Béziers : 5 ans de prison pour avoir infligé des violences insoutenables à ses deux enfants

Une mère de deux enfants a été condamnée par le tribunal de Béziers pour avoir porté des coups à son fils et torturé sa fille à l’aide d’eau bouillante et de piment.

Crédit photo : Oleksandr Koval / Image d’illustration.

Les deux enfants ont été retirés à leur mère et confiés à un ami de la famille. Elle n’a plus le droit d’entrer en contact avec eux et devra leur verser 2 500 € chacun en dédommagement.

Coups, noyade et piment dans le sexe

Les violences exercées sur les enfants ont été découvertes par un ami de la prévenue, chargé de la surveillance des enfants lors de l’enterrement de leur père. Chez lui, les enfants se sont confiés, évoquant des coups de manche à balai et de câble, des douches à l’eau bouillante, l’introduction de piment dans le sexe de la fillette, et même une tentative de noyade dans la baignoire.

Le confident des enfants a immédiatement contacté la police, ce qui a conduit à l’ouverture d’une enquête. Interrogée, la mère de famille a tenté d’expliquer son attitude par son état dépressif et le fait qu’elle avait elle-même été victime de sévices.

Le jugement

L’accusée, qui ne s’est pas présentée au tribunal, a reçu une peine de cinq ans de prison dont trois avec sursis probatoire durant trois ans. Pour protéger les enfants, la cour lui impose également une obligation de se soigner et une interdiction de rentrer en contact avec eux. Son autorité parentale a été retirée et les deux enfants ont été placés.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.