BEZIERS - Incendie à La Devèze : Robert Ménard veut "des actes" et en appelle à L'Etat

 Mardi 26 février, vers 23h30, des individus ont mis le feu à un engin…

https://www.dailymotion.com/embed/video/x735yai&syndication=112818

 

Mardi 26 février, vers 23h30, des individus ont mis le feu à un engin de chantier actuellement utilisé pour démolir l'ancienne résidence Boniface, à La Devèze.

Ce chantier marque le coup d’envoi de l’opération de rénovation de ce quartier. Au total, ce sont plus de 147 millions d’euros qui doivent être investis pour y améliorer logements et cadre de vie des habitants.

Malheureusement, on ne compte plus les incivilités, les dégradations et les destructions à La Devèze. La police comme les pompiers s’y font régulièrement agresser et caillasser.

On brûle les aires de jeu des enfants – l'une d'entre elles a été 13 fois dégradée ! On détruit les caméras de vidéo-surveillance. Et tout cela au détriment de l’immense majorité de la population qui y réside et qui n’aspire qu’à y vivre en paix et en toute tranquillité.

Présent sur place ce matin, Robert Ménard a fait part de son exaspération : « Ça suffit ! Nous nous apprêtons à investir des dizaines de millions d'euros à La Devèze, mais si on ne nous donne pas les moyens de maintenir l'ordre, ça ne sert à rien ! Il est hors de question qu'à cause d'un certain nombre de petites racailles, tout un quartier soit pris en otage. C'est inacceptable, on ne laissera pas faire ! »

Le maire de Béziers a appelé l’État à prendre ses responsabilités : « Ici, on est dans un quartier comme les autres, alors la police doit faire régner l'ordre comme partout ailleurs. J’en appelle aux pouvoirs publics qui doivent assurer la sécurité à La Devèze et notamment mettre fin aux trafics de drogue dont se repaissent ces voyous. Je rappelle d'ailleurs à tous ceux qui consomment du cannabis et participent à la banalisation de la drogue qu'ils se font les complices de la racaille, car ils la financent et la nourrissent. Eux aussi doivent être mis devant leurs responsabilités. »

Enfin, Robert Ménard a de nouveau insisté sur la nécessité d'une plus grande coopération entre les polices municipale et nationale :

« Comme la police municipale l'avait fait il y a quelque temps, il faut reconquérir le terrain et éradiquer ceux qui pourrissent la vie des habitants. Il faut une présence policière forte. Nous avons donné à nos agents les moyens de nos ambitions. Il faut désormais que l’État permette à nos policiers municipaux de travailler et de mener des actions communes fortes avec les policiers nationaux. Je ne cesserai de le répéter : la racaille n'est pas chez elle à La Devèze. Et l’État doit se charger de le rappeler. »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.