BESSAN - Au lieu de les jeter, des citrouilles distribuées aux familles bessanaises

Samedi 31 octobre aurait dû se tenir la première édition de « Tuque en Trouille »,…

Samedi 31 octobre aurait dû se tenir la première édition de « Tuque en Trouille », nom donné par la mairie à son premier grand marché agricole et au terroir sur la nouvelle place de la Promenade. Ce rendez-vous avait pour but de mettre à l’honneur la tuque, mot occitan pour courge ou cucurbitacée, deuxième emblème du village avec l’âne totem.

Le programme était pourtant alléchant et associé à la fête d’Halloween autour des citrouilles et autres produits d’automne. Un grand concours de la plus grosse courge et un second de la plus belle tuque devaient se tenir mais le deuxième confinement aura eu la peau de l’événement bessanais sans même qu’il puisse être partagé par le public.

Petits et grands auraient pu découvrir de nombreux étals de producteurs, mais aussi des animations autour de citrouilles, disposées ici et là en centre-ville. Au lieu de les jeter en raison de l’annulation du marché, la municipalité a lancé un appel à la population sur les réseaux sociaux pour les offrir aux familles bessanaises intéressées.

En quelques heures, la soixantaine de citrouilles a trouvé preneurs et deux élues se sont fait un plaisir de les distribuer en porte à porte. De nombreux enfants ont été heureux de les utiliser pour les décorer et égayer le premier jour de confinement. Une opération sympathique… que tous n’espère pas renouveler l’an prochain, souhaitant que la première édition de Tuque en Trouille puisse se tenir.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.