BESSAN - Rythmes scolaires - Le discours et la méthode 1/3

Le 5 avril 2018, le Conseil municipal de Bessan se prononcera sur l'organisation des…

Le 5 avril 2018, le Conseil municipal de Bessan se prononcera sur l'organisation des temps scolaires. Dans cette perspective, l'EDB s'exprime par une série de trois articles. Ce premier volet appelle à réfléchir sur le choix d'une  méthode préparée en national et appliquée localement …


On lance l'organisation des rythmes scolaires avec les TAP (temps d'activités périscolaires).

On ne se donne pas les moyens suffisants affichés à l'origine : finances, recrutement du personnel qualifié, allègement réel de la journée, contenu des activités proposées  réfléchi, choisi et varié rendant l'accès à tous à des activités extra-scolaires de qualité, élaboration d'un réel projet en étroite collaboration avec tous les partenaires.

On laisse sciemment chaque mairie libre de s'organiser, de faire ses choix : liberté apparente, champ de manœuvre illusoire, sans moyens adaptés. Chacun mesure  la « chose éducative »  à l'aune de son village, son quartier, sa ville.

On constate alors : « ça ne marche pas, ça ne satisfait pas ! » .

Peu importe la réflexion, le cheminement est balisé. On se laisse guider  petit à petit vers la seule réponse attendue depuis le début.

C'est pour cela que notre association EDB (Entente Démocratique Bessanaise) s'interroge et vous invite à participer au débat.

On assiste à un simulacre de réflexion au niveau national.

Cela se nomme le démantèlement su service public de l’Éducation.   

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.