Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BESSAN - Avec le centre-ville, la Capucière a aussi été au centre des décisions des élus du conseil municipal

Au-delà des décisions prises par les élus en faveur du développement du centre-ville, le…

Au-delà des décisions prises par les élus en faveur du développement du centre-ville, le premier conseil municipal de l’année a aussi traité de nombreux autres thèmes. Ainsi, les principales délibérations suivantes ont été adoptées sous la présidence du maire, Stéphane Pépin-Bonet.

  • Parc d’activités de la Capucière

Les élus ont déterminé les modalités de consultation du public pour la modification simplifiée du plan local d’urbanisme visant à adapter le règlement de la zone Auz, correspondant au parc d’activités de la Capucière. Ce projet de modification sera consultable en mairie du 16 avril au 17 mai prochains. Ce parc d’activités a aussi évoqué avec les récentes cessions de terrains validées par le conseil communautaire. Ainsi, par exemple, une parcelle a été vendue à l’entreprise « Union Matériaux », laquelle envisage d’implanter son siège social régional à Bessan. Les perspectives d’installation de sociétés sont particulièrement positives. Toutes les demandes font l’objet d’une étude approfondie par le service économique de l’agglo, en lien étroit avec le maire. A ces ventes de parcelles, s’ajoute la construction de la pépinière d’entreprises Héliopôle dont les travaux vont débuter dans quelques semaines.

  • Orientations budgétaires

La séance a permis de longuement débattre sur les orientations budgétaires de l’année 2018. Le maire a annoncé que le budget principal avait enregistré un excédent de fonctionnement de plus de 979.000 € en 2017. Au cours de l’année dernière, la commune a poursuivi sereinement son désendettement pour préparer le financement de la nouvelle école et les investissements importants à venir, comme la requalification du centre-ville. Le premier magistrat a indiqué qu’il ne proposerait pas de hausse des taux d’imposition lors du vote du budget fin mars. Les élus ont également évoqué les différents programmes d’investissement pour 2018 : construction de l’école maternelle, informatisation des écoles, poursuite de la rénovation de la voirie communale, équipement des services, études pour l’urbanisation du secteur de Namérique, aménagement du parking de la route de Marseillan… 

  • Ecole maternelle

Deux derniers lots ont été attribués dans le cadre du marché de construction de l’école maternelle Georges Bégou. Il s’agissait du lot des jeux extérieurs pour la cour de récréation et celui de l’étanchéité des bâtiments. Rappelons que les travaux ont débuté il y a quelques jours, quelque peu perturbés par le récent épisode pluvieux. Dans tous les cas, ces travaux vont durer de nombreux mois. L’objectif fixé par la ville est de livrer le nouvel équipement scolaire à l’été 2019, pour assurer la première rentrée scolaire en septembre 2019.

  • Eclairage public

Un programme de sécurisation et de rénovation de l’éclairage public a été adopté par les élus. Il vise à engager des travaux conséquents suite à un diagnostic du parc d’éclairage public qui met en évidence la vétusté de certaines installations. Les futurs travaux seront répartis en plusieurs tranches, permettant de répondre aux objectifs imposés par la transition énergétique et ayant aussi des effets en matière d’économie d’énergie et de pollution lumineuse. A ce titre, une demande de subvention a été sollicitée auprès de l’Etat dans le cadre de la dotation de soutien à l’investissement public.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.