Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BEZIERS - Armée d'un couteau, une collégienne menace de mort son professeur

C'est la stupéfaction dans le milieu enseignant encore sous le choc de l'assassinat de…

C'est la stupéfaction dans le milieu enseignant encore sous le choc de l'assassinat de leur collègue Samuel Paty le 16 octobre dernier à Conflans-Sainte-Honorine.

Cette fois-ci, les faits se déroulent au sein d'un collège de Béziers. Ce jeudi, une collégienne de 13 ans, scolarisée au collège Lucie Aubrac a insulté et menacé de frapper son professeur d'anglais suite à une sanction.

La collégienne violente était porteuse d'un couteau de cuisine à la ceinture

Rapidement, les policiers du commissariat de police sont intervenus dans cet établissement scolaire et ont interpellé l'adolescente, une élève de 4ème , et découvraient un petit couteau de cuisine qu'elle portait à la ceinture sous ses habits.

La professeur affirmait que la jeune fille l’avait menacé de mort et violences à la sortie de l'établissement. La principale adjointe du collège indiquait également avoir été menacée à son tour d’être violentée par l’élève, ainsi qu’un surveillant qui se plaignait de menaces de mort.

La jeune fille était immédiatement placée en garde à vue au cours de laquelle elle reconnaissait seulement avoir proféré des menaces de violences mais pas des menaces de mort.

Une expertise psychiatre demandée

Ce vendredi, la jeune mise en cause a été présentée devant le juge des enfants du tribunal judiciaire de Béziers. Elle était mise en examen pour menaces de mort sur personnes chargées d'une mission de service et port d'arme. Elle fait également l'objet d'une mesure de liberté surveillée confiée à la protection judiciaire de la jeunesse et placée sous contrôle judiciaire.

Par ailleurs, elle devra respecter les obligations suivantes : obligation de suivre des soins, interdiction de porter une arme et de sortir de son domicile entre 21h et 6h du matin. Par ailleurs, une mesure d'assistance éducative déjà mise en œuvre par le service de l’enfance du conseil départemental de l'Hérault va être renforcé.  Le juge des enfants a également ordonné une expertise psychiatrique.

Des peines lourdes

Les menaces de mort sur personnes chargées d'une mission de service public comme un professeur, un chef d'établissement ou un surveillant, font encourir les peines maximales de 5 ans d'emprisonnement et 75 000 € d'amende. Les menaces de commettre des violences sur les mêmes personnes font encourir les peines maximales de 3 ans d'emprisonnement et 45 000 € d'amende. La loi prévoit que ces peines sont divisées par deux pour les mineurs.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.