BESSAN - Les élus de Bessan à votre écoute : entretien avec Gisèle SOULIE-LOGNOS, adjointe au maire de Bessan

Régulièrement, la ville de Bessan propose un entretien avec un élu, afin de mieux…

Régulièrement, la ville de Bessan propose un entretien avec un élu, afin de mieux appréhender son action en faveur de la population. Entretien avec Gisèle Soulié-Lognos, adjointe au maire chargée de la citoyenneté, de la démocratie de proximité et de la vie des quartiers.

Votre délégation suggère une contribution participant au bien vivre ensemble. Quelles qualités sont requises pour mener à bien vos projets et vos initiatives ? Cette délégation, qui m’a été confiée par le maire de Bessan, repose essentiellement sur la tolérance, l’information et ne peut fonctionner qu’à travers la concertation. Pour cela, il est important de sensibiliser la population aux rendez-vous citoyens, mais aussi de contribuer à en créer pour favoriser les échanges. Ainsi, il me tient à cœur de faire perdurer la fête des voisins, l’accueil des nouveaux habitants, les noces d’or… et d’impliquer davantage les plus volontaires dans les comités consultatifs. Il faut impulser de nouveaux projets tel que celui des Relais de Quartier qui était annoncé dans le programme électoral de notre équipe.

Comment la population a accueilli ce dernier projet ? Suite à un article paru dans un précédent Journal de la Tuque, j’ai été contactée par des Bessanais prêts à donner de leur temps et endosser ce rôle. Il consiste à transmettre les observations, informations ou les demandes des habitants de leur quartier vers la mairie ou l’un de ses partenaires, et surtout d’en assurer le suivi. Ces citoyens bénévoles deviendront donc référents et pourront aborder, avec nous, tous les thèmes de la vie quotidienne touchant à l’intérêt général du quartier : environnement, qualité de vie, patrimoine, espaces publics, urbanisme, social… Par contre, leur périmètre d’action est limité, car ces relais n’auront pas vocation à s’impliquer dans des conflits de voisinage qui relèvent du domaine privé. Le principe est uniquement de créer du lien entre les administrés et les élus. Très prochainement, une réunion se tiendra en mairie en présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet, pour mettre officiellement en place les premiers référents.

Vous êtes aussi particulièrement sensible à la cause animale. Peut-on vous solliciter en cas de besoin ou de question à ce sujet ? Un animal est « quelqu’un » et non pas « quelque chose ». Parce qu’il se doit d’être respecté, je me suis impliquée en tant que bénévole et membre au sein de plusieurs associations défendant la cause animale. Cette expérience, et les liens étroits tissés avec les partenaires du canton, me permettent aujourd’hui de pouvoir, selon les situations, aider ou aiguiller des personnes souhaitant signaler de mauvais traitements sur les animaux ou ayant trouvé un animal abandonné, voire même contribuer à des solutions de bon voisinage lorsque les animaux sont au cœur de conflits. Je contribue aussi à mettre en œuvre la convention dernièrement signé entre la municipalité et la Fondation « 30 millions d’amis », visant à maîtriser la population féline qui erre sur la commune. Convention qui met un point d’honneur à ne pas euthanasier les animaux en bonne santé. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.