent leurs parcelles, tel est le but de Biodiv’eau. C’est un projet qui a été lancé en 2012, et qui va être présenté le 7 juillet prochain à Saint-Pons-de-Mauchiens.

La démarche Biodiv’eau sera présentée aux exploitants du site Natura 2000 de la Plaine de Villeveyrac-Montagnac le 7 juillet 2021 à 17h, à la salle des fêtes de Saint-Pons-de-Mauchiens. Ce dispositif a été à l’initiative du Syndicat mixte du bassin de Thau, animateur du site Natura 2000, en partenariat avec ceux qui le pilotent, le Conservatoire des Espaces Naturels d’Occitanie et la Chambre d’Agriculture de l’Hérault.

En l’espace de 2 ans, Léo Rouquairol, viticulteur à Villeveyrac a déjà planté 400 mètres de haies

Le dispositif Biodiv’eau propose une formation, en plus d’un diagnostic personnalisé ainsi que des conseils de gestion et des aides financières pour certains aménagements. Le but étant d’aider les exploitants, notamment les viticulteurs, à entreprendre une agriculture raisonnée. Entre 2012 et 2019, le dispositif avait déjà réalisé pas moins de 165 diagnostics sur une surface totale de 5200 hectares. Comme de nombreux agriculteurs, Léo Rouquairol, viticulteur à Villeveyrac a adhéré à Biodiv’eau en 2017. Il a pu planter 300 mètres linéaires de haies avec diverses espèces méditerranéennes au bout d’un an. Il a ensuite replanté 100 mètres de haies supplémentaires avec des végétaux adaptés et peu gourmands en eau en 2018. Léo a reçu une aide financière de la Ligue de Protection des Oiseaux et des gens de son village pour acheter les plants et effectuer sa plantation. Aujourd’hui, il entend encore étendre son linéaire de haies.

Un dispositif pour amener les exploitants à s’engager dans les futures MAEC

Pour Sonia Séjourné, chargée de mission Biodiversité au SMBT : « Biodiv’eau peut amener ensuite les exploitants à s’engager dans les futures MAEC (Mesures agro-environnementales et climatiques) pour réduire leurs traitements phytosanitaires et entretenir leurs infrastructures agro-écologiques ». Sur la plaine de Villeveyrac-Montagnac, 2 éleveurs et 16 viticulteurs ont déjà contractualisé des MAEC. Le SMBT a même réalisé, en 2020, un guide qui fait connaître les bénéfices écologiques et agronomiques des IAE à proximité des parcelles cultivées. Ce document qui liste les gestes à proscrire et les conseils d’entretien est distribué en priorité aux exploitants dans la plaine de Villeveyrac-Montagnac.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.