Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BESSAN - PORTRAIT : LE TALENT DE MARYSE LANGE SEDUIT

La peintre bessanaise amateur Maryse Lange est bien connue dans le village. Née à…

La peintre bessanaise amateur Maryse Lange est bien connue dans le village. Née à Bessan, elle a longtemps été une maîtresse d’école très appréciée du groupe scolaire Victor Hugo. Depuis le début des années 2000, elle s’est plongée dans une passion dévorante : la peinture. Jusqu’à cette période, seuls ses élèves connaissaient cette passion intense, puisque cette institutrice n’a jamais hésité à leur faire partager le goût pour la création et les sensibiliser à l’art en général.
           
Alors que ses premières toiles ont fait la joie de ses proches, Maryse Lange participe très vite aux expositions locales, poussée par ses amis convaincus de son talent. Ses toiles diptyques et triptyques, ses spécialités, sont très vite remarquées. Entièrement autodidacte, elle crée des peintures abstraites où elle sculpte la matière avec ses doigts. Elle travaille supports et couleurs offrant à la toile des couches d’épaisseur qui incitent le public à effleurer ses œuvres. Elle le dit elle-même : « Je veux que les gens touchent mes tableaux. Je ne sais pas dessiner à proprement parler, je me laisse guider par mon intérieur et je souhaite que le public s’approprie cette liberté en caressant mes toiles ». La bessanaise, qui est restée très simple, ne cherche pas à être reconnue, mais son talent séduit de plus en plus.
          
Repérée par les beaux-arts de Béziers, et notamment par le peintre Günter, elle croule sous les propositions d’exposition. Après un premier prix d’excellence au salon national de Florensac dans la catégorie « huile, acrylique, abstrait » il y a quelques mois, Maryse Lange a exposé au salon des beaux-arts de Béziers où elle a connu un vif succès. Depuis, les rendez-vous sont nombreux et dernièrement, elle a exposé deux toiles grand format au salon international des arts contemporains de Bruxelles. Des amateurs belges sont même venus à Bessan pour la voir travailler dans son atelier du chemin de la Monadière.
           
Après Bruxelles, les portes de salons réputés vont s’ouvrir à Maryse Lange : Sarragossa, Munich et un grand salon au Canada sont au programme, sans oublier les expositions de la région et de son village. Un village de Bessan qu’elle aime avant tout, au point de prochainement offrir à la municipalité un tableau triptyque sur les valeurs de la République dans le cadre de la réhabilitation de l’hôtel de ville. L’œuvre « Liberté, Egalité, Fraternité » sera présente dans les nouveaux bâtiments en cours de construction.
           
Celle qui peint souvent la nuit, joue beaucoup avec les émotions, les siennes comme celles de ceux qui regardent ses tableaux. Elle explique notamment : « Ma démarche se veut toujours d’être originale et créative. Je découvre au fur et à mesure un large panel de techniques. Au gré de mes émotions et de mon imagination, je créé en jouant avec les couleurs et surtout en passant des heures et des heures à dialoguer avec mes toiles ». Un dialogue qui séduit au niveau local comme international. La bessanaise garde toutefois la tête froide et continue de promener ses mains sur ses toiles… comme un prolongement de son grand cœur et de son talent.

Stéphane Pépin-Bonet.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.