BESSAN - Gabin, un deuxième bébé né de manière imprévue en quelques mois

En octobre dernier, le petit Kaïs est né de manière imprévue au domicile de…

En octobre dernier, le petit Kaïs est né de manière imprévue au domicile de sa maman, avenue de la Victoire, aidée par les sapeurs-pompiers de la commune. Cela faisait 47 ans que Bessan n’avait pas connu une naissance sur son territoire. En effet, le dernier bébé né à domicile, avant l’obligation généralisée des naissances en maternité, avait eu lieu le 3 juin 1971 par le docteur Gaby Tissot. Kaïs était venu rompre cette chaine que les Bessanais ont saluée comme il se doit.

 Moins de deux mois après ce petit événement, alors que personne ne pouvait se l’imaginer, voilà que Gabin a voulu, lui aussi, pointer le bout de son petit nez à la grande surprise de sa maman. Cinq semaines avant le terme prévu de sa grossesse, Pauline Martinez a accouché de manière impromptue à son domicile du lotissement Saint-Claude. Aidée par son époux Fabien, puis par les sapeurs-pompiers (décidément à la pointe dans ce domaine), Gabin a vu le jour.

Stéphane Pépin-Bonet, maire et sa première adjointe, Laurence Thomas, sont récemment allés à sa rencontre. A cette occasion, ils ont tenu à saluer les heureux parents, le nouveau-né et sa grande sœur Lison, ravie de voir toute l’attention porté à son jeune frère. Comme pour Kaïs, les élus ont remis un petit présent à ce « pur Bessanais ». Et dans la ville, certains pensent que le dicton populaire pourrait être d’actualité. Qui sait : jamais deux sans trois !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.