Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BESSAN - VIDEO - Le discours de Stéphane Pépin-Bonet lors de la cérémonie du 8 mai 2016

Nous sommes réunis aujourd’hui pour commémorer ensemble la fin d’un conflit dévastateur qui plongea…

Nous sommes réunis aujourd’hui pour commémorer ensemble la fin d’un conflit dévastateur qui plongea le monde entier dans le chaos et le marqua à tout jamais. C’était le 8 mai 1945 : l’Allemagne nazie capitulait après 6 années de combats atroces et de barbarie totale, qui coutèrent la vie à près de 50 millions de personnes, civils et militaires, en Europe, en Afrique, en Asie. C’était il y a 71 ans jour pour jour. 71 ans déjà… Cette période s’éloigne inexorablement de nous : il n’en est que plus essentiel d’entretenir son souvenir. Hélas, certains événements, mêmes dramatiques, sombrent parfois dans l’oubli, s’effaçant peu à peu des mémoires des plus jeunes. Le souvenir de cette guerre et de ses abominations ne doit pas disparaître.

Je pense d’abord aux millions de déportés : juifs, tziganes, handicapés, homosexuels, opposants politiques que la barbarie hitlérienne a exterminé. Nous commémorons le souvenir des victimes de ces atrocités, celles et ceux à qui l’idéologie nazie réservait la mort et de cruelles souffrances. Voilà maintenant 71 ans que les peuples d’Europe fraichement libérés ont vu revenir les survivants de l’enfer… ces femmes, ces hommes, ces enfants à qui d’autres hommes ont enlevé toute dignité humaine. Nous sommes tous concernés par le souvenir de ces visions d’horreur ayant à jamais marquées plusieurs générations. Certains de nos concitoyens la portent douloureusement dans leur mémoire familiale. Mais nous sommes tous concernés, nous citoyens et membres égaux de l’humanité.

Je pense aussi aux soldats de l’armée régulière et aux combattants de l’ombre, résistantes et résistants, qui ont contribué au péril de leur vie à construire la victoire. Ils se sont retrouvés malgré eux plongés dans la folie de cette guerre. Ils étaient français, anglais, américains, africains… Beaucoup étaient très jeunes… trop jeunes pour être témoins ou victimes de ces tueries absurdes et sanguinaires. Ils se sont sacrifiés pour nous. Rappelons-nous qu’ils sont morts pour que vivent nos idéaux de Liberté, d’Egalité et de Fraternité. Souvenons-nous toujours que c’est au courage de ces hommes et de ces femmes que nous devons notre chance de vivre dans un pays libre.

Nous ne saluerons jamais assez le travail remarquable réalisé par les associations d’anciens combattants et patriotiques, les équipes éducatives et tous les citoyens engagés pour expliquer, éclairer, transmettre la mémoire des conflits mondiaux. La présence de jeunes aujourd’hui est d’autant plus symbolique qu’ils sont porteurs de notre avenir. Un jour, ils transmettront à leur tour le souvenir tragique de cette guerre. Au-delà, l’investissement de chacun est indispensable pour faire reculer le révisionnisme, le racisme, l’antisémitisme. Toutes ces idées néfastes existent encore bel et bien, en dépit de toutes ces voix qui s’élèvent régulièrement pour dénoncer les résurgences de la haine.

Beaucoup trop de nos concitoyens se laissent attirer par des discours qui, sous couvert d’exaltation patriotique, activent la peur de l’autre et le repli sur soi. Nous devons les en détourner et combattre sans relâche cette menace. Les temps de crise que nous connaissons sont souvent propices à l’individualisme. Nous devons au contraire restés unis et solidaires autour des valeurs citoyennes qui sont les nôtres.

Ces valeurs, nos ainés les ont défendus dans leur chair et au prix de leur vie. Ils les ont portées pour ouvrir de nouveaux horizons et jeter les bases d’une République plus robuste. Ces principes doivent guider nos pas et éclairer notre pensée. Les bâtisseurs de l’Europe avaient un rêve : rapprocher les Hommes afin d’enraciner durablement la paix sur notre continent. La paix… à nous de la préserver et de porter haut et fort les valeurs républicaines et démocratiques. Vive la Paix, Vive la République et Vive la France !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.