Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Culture & Loisirs

Bazille, peu avant les débuts de l'impressionnisme

Le musée Fabre de Montpellier Métropole accueille à ses cimaises des toiles de maîtres à l’occasion de l’exposition temporaire consacrée à l’enfant du pays, Frédéric Bazille (1841-1870). Né d’une famille bourgeoise protestante aisée, destiné à devenir médecin, il lui fallut convaincre sa famille de le laisser devenir peintre. Arraché trop tôt à la vie durant […]

Le musée Fabre de Montpellier Métropole accueille à ses cimaises des toiles de maîtres à l’occasion de l’exposition temporaire consacrée à l’enfant du pays, Frédéric Bazille (1841-1870). Né d’une famille bourgeoise protestante aisée, destiné à devenir médecin, il lui fallut convaincre sa famille de le laisser devenir peintre. Arraché trop tôt à la vie durant la guerre franco-allemande en 1870, il mourut quatre ans avant le début de l’impressionnisme, dont il fut un précurseur…

 

> Pour lire cet article dans son intégralité, consultez l’Hérault Juridique & Economique “spécial expos” du 14 juillet 2016

Installé à Paris, où il étudia dans l’atelier du peintre suisse Charles Gleyre, il y rencontra Claude Monet et s’initia avec lui à la peinture sur le motif. Peintre de la lumière d’arrière-plan, il partagea sa vie entre son atelier parisien durant l’année, et le domaine familial de Méric l’été. Considéré comme ayant ouvert la voie à l’impressionnisme, il côtoya Monet, Manet, Renoir ou encore Sisley, hébergeant certains d’entre eux dans ses ateliers successifs lorsqu’ils étaient sans le sou. C’est cette émulation mutuelle que retrace l’exposition, placée sous le commissariat général de Michel Hilaire, directeur du musée Fabre et conservateur général du patrimoine, avec Paul Perrin, conservateur des peintures au musée d’Orsay, et Kimberly A. Jones, associate curator au département des peintures françaises de la National Gallery of Art de Washington.

Cette exposition d’envergure est peut-être la plus belle depuis la réouverture du musée Fabre en 2007 après sa rénovation. Sur les 87 peintures présentées au public, 45 sont signées par Bazille, les autres, plus prestigieuses les unes que les autres, étant dues à Delacroix, Courbet, Renoir, Monet, Manet, Sisley ou encore Fantin-Latour.

Virginie MOREAU

vm.culture@gmail.com

 

Légende : Frédéric Bazille, Autoportrait à la palette – 1865 – Chicago , The art institute of Chicago. Crédit photo : HJE 2016 / VM.

Infos pratiques

> Musée Fabre de Montpellier Métropole – 39, boulevard Bonne Nouvelle – Montpellier

> L’ exposition Frédéric Bazille, la jeunesse de l’impressionnisme est visible jusqu’au 16 octobre 2016, du mardi au dimanche, de 10h à 19h. Le musée est fermé le lundi.

Autour de l’exposition…

• A voir, à l’Hôtel de Cabrières – Sabatier d’Espeyran voisin, une présentation sur l’orfèvrerie et la mode au temps de la famille Bazille.

• Une application gratuite géolocalisée Sur les pas de Frédéric Bazille, en téléchargement sur App Store et Google Play, est proposée dans le cadre de l’exposition. Elle permet aux visiteurs de déambuler à travers les lieux marquants pour Frédéric Bazille et de découvrir ainsi la ville et le territoire sous le prisme de l’artiste. Une vingtaine de points d’intérêt sont référencés.

• Des visites guidées sont organisées par l’Office de Tourisme de Montpellier autour de Bazille.

• Concert-conférence Au salon de musique, chez les Bazille à Méric le samedi 24 septembre à 16h.

 

> Plus d’infos sur : www.museefabre.fr

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.