Béziers : 2 ans de prison pour trafic de stupéfiants, quatre mineurs poursuivis

Mercredi 8 septembre, le tribunal correctionnel de Béziers a condamné un individu de 18 ans à 2 ans d’emprisonnement pour avoir participé à un trafic de stupéfiants avec quatre mineurs.

Organisées dans le centre-ville de Béziers, à quelques rues du commissariat, les transactions avaient fait l’objet d’une surveillance de la part de la police municipale entre juin et septembre 2021.

Pris en flagrant délit

L’enquête de la police de Béziers a démarré le 19 juin 2021 lorsqu’une patrouille a découvert cinq sachets contenant un total de 7 grammes de résine de cannabis à proximité de trois jeunes hommes 

La découverte du butin avait déclenché l’ouverture d’une enquête préliminaire le 1er juillet 2021 du chef de trafic de stupéfiants. Grâce à la surveillance des policiers de la brigade anti-criminalité, les autorités ont pu déterminer que de nombreuses transactions se déroulaient entre des personnes de passage et un groupe composé de cinq jeunes, quatre mineurs et un jeune majeur.

Interpellés en flagrant délit le 6 septembre, les individus ont été immédiatement placés en garde à vue. Lors de leurs auditions, ils ont en partie reconnu participer au trafic. Dix usagers ont également été identifiés et un total de 34 grammes de résine de cannabis et près de 2 g de cocaïne ont été saisis sur ces derniers.

Les suites judiciaires

Lors de leur enquête, les policiers ont découvert 2 400 €, 54 g de résine de cannabis et 3 g de cocaïne chez l’individu de 18 ans. Déféré devant le parquet à l’issue de la garde à vue, le 8 septembre, le jeune mineur a été condamné à 2 ans d’emprisonnement dont 6 mois avec sursis probatoire (obligation de travailler et de se soigner pendant 2 ans), avec maintien en détention. Le tribunal a également ordonné la confiscation des 2 400 €.

Présentés au juge des enfants, les quatre mineurs ont été mis en examen. Ils sont désormais placés sous contrôle judiciaire avec un suivi éducatif confié à la protection judiciaire de la jeunesse. Ils ont aussi l’interdiction de se rendre dans le quartier où se déroulait le trafic.

Dans un second temps, les usagers identifiés feront l’objet de poursuites. Ils devront très probablement s’acquitter d’une amende.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.