Béziers : 3 ans de prison ferme pour des coups répétés sur sa compagne enceinte

Un Biterrois de 19 ans, plusieurs fois incarcéré, vient d'écoper de 3 ans de prison ferme et de l'interdiction de détenir une arme pendant cinq ans. Il avait frappé sa compagne de 22 ans, enceinte, à plusieurs reprises.

Les circonstances

L’individu avait fait l’objet d’une interpellation chez lui, à Béziers, le 5 août 2021, car sa compagne, âgée de 22 ans et enceinte de 4 mois, avait alerté les forces de l’ordre pour des violences conjugales. Sur place, les policiers du commissariat de Béziers avaient constaté que la victime avait le corps couvert de bleus. Ils avaient également relevé que “les portes étaient cassées, les vitres brisées et les murs détériorés”. Ils avaient immédiatement placé l’individu en garde à vue.

Selon la jeune femme, son compagnon était rentré chez eux la veille, vers 6h du matin. “Il lui a tiré les cheveux, la traînant au sol sur plusieurs mètres, avant de lui asséner plusieurs coups de poing au visage et au corps”, selon le parquet de Béziers. Le mis en cause aurait consommé de la cocaïne ce soir-là. La jeune femme était allée se mettre à l’abri chez sa mère. Revenant au domicile le lendemain pour récupérer des affaires, elle avait alors subi de nouvelles violences entraînant 2 jours d’interruption temporaire de travail.

L’individu avait présenté une version édulcorée de la situation, reconnaissant seulement avoir porté quelques gifles à la victime.

Violences en récidive aggravées par deux circonstances

L’homme a été déféré le 6 août 2021 au parquet de Béziers et placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention, dans l’attente de son jugement.

A l’audience de comparutions immédiates du 10 août 2021, le tribunal correctionnel de Béziers a condamné cet individu de 19 ans à une peine de 3 ans et 6 mois d’emprisonnement, dont 6 mois assortis d’un sursis probatoire, pour des violences en récidive aggravées par deux circonstances (par conjoint et du fait de la particulière vulnérabilité de la victime). L’individu a l’interdiction d’entrer en contact avec la victime.

Son précédent sursis de 3 mois pour une précédente affaire a été révoqué, et il lui est interdit de détenir une arme pendant 5 ans.

Un casier judiciaire déjà bien rempli

L’homme est particulièrement bien connu de la justice. Il a fait l’objet de plusieurs incarcérations, y compris avant même d’être majeur, notamment pour vols, violences et menaces de mort.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Tout simplement car il n’était pas comme ça quand l’on s’est rencontrés. Il a changé avec la prise de drogue

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.