Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BESSAN - Redessiner le cœur de village

L’aménagement du centre-ville est l’un des deux chantiers majeurs de ce mandat.En de nombreux…

L’aménagement du centre-ville est l’un des deux chantiers majeurs de ce mandat.

En de nombreux endroits -même dans les petits villages- les municipalités se doivent d’agir pour réaménager leurs centres anciens . Cet effort répond à une exigence d’actualité : les centres-villes se dépeuplent. Des commerces tombent le rideau de fer, de nombreux logements sont vacants, la population se paupérise. Il est autant urgent que nécessaire d’enrayer cette mécanique. Les partenaires institutionnels l’ont bien compris et accompagnent les mairies en ce sens. Ainsi, par l’envoi d’une brochure dédiée, la Région interpelle de nombreux maires d’Occitanie pour les sensibiliser et leur proposer des financements adaptés.

Récemment, le Conseil municipal de Bessan a eu à se prononcer sur l’état d’avancement actuel dit de « requalification » du centre-ville. Les élus de la minorité se sont montrés attentifs et impliqués.

Il se sont documentés par l’étude du bilan de l'existant et des plans de réseaux électriques et humides. Sur l’avant projet soumis aux voix, Yvette Bouteiller et Claire Levacher se sont abstenues. Emmanuelle Brun et Olivier Goudou ont voté pour. Bien évidemment, le groupe minoritaire partage l’objectif commun à tous de redynamiser le cœur du village.  En revanche, nous nous sommes montrés nuancés sur la méthode employée et la dimension du projet.  D’où cette diversité des votes, car si nous pensions tous la même chose, c’est qu’en définitive nous ne penserions plus rien.  Pour l’heure, l’ambition du projet manque d’audace. En l’état, il s’agit plus d’un embellissement par l’aménagement paysagé de la promenade avec une extension de la zone piétonne sur la place de la mairie. Nous aurions préféré que le projet soit assorti de variantes pour enclencher une vraie concertation avec les habitants et les commerçants. Pour être effective, la participation doit procéder en amont de l’avant projet, pas en aval. En amont, les personnes consultées peuvent exprimer leurs besoins, faire jaillir des idées, impulser une volonté pour bâtir ensemble un projet collectif. Par contre, en aval, les marges d’intervention sont plus réduites : la question se résume alors à entériner des choix préétablis. Exceptés quelques modifications à la marge, le débat se fait plus sur du détail que sur la perspective. Or, c’est cet élan qui donnerait de la profondeur aux échanges pour redessiner le visage du village.    

La minorité souhaite que la partie de la Grand’rue inférieure à l’axe traversant Agde-Pézenas puisse être intégrée à un projet d’envergure pour requalifier le centre ancien. L’effort devrait se porter tant sur le plan esthétique que fonctionnel.

Pour aménager le nouvel espace piéton (sécurisé), nous souhaitons en étendre la largeur au-delà des actuels trottoirs, inadaptés. Nous proposons de les remplacer par une chaussée antidérapante et de plain pied. Celle-ci se démarquerait de l’axe roulant par un mobilier urbain protecteur. L’accessibilité du passant serait améliorée. A contrario, la réfection des trottoirs telle que prévue n'apporterait aucun atout nouveau au bénéfice des usagers.

En séance du Conseil, une discussion sur ce point s’est engagée : un adjoint a objecté que dans le cas où les trottoirs seraient supprimés, il faudrait refaire tous les bas des façades et que cela impliquerait un coût. Selon nous, non. Nous contre-objectons par une réponse de bon sens :  il suffit de remblayer cette partie de la Grand’rue au niveau des trottoirs, d’autant que ceux-ci seront à refaire entièrement après l'enfouissement des différents réseaux souterrains à rénover. Cette solution permettrait de faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite, des poussettes, entre autres.

Une étude sur l’aspect visuel, l’insertion paysagère et le fleurissement permettrait de susciter le plaisir du chaland et de raffermir l’attractivité commerciale. La recherche d’harmonie fait sens pour amender ce projet que l’on souhaite comme la terre de la plaine bessanaise : fertile et riche de belles pousses pour un nouveau printemps en cœur de ville.

La minorité municipale

   Yvette Bouteiller, Claire Levacher,

Emmanuelle Brun, Olivier Goudou

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.