Béziers : 3 ans d’emprisonnement pour une récidiviste pour vols, escroqueries et contrefaçons

Lors de l’audience des comparutions immédiates le 30 juin 2021, une femme âgée de 40 ans, domiciliée à Béziers, a été condamnée pour une peine de 3 ans d’emprisonnement en plus de la révocation d’un sursis à hauteur de 6 mois, avec maintien en détention.

Cette femme a été condamnée pour avoir commis diverses infractions : vols, escroqueries, contrefaçons ou falsifications de chèques entre août 2019 et janvier 2021. Entre 2006 et 2010, elle avait déjà fait l’objet de 10 condamnations pour des faits de même nature.

Une lourde sanction à l’encontre d’une récidiviste légale

Entre août 2019 et janvier 2021, 15 personnes ont été victimes des agissements de cette condamnée. Ce sont principalement des hommes qu’elle séduisait avant d’utiliser frauduleusement leurs moyens de paiement ou de les dérober. Le préjudice global de toutes ses victimes s’élève à plus de 30.000 €. Elle avait été interpellée puis placée en garde-vue le 25 mai dernier par la brigade de la gendarmerie de Cazouls-lès-Béziers. Elle avait reconnu en partie les faits qui lui étaient reprochés. Le 26 mai 2021, elle avait été présentée au parquet de Béziers avant d’être placée en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention en attendant son jugement. Pour toutes les fautes qui lui ont été reprochées, et pour sa situation en récidive légale, cette femme a été condamnée pour une peine de 3 ans d’emprisonnement. Un sursis à hauteur de 6 mois a également été révoqué, avec maintien en détention.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.