Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Culture & Loisirs

BESSAN - Le site archéologique de la Monédière a dévoilé de nouveaux secrets

Depuis les premières fouilles préventives en 2014, la municipalité ayant fait l’acquisition d’un terrain réservé strictement à un usage archéologique, le site de la Monédière fait l’objet de fouilles programmées tous les ans durant la période estivale. C’est le docteur en archéologie, Alexandre Beylier, archéologue au sein de la communauté d’agglomération du Bassin de Thau […]

Depuis les premières fouilles préventives en 2014, la municipalité ayant fait l’acquisition d’un terrain réservé strictement à un usage archéologique, le site de la Monédière fait l’objet de fouilles programmées tous les ans durant la période estivale. C’est le docteur en archéologie, Alexandre Beylier, archéologue au sein de la communauté d’agglomération du Bassin de Thau et membre de l’unité de recherche « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » de l’université de Montpellier, qui porte le projet. A ces recherches sont associés des étudiants en archéologie originaires de toute la France et des journées portes-ouvertes sont organisées afin de présenter le site et les travaux au grand-public.

Les précédentes fouilles avaient permis d’étudier un quartier d’habitat de l’âge du Fer, occupée aux VIe et Ve siècle avant J-C, et de mettre au jour un imposant fossé défensif. Une des entrées de la cité avait été trouvée, ainsi qu'une fosse de très grandes dimensions, réceptacle de dépôts rituels uniques en leur genre laissant soupçonner la présence sur place, d’une population grecque, mêlée aux autochtones. Un ensemble de maisons tantôt absidiales, quadrangulaires ou encore à soubassement en pierres basaltiques et en élévation en briques crues, implantées de façon structurées, attestent d’influences multiples (méditerranéennes, celtiques…).

Les fouilles de cet été ont-elles permis d’aller plus loin, élargissant l’amplitude temporelle de l’occupation humaine. En effet, dans la partie sud-est, la découverte inattendue d’une strate archéologique a mis en évidence une occupation pouvant dater de 3.000 ans avant la naissance de J-C. Dans la même zone, la citerne romaine, connue sous le vocable « Grange des Fées », fut dégagée et fouillée, permettant de confirmer des vestiges d’un établissement thermal. Enfin, certains éléments retrouvés attestent d’une occupation du site à la période médiévale. Afin d’en apprendre encore plus, une conférence publique sera organisée par la municipalité, début 2019.

Ce projet de fouilles archéologiques a reçu le soutien de nombreux partenaires : Service régional de l’archéologie, Cnrs, université Paul Valéry Montpellier III, conseil régional d’Occitanie, conseil départemental de l’Hérault, communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, ville de Bessan…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.