Béziers : en finir avec les conducteurs dangereux et les piétons la tête dans le smartphone

La police nationale veut s’attaquer aux mauvaises habitudes des Biterrois en ville qui se mettraient en danger au volant comme à pied. Elle promet de punir plus durement tout manquement au code de la route.

Pour les agents de la police, les Biterrois se sont accoutumés à vivre dangereusement. Le non-respect du code de la route serait en passe de faire son entrée dans ce même code. Résultat : 4 piétons morts en 2021 et 14 blessés des suites d’un accident. Un point en particulier hérisse les policiers : trop de conducteurs ne respectent pas les passages piétons.

Les fous du volants

Face à ce bilan, les policiers ont décidé de serrer la vis et s’engagent à faire payer les contrevenants. Aujourd’hui, un refus de priorité peut coûter 135 euros d’amende et 6 points sur le permis. La politique du laisser-faire va laisser la place à une répression précédée toutefois d’une incitation “à la vigilance, à davantage de prudence et au respect des règles de signalisation” a confié la commissaire adjointe Sandrine Couzinet au micro de France bleu Hérault.

Les piétons pas sages

Les piétons sont eux aussi dans le collimateur de la police de Béziers. Néanmoins, l’imprudence piétonne n’est pas l’apanage des Biterrois. Selon une enquête d’Opinionway parue en novembre 2021, on apprend que 60% des piétons traversent lorsque le bonhomme est rouge. Mais le plus dangereux serait ailleurs. Selon la même étude, près d’un tiers des piétons traverserait la tête dans leur portable et 3 piétons sur 20 avec des écouteurs, se privant du seul moyen d’éviter un accident : entendre l’arrivée d’un véhicule.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.