Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BESSAN - Une séance de bonne tenue (Echos du Conseil municipal)

La séance du Conseil municipal de ce début de printemps s'est révélée porteuse d'un…

La séance du Conseil municipal de ce début de printemps s'est révélée porteuse d'un vent de fraîcheur revigorante. Par d'autres, cette réunion a été qualifiée de « particulièrement consensuelle » voire même d'une « première ». Effectivement, elle l'a été. Pour sa part, la minorité a contribué à un climat d'apaisement, propice à des échanges fructueux. Nous avons accueilli un nouveau conseiller : Dominique Lefort.

L'ordre du jour était dense. Il appelait à se positionner sur des choix qui engagent l'avenir, notamment en matière d'infrastructures, d'aménagement et d'organisation du temps scolaire. D'autres questions moins exceptionnelles et plus récurrentes (parce qu'annuelles) ont également été mises aux voix, telles que le vote du budget et des subventions aux associations.

Sur le vote du budget, le groupe minoritaire ne s’est pas montré hostile mais nuancé, appelant à un travail plus collectif en amont, pour délibérer de manière moins formelle en aval.« Bessan avec Audace » a bien sûr voté les subventions demandées par les associations. Nous soulignons leur implication dans l’animation du village, abondant ainsi à un véritable maillage qui contribue au lien social.

Concernant les points à caractère exceptionnel, nous nous sommes prononcés favorablement sur l’intention de principe de la Ville d’acquérir le site Ricard, la demande de dénomination « commune touristique » et la vente de parcelles destinées à l’aménagement d’une aire d’accueil de grand passage des gens du voyage.

En revanche, le groupe a marqué sa différence par son option argumentée pour la semaine scolaire des quatre jours et demi plutôt que des quatre jours.

Sur le devenir des locaux Ricard, nous pensons qu’il est opportun de se positionner dès à présent pour définir un projet d’utilité publique. La centralité, la configuration et la surface du terrain sont des atouts indéniables. Une possible destination modulable des lieux peut être envisagée. L’éventualité de l’implantation d’une salle polyvalente s’inscrit dans le cadre d’un projet de mandat pour lequel le groupe entend bien porter sa contribution.

Deux autres délibérations ont été adoptées dans le sillage du Conseil communautaire : il s’agit d’abord de la dénomination « commune touristique », puis de la vente de parcelles. Sur la « commune touristique », rappelons que cette demande émane de l’Agglo (et pas spécialement de la proposition du Maire comme il l’écrit facilement). Localement, c’est la Communauté d’agglomération qui effectuera cette démarche auprès de l’État pour toutes les communes de son territoire, lequel doit être « sans enclave ». Les enjeux concernent la réglementation sanitaire, la sécurité et la fiscalité. Pour ce qui est du projet communautaire d’aménagement de la seconde aire d’accueil des gens du voyage, nous regrettons que la majorité considère que cette question ait été votée « sans véritable grand débat ».  Cette formulation est inexacte car elle laisserait penser qu’il n’y aurait pas eu discussion. En vérité, discussion il y a eu. Il ne s’agissait pas de s’opposer au projet d’autant que l’Agglo doit se mettre en conformité avec le plan départemental. Notre intervention a consisté à rappeler des promesses de campagne de la majorité municipale qui refusait (facilement là encore) cet équipement alors qu’en définitive, elle est contrainte de le voir se réaliser. De part et d’autre de la table du Conseil, chacun semble avoir pris conscience des devoirs de solidarité et d’accueil. D’où l’unanimité. Les parcelles vendues par la Ville à l’Agglo concernent 40 031 m2 sur Prat Crassous et le bois du Garigot moyennant 2€ / m2.

Enfin, sur la question des rythmes éducatifs, le groupe minoritaire a exprimé son point de vue par un exposé se référant aux préconisations de l’Académie de Médecine. Sur « l’Audacieux » la minorité présente sa copie sur cette question. Nos arguments ont été partagés par plusieurs élus majoritaires…mais qui ont voté autrement. Les patrouilles sont différentes mais l’engagement de tous se vit sous la même bannière : celle de Bessan.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.