Béziers : Croutons.fr, entreprise de livraison à domicile, fait de l’ombre en local à Uber

Échange avec Laurent Zanardo, le PDG de cette entreprise qui rayonne sur Béziers et sa couronne.

Ouverte le 7 mars 2018, cette entreprise de livraison implantée à Béziers livre au bureau ou à domicile et n’a cessé de faire des adeptes depuis trois ans. Laurent Zanardo, explique ce phénomène par sa vigilance à offrir un service de qualité, en arbitrant parfois la perte gustative selon le type de plats, en fonction de la distance des trajets. « Je tiens à préserver le produit, qu’il arrive chez le client comme s’il sortait du four », dit-il.

flotte electrique croutons
Une flotte électrique pour les livraisons
visuel commercial croutons
« Croutons » en clin d’œil à l’expression de « casser la croute ensemble », sans se casser la tête.

Un contre-modèle à l’uberisation ?

Quand on évoque Uber ou les grands noms de la livraison, le PDG soulève que le modèle de ces magnats va devoir évoluer du fait de l’usage de plus en plus régulier par leurs livreurs de véhicules motorisés. A vélo, pas de problème, mais la livraison par véhicule motorisé est soumise à l’obtention d’une attestation de capacité de transport qui s’obtient après 15 jours de formation payante à un prix variant entre 1 000 et 2 500 €. De quoi changer la donne…

Les 19 livreurs de Croutons, tous salariés et renforcés à 23 le week-end, ont parfois d’autres postes en journée. L’entreprise intègre leurs contraintes, le contact humain et l’amour du local restant l’objectif principal selon le PDG.

Autre atout, une livraison jusqu’à 40 km autour du restaurant alors qu’Uber doit se limiter à un rayon resserré, qui donne un avantage concurrentiel à l’entreprise de livraison biterroise sur la diversité des choix proposés.

Disposant d’une flotte de 23 véhicules qui couvre 44 communes (de Pézenas à Cessenon-sur-Orb et de Nissan-les-Enserune à Agde), Croutons.fr livre 5 000 commandes par mois au profit d’une centaine de restaurants, magasins et commerces de bouche. Le Covid a été salutaire pour cette entreprise qui a continué à se développer en pleine crise.

Diversification des activités par des investissements dans la livraison électrique

Sensible à l’évolution écologique de la motorisation, Laurent Zanardo a investi dans 4 véhicules électriques qui passeront à 20 à la rentrée, avec l’objectif affiché d’avoir une flotte à 100 % électrique en 2022.

Convaincu, il constate néanmoins que les bornes publiques sont d’une lenteur qui n’arrange pas ses affaires. Il a décidé d’investir dans 4 bornes surpuissantes de 75 000 watts (contre 7 à 15 000 usuellement) pour les installer devant son magasin. Elles seront proposées également au public à partir de mi-juin, passant le temps de charge de 2h30 à 30 minutes.

Lorsque l’on demande à ce multi-entrepreneur quelles sont ses perspectives de développement, il répond : « Je pourrais avoir plus d’ambition, mais j’estime avoir assez de travail à cette heure. Priorité à la qualité et au local ! » Voilà qui est dit !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.