BEZIERS - Discours inaugural du Pregon lors de la Feria 2016

Chers Biterrois, Chers amis,Merci d'être là, encore une fois aussi nombreux, ce soir, pour…

Chers Biterrois, Chers amis,

Merci d'être là, encore une fois aussi nombreux, ce soir, pour l'ouverture de notre féria. Je dis « notre féria » mais ce n'est pas un « nous » possessif. La féria appartient à tous ceux qui aiment Béziers, à tous ceux qui aiment nos traditions, à tous ceux qui aiment notre fête et notre façon de faire la fête, en famille, entre amis.

Merci ! Merci d'être là parce que cela n'allait pas de soi.

Nombreux sont ceux qui voudraient qu'on ne soit pas là ce soir, qui auraient adoré que la féria soit annulée. Mais nous ne l'avons pas annulée. Nous n’allions pas leur faire ce cadeau.

Parce que si on annulait la féria, alors, il faudrait ensuite fermer les boîtes de nuit, fermer les campings et les plages, il faudrait mettre des hommes en armes devant nos écoles, il faudrait que chacun d'entre nous porte une arme pour assurer sa défense et celle de sa famille…

Nous savons que nous vivons dans une époque dangereuse. Mais nous savons aussi que ce n'est pas en restant cloîtré dans nos maisons que ça ira mieux.

On ne va pas faire les fanfarons. Mais on ne doit pas non plus être des couards, des lâches qui baissent leurs pantalons à chaque occasion.

Je le dis souvent : ici, c'est Béziers ! Et vous le savez, le peuple biterrois est fier, il est insoumis. Un peuple qui a mille ans de résistance derrière lui, des cathares aux vignerons de 1907. Un peuple qui appartient à une civilisation, une civilisation chrétienne qui a plus de deux mille ans et qui en a vu d'autres. Un peuple qui a son identité et qui y tient.

Alors quoiqu'il arrive, on doit continue, on doit avancer ! On va continuer, on va avancer !

La féria 2016 sera une belle féria, une grande féria. Une véritable féria, avec des taureaux et pas des vachettes de piscine !

Nous voilà donc repartis pour quatre jours et cinq nuits de fête. Il y en aura pour tous les goûts, pour tous les âges. Des spectacles, de la culture, riches de sens, riches d’émotions, de rires, de joies partagées.

Des chevaux, des toros, des animaux totémiques, des bodegas, des casitas, des concerts, du flamenco, du lyrique… Et même une nouvelle tradition, une de plus. Nous allons procéder à une première. Dorénavant, nous aurons un drapeau, le drapeau de la féria. Il symbolise l'ouverture de la fête, de notre fête. Il est aussi un salut à tous ceux qui ont fait, qui ont bâti cette ville, une ville de conviction et de passion.

Nous allons maintenant le monter en haut de ce mat. Nous le redescendrons lundi soir, après la corrida et le concert, pour la clôture de la féria.

[levée du drapeau]

Chers amis, je déclare la féria 2016 ouverte. Vive la féria de Béziers ! Vive Béziers !

[lancement immédiat du Se Canto]

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.