BEZIERS - Arrestation sur les Allées : force est restée à la loi !

Vendredi soir, vers 20 h 20, une patrouille de la police municipale remarque plusieurs…

Vendredi soir, vers 20 h 20, une patrouille de la police municipale remarque plusieurs individus consommant de l'alcool à proximité de la statue de Paul Riquet, sur les Allées. A Béziers comme dans beaucoup de communes françaises, la consommation d'alcool sur la voie publique est strictement interdite. Les agents de police municipale s'arrêtent donc pour y mettre fin. Les individus obtempèrent et rangent leur bouteille de whisky déjà largement entamée.

Les choses auraient pu en rester là. Mais il se trouve que ces consommateurs d'alcool étaient à quelques dizaines de mètres d'un attroupement d'une petite cinquantaine de personnes. En effet, tous les vendredi et samedi soir, depuis plusieurs mois, un groupuscule de militants islamistes se rassemble devant la statue de Paul Riquet au prétexte de distribuer un repas à des SDF. Dans les faits, les SDF sont très peu nombreux, les militants constituant l'essentiel des présents. Or, ce rassemblement est illégal. Ses organisateurs le savent puisqu'ils ont été entendus récemment par la police nationale à ce sujet. De son côté, la commune a délivré plusieurs dizaines de procès- verbaux qui ont été transmis au procureur de la république.

Deux des organisateurs, les dénommés Omar Kathiri et Linda Mendy-Hamdani, par ailleurs activistes anti-israéliens et sympathisants du mouvement terroriste et islamiste Hamas, se détachent du rassemblement et vont au contact de la police municipale. Omar Khatiri provoque les agents, les pousse physiquement. A un militant qui l'a rejoint, il crie : “Ils vont me taper, filme !”. Un policier municipal a d’ailleurs été blessé (une journée d’incapacité totale de travail).

Ces individus sont bientôt rejoints par le reste du rassemblement. Les insultes contre la police sont nombreuses : “à mort les flics”, “enc….”… Un individu plus excité encore que les autres tente de s'en prendre physiquement à un agent. La police municipale décide en conséquence de l'interpeller, malgré les vociférations des manifestants. Une patrouille de la brigade anti-criminalité prend alors le relais avant de quitter les lieux sous les cris de “police partout, justice nulle part”. A l'issue de cette arrestation, la tension retombe. La personne appréhendée et placée en garde à vue sera convoquée devant le tribunal correctionnel en novembre prochain.

Il est à noter que le rassemblement de ce groupuscule avait ce vendredi un autre objet que la prétendue distribution de nourriture. Il s'agissait pour Omar Khatiri, Linda Mendy- Hamdani et leurs amis de collecter du matériel pour des immigrés clandestins nouvellement arrivés à Béziers, installés à La Devèze, selon une filière désormais bien connue.

Pour conclure, Robert Ménard et Dominique Garcia, adjoint à la sécurité, adressent leurs félicitations aux agents de la police municipale et leurs remerciements à ceux de la police nationale, qui, tous, dans un environnement difficile, ont accompli leur mission sans faillir et dans le respect de la loi.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.