BEZIERS - ACROPOLE : L'ARTICLE QUI NE PASSE PAS

PREALABLE : La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  de notre site est une fenêtre ouverte pour publier des textes ou…

LIBRE EXPRESSION(1)

PREALABLE : La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  de notre site est une fenêtre ouverte pour publier des textes ou communiqués de personnes physiques ou morales  étrangères à notre site.

HERAULT TRIBUNE offre ainsi un lieu de réflexion et une vitrine des pensées plurielles de notre département de l'Hérault en contribuant au débat local ouvert à TOUTES les expressions.

Ces textes n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas la pensée de la rédaction d’HERAULT TRIBUNE ou de ses responsables »


“Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on méprise, on n'y croit pas du tout.”

Noam CHOMSKY

En réponse à l'article du Midi Libre dans son édition du 15 décembre « Palais des Évêques : cette vente qui ne passe pas… », la Ville de Béziers souhaite rectifier un certain nombre de vérités et apporter des précisions.

Tout d'abord, et devant l'évidence, Midi Libre reconnaît (enfin) l'existence d'un appel à projets, ce que le journal omettait de préciser dans ses précédents articles sur le sujet (cf. édition du 20 septembre 2016).

Il est donc exact que quatre projets ont été proposés, seul le projet porté par les Villages d'Or est réaliste, aussi bien en terme architectural que financier. Présenter à la population – comme le suggèrent l'opposition municipale – des projets qui n'ont aucune chance de voir le jour est une proposition totalement démagogique.

Concernant le complexe hôtelier, des négociations sont en cours entre Les Villages d'Or et des professionnel reconnus avec la volonté de faire du site de l'Acropole un atout touristique important, avec notamment un hôtel très haut de gamme, un spa avec vinothérapie, une vinothèque avec salons de dégustation, un restaurant gastronomique avec vue panoramique sur Béziers.

Le musée d'Art Sacré, lui, a fait l'objet d'une étude par un muséographe et un architecte spécialisé. Cette étude a permis de déterminer le coût de réalisation de cet équipement public qui va compléter le parcours touristique, en cohérence avec la cathédrale Saint-Nazaire, le cloître et le jardin des Évêques. L'ensemble sera par ailleurs mis en valeur par une percée réalisée entre la cathédrale et l'ancienne maison d'arrêt, ce qui permettra de relier le plan des Albigeois et le jardin des Évêques.

La réalisation du musée d'Art Sacré représente un investissement estimé à 1 579 500 €. Un tiers de ce montant est payé par Les Villages d'Or, les deux tiers restant étant financés par une partie de la vente du foncier. La réalisation de cet équipement public n'aura donc aucun impact sur les finances de la Ville.

Quant à le reconversion du Palais des Évêques, il est faux d'affirmer que ce sera une opération réalisée en lois Pinel et Malraux. En effet, seule l'annexe Champeau, récemment rénovée par le Ministère de la Justice et qui ne fait pas l'objet d'un classement au titre des Monuments Historiques, fera appel à ces dispositifs.

Pour le Palais des Évêques, l'opérateur met en œuvre les dispositifs spécifiques prévus par l’État pour les Monuments Historiques pour permettre une restauration exemplaire.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.