Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Bessan: l’intercommunalité à mi-mandat

A Bessan, «les élus de la majorité municipale n’ont jamais été portés par un…

A Bessan, «les élus de la majorité municipale n’ont jamais été portés par un grand sens de l’intercommunalité». Cette citation n’est pas de la minorité mais de la majorité elle-même parlant d’elle-même.
Pourtant, demeurer «commune isolée» jusqu’en 2002 n’était pas l’option d’avenir.
La preuve ? désormais, la loi du 16 décembre 2010 impose aux communes isolées d’intégrer un périmètre.

Donc, entrer dans l’Agglo «à reculons» (comme l’ajoute la majorité)  n’était pas le plan gagnant car cela impliquait d’entrer par défaut et non par adhésion.
Bessan a hélas payé ce retard durant trop longtemps alors que ses potentialités méritaient d’être développées à leur maximum
notamment sur le plan économique, social et culturel. Pendant trop longtemps, l’attente s’est faite attentisme.
Le village a beaucoup perdu durant ce temps gâché. 

Dans la France moderne, la coopération intercommunale est devenue une nécessité de gestion.  
Il s’agit de réaliser à plusieurs ce que l’on ne peut faire seul.

La loi territoriale bouleverse la carte intercommunale en prévoyant de fusionner un grand nombre de communautés de communes et plusieurs communautés d’agglomération.

Localement et concrètement, ici chez nous, trois hypothèses se profilent : 1/ soit notre agglo Hérault-Méditerranée (Agde-Pézenas) reste autonome 2/ soit elle fusionne avec Béziers et Thongue (pour partie) 3/ soit elle fusionne avec Thau agglomération et le nord du bassin de Thau.

L’objet de ces lignes n’est pas de promouvoir l’une ou l’autre de ces options. Chacun y reviendra avec ses tripes en temps opportun avec conviction et volonté d’écoute et d’échanges dans le débat.

Assurément, la volonté de ce communiqué est d’interpeller la majorité sur un axe qui devrait forcer l’unanimité : celui de maintenir Bessan dans la même structure intercommunale qu’Agde et Pézenas. De toute évidence, la question ne devrait pas se poser.
Pourtant, un éventuel détachement d’une, voire deux et peut-être trois communes de l’ouest d’Hérault-Méditerranée  est perceptible à défaut d’être explicite (excepté Portiragnes, ce qui se comprend).

Le creuset naturel de Bessan, c’est bien l’axe Agde-Pézenas.
Plusieurs critères historiques, géographiques, économiques et sociaux attestent que Bessan a sa place dans le coeur d’Hérault-Méditerranée. Cet axe est même l’épine dorsale de notre territoire.

Pour le Groupe,    Olivier Goudou

Cet article constitue la contribution du Groupe d’élus à la page «libre expression des groupes du Conseil municipal» au journal de la Tuque à paraître en juin.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.