BEZIERS - Les Voeux 2017 de Kléber MESQUIDA à la presse

Ce vendredi 13 janvier 2017, le président du Conseil départemental,  Député de l’Hérault, Kléber…

Ce vendredi 13 janvier 2017, le président du Conseil départemental,  Député de l’Hérault, Kléber MESQUIDA, a présenté ses voeux à la presse  dans les locaux de l’Hôtel du Département à Béziers.

Des voeux qu’il souhaite placer sous l’esprit de « L’ENGAGEMENT ».

Ensemble pour que 2017 s’engage bien !

A l’heure du reflux des idéologies et du triomphe de Facebook, à l’heure ou l’individualisme et le repli sur soi semblent l’emporter sur les mouvements collectifs, à l’heure où l’essor des migrations aiguise la peur de l’autre, la notion d’engagement serait-elle passée de mode ? Non, le sens de l’engagement n’a pas disparu, il a tout simplement changé de forme.

Aussi, quels qu’en soient les motifs, l’engagement reste un facteur d’épanouissement personnel, mais aussi le ferment d’une démocratie vivante. Autant de raisons qui ont incité le Département à placer cette valeur essentielle au cœur de ses politiques publiques en direction des Héraultais dès 2017.

L’objectif : accompagner les Héraultais à s’épanouir dans l’Hérault en encourageant toutes les formes de participation et d’engagement.

Aménagement du territoire
L’HÉRAULT : ENGAGÉ POUR L’AVENIR ÉCONOMIQUE

I – Très Haut Débit : après les études en 2016, début des travaux en 2017 !

L’accès au très haut débit sur l’ensemble du territoire est l’un des principaux enjeux du mandat de Kléber Mesquida. Objecttif : équilibrer et renforcer l’attractivité économique de l’Hérault sur le plan national et international.

IMAGE 2(3)

Aujourd’hui, le Département de l’Hérault s’est fixé pour ambition de disposer d’une couverture très haut débit de son territoire à l’horizon 2022 dont 93% minimum raccordés via la fibre optique avec un niveau de service de 100 Mb/s minimum..

2017 sera une année décisive pour le programme d’équipement du Département en très haut débit. C’est dans le courant de l’année que le délégataire chargé de mettre en œuvre cet ambitieux projet sera désigné.

A noter : le chantier du THD estime favoriser 400 créations d’emploi.

Où en sommes-nous à ce jour ?

Le projet est découpé en 2 chantiers différents :

• La partie concessive (fibre optique, technologies hertziennes, site stratégiques) : les acteurs majeurs se sont portés candidats à sa réalisation. Réponse au cahier des charges : 1er février 2017. Les négociations avec les candidats débuteront en mars 2017. La délégation de service public sera attribuée avant fin 2017.

• Une montée en débit cuivre est déployée sur l’ensemble des sites éligibles. Ce chantier a été attribué au groupement Sobeca/FM Projetc/Sogetrel en novembre 2016 pour la construction de 44 NRA-MED. Ce marché de travaux est porté directement par le Département, il sera ensuite exploité par le délégataire. Les travaux débutent dès maintenant pour une mise en service entre septembre 2017 et février 2018.

IMAGE 3(3)

Le Département instruit l’ensemble des demandes de financement Etat, Région, Europe

Le financement du projet, dont le coût est estimé aux environs de 300 M€, bénéficie de plusieurs subventions réparties de la manière suivante :

• Etat 57,6 M€ (formalisé en août 2016 via un courrier du Premier Ministre)
• La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée apportera une subvention de 20 M€
• L’Europe via le FEDER participera également entre 5 et 8 M€
• La participation des EPCI aux phases d’étude : environ 50€ par prise optique
• Le délégataire (industriel du secteur privé). Certains Départements ont récemment obtenu plus de 50% d’apport privé.

=> Le Conseil Département de l’Hérault paiera le complément, entre 60 et 120 M€

II – Equilibre des territoires et aides aux communes

a) Equilibre des territoires et accessibilité pour tous aux services publics

« Le Département de l’Hérault est très attaché à l’équilibre des territoires. Nous privilégions un accès au service IMAGE 4(4)public pour tous les Héraultais et partout. Notre devoir est d’offrir un service de proximité de qualité et savoir apporter notre écoute et notre soutien à chaque Héraultais pour mieux vivre ensemble. » Kléber Mesquida,

Président du Département, Député de l’Hérault
Afin de réduire les fractures territoriales et les phénomènes de désertification rurale, le Gouvernement a souhaité améliorer l’accès des citoyens aux services publics et marchands indispensables à leur quotidien.

La loi NOTRe d’août 2015 confie au Préfet et au Président de chaque département la responsabilité conjointe d’établir un Schéma Départemental d’amélioration de l’accès des services au public (SDAASP).

Pour élaborer ce schéma, l’Etat et le Département de l’Hérault ont d’abord réalisé en 2016 un diagnostic avec l’INSEE pour connaître les temps d’accès des usagers à différents services publics (santé, éducation, aide sociale .) ou marchands (alimentation, stations- services, ). Ce diagnostic INSEE a été conforté et complété par une enquête réalisée auprès des Héraultais (entre septembre et octobre 2016) afin de connaître leurs pratiques, leurs attentes et leurs conditions d’accès.

b) Solidarité départementale : aide aux communes

En 2016, le Département a versé près de 42 M€ aux communes et aux intercommunalités de l’Hérault, ce qui fait du Conseil départemental le premier financeur des collectivités. Cet effort sera maintenu en 2017. Kléber Mesquida est très attaché à ce que cette aide soit répartie équitablement entre tous les territoires, qu’ils soient urbains ou ruraux.

III – Projets routiers sur l’ouest Hérault

a) BEZIERS : Rocade Nord

* Dénivellation du giratoire Edgar Faure et mise à 2X2 voies RD612 (rocade nord de Béziers) entre giratoire de la « BBB » et Intermarché Bonaval :
=> Les travaux ont débuté en décembre 2016. Cela nécessitera la construction de 5 ouvrages Montant des travaux : 18 M€ HT financés par le Département et une participation de la Région Occitanie

Linéaire des travaux : 3,5 km
Protections acoustiques : 2,3 km dont 1,3 km d’écrans phoniques

IMAGE 5(4)

* AIRE DE COVOITURAGE à la sortie d’autoroute Béziers ouest : programme de plus de 100 places de stationnement => projet à l’étude.

b) PUISSERGUIER : déviationIMAGE 6(2)

Les cinq ouvrages d’art sont sur le point d’être terminés. Le premier trimestre 2017 va débuter avec la création de 2 giratoires à chaque sortie du village de la RD612 : un vers le cimetière, l’autre près du Domaine de La Voulte. Parallèlement, seront réalisés les travaux de terrassement et de chaussée. => Mise en circulation de la déviation : début 2018

Montant : 15M€ financés par le Département et 300.000€ par la Région Occcitanie

c) MONTAGNAC : déviation

IMAGE 7(2)Très attendue, la déviation de Montagnac a débuté en novembre 2016 après autorisation préfectorale. Le chantier nécessitera la construction de 4 ouvrages. Courant 2017 se tiendront les travaux de chaussée.

La livraison de l’infrastructure est prévue : Eté 2018

Linéaire du projet : 2,9 kms

Coût total du projet : 14 M€ TTC financés 50% Département et 50% Région Occitanie

d) OLONZAC : élargissementdepont

Actuellement, le Département a lancé des études pour réhabiliter le « Pont du Tramway ». Objectif : sécuriser le passage du pont avec une mise en 2×2 voies

e) CESSENON : Hameau Le Lugné

Traverse du hameau de Lugné : la RD14 est en cours de travaux pour sécuriser les habitants. Au programme : 2 plateaux traversants, création de trottoirs et arrêt de bus, réfection de la chaussée, etc. Montant des travaux : 300.000€

f) PIERRERUE : traverse de Combejan

Des travaux sur la RD177 vont permettre de sécuriser la traverse de Combejean (accotement, trottoirs et pluvial). Montant : 200.000€

g) RD 16 ENTRE CAPESTANG ET PUISSERGUIER :

Réhabilitation de la chaussée avec élargissement de la voie, accotement, pose de glissières de sécurité – Début des travaux fin 2016 jusqu’au printemps 2017 – Montant total : 300.000€

h) LAMALOU-LES-BAINS : réfection du pont

Le pont Carrel à l’entrée de Lamalou-les-Bains a subi de graves dommages, pendant les inondations de 2014. Des travaux vont être entrepris pour sa réhabilitation. Montant : 450.000€

i) AVÈNE : création d’une passerelle

Le Département va réaliser une passerelle en parallèle du pont de l’Orb à Avène, pour sécuriser les déplacements des piétons du parking jusqu’à la station thermale. Longueur : 30 m. Début du chantier : octobre 2017. Montant des travaux : 600.000€

j) LIEURAN : échangeur sur RD909

Des travaux de réhabilitation du pont de l’échangeur de Lieuran-les-Béziers vont avoir lieu prochainement (R909) suite à l’accrochage du tablier par un camion.

k) MONTADY : travaux RD11

Le Département a prévu de réaliser des travaux de réhabilitation de chaussée et la création de trottoir ssur la RD11, entre le supermarché Aldi et le feu de croisement. Le chantier pourra commencer une fois que la commune aura terminé ses travaux de réseaux.

l) BEZIERS / PORTIRAGNES : piste cyclable

Le Département aménage en janvier 2017 une piste cyclable sur la RD612B, entre Béziers et Portiragnes (du stade de Sauclières jusqu’à Portiragnes plage).
Un projet de 200.000€ financés à 100% par le Département.

m) ROQUESSEL : élargissement entrée de ville

La route qui accède à l’entrée du village de Roquessel va bénéficier d’un élargissement pour sécuriser le passage des véhicules. Montant des travaux : 210.000€

III – Viticulture, conchyliculture et ports

1- Viticulture et Agriculture

L’Hérault est le deuxième département viticole de France (11 % de la superficie viticole nationale), le premier département viticole du Languedoc-Roussillon (35 % des surfaces, 38 % des volumes : 45 % des vins sans indication géographique, 42 % des vins de pays, 21 % des vins AOC). Le vignoble représente 50 % de la surface agricole (85.000 ha). On y recense 7 500 exploitations viticoles, près de 1300 caves particulières, 65 caves coopératives (70 % de la production). Le vin représente 67 % du chiffre d’affaires de l’agriculture du département (près de 800 millions d’euros) et 35% du chiffre d’affaires viticole de la region.

En 2016, le Conseil départemental de l’Hérault a consacré un budget de 5,6 M€ dont 75% dédiés à la viticulture.

* LE DEPARTEMENT ENGAGÉ EN FAVEUR DE L’ENVIRONNEMENT :

a) la confusion sexuelle, une réussite !

Ce programme expérimental sur 3 ans démarré en 2013 sur le Bassin de Thau avec 200 ha, est passé en 2016 à 5.350 ha avec nouveaux territoires (Nord Biterrois, Salagou, Méjanelle, Pic Saint Loup, Piscénois). Montant de l’aide départementale cumulée en 2016 : 370.000 €
=> pour 2017, le Département attend entre 6.000 et 8.000 ha de demandes

b) Aires de lavage/remplissage des pulvérisateurs et machines à vendanger :

En 2016, cofinancement de 10 projets dans le cadre du FEADER : Bassan, Puissalicon, Creissan, Maraussan, IMAGE 8(2)Félines-Minervois, Mauguio, Causses- Veyran, Magalas, Montblanc, Alignan du Vent. Coût total : 3.570.000 € ; Aide départementale cumulée = 178.500 €

c) Dépollution des caves particulières

(une dizaine de dossiers traités)

aide cumulée de l’ordre de 30.000 €

d) Biodiversité : Soutien à la conduite d’un programme de restauration de la biodiversité enviticulture (Thongue, Moyenne Vallée Hérault)

* LE DEPARTEMENT ENGAGÉ POUR LUTTER CONTRE LES INCIDENTS CLIMATIQUES :

a) Face aux intempéries de grêle :

En réponse aux épisodes de grêle d’août et de septembre 2016, le Département s’est positionné pour soutenir les viticulteurs touchés dans les dispositifs suivants :
– Pour les viticulteurs :

* Aide au surcoût de taille : enveloppe de 150.000 €

* Aide au surcoût de vinification : enveloppe de 310.000 €,

– Pour les arboriculteurs : aide à l’acquisition de filets pare-grêle : enveloppe de 50.000 €, – Pour l’ensemble, remise en fonction du dispositif BDPA (bilan diagnostic professionnel agricole) : enveloppe prévisionnelle de 50.000 €

b) Face à la sècheresse :

En 2016, la sècheresse a été particulièrement sévère pour les agriculteurs. Le Département se positionne comme un acteur décisif pour faire face aux conséquences climatiques. Plusieurs actions sont envisagées, comme l’irrigation des terres et la gestion de l’eau.

* Dans le cadre du projet Aquadomitia :

Le Département est Cofinanceur de l’ouvrage principal Aqua Domitia : sur 147 M€ de travaux, 11 M€ ont été financés par le CD34 depuis 2010, soit 1,5 M€/an.
=> le cofinancement concerne les réseaux secondaires d’irrigation (études, création, extension, rénovation) : 4,4 M€ de travaux, soit 1,5 M€/an, en gestion BRL ou ASA : Pays Ensérune, Nord Gardiole, Nord-Est Biterrois, Thongue/Peyne, Thau, . Surface totale irriguée : 15.000 ha Enveloppe 2016 : 3 M €

* Le projet des retenues collinaires :

IMAGE 9(2)En 2016, lors de ses visites annuelles auprès des caves coopératives de l’Hérault, le Président Kléber Mesquida a proposé à la profession de réaliser des retenues
collinaires afin de lutter contre le stress hydrique.

Ces bassins de rétentions auraient le double effet :

1 – d’irriguer les cultures viticoles ou agricoles

2 – d’empêcher les inondations en aval des rivières et des fleuves

Après une approbation générale des viticulteurs, le Département projette de soutenir les études et accompagner les structures collectives qui réaliseraient ces projets.

2 – Les ports et la conchyliculture

Le Département soutient une filière conchylicole très dynamique (550 entreprises et 2000 emplois dans le bassin de Thau, 10 000 t de coquillages soit la quasi-totalité de la production régionale) à travers de nombreuses actions : protection de l’étang de Thau, modernisation des ports départementaux et des entreprises conchylicoles, amélioration de la qualité des coquillages toutes ces actions visent à la fois à entretenir ou moderniser les équipements portuaires et à préserver l’environnement.

4 ports départementaux conchylicoles : – Le Mourre Blanc à Mèze
– Les Mazets à Marseillan
– Le Barrou à Sète

– Le Chichoulet à Vendres
11M€ : c’est le coût des principaux travaux engagés depuis 1996 dans les ports départementaux conchylicoles.
La conchyliculture est la 2ème économie agricole du département après la viticulture.

Actions engagées par le Département en 2017 :

* Mèze : réaménagement de la zone du Mourre Blanc à Mèze où sont situées 2 entreprises spécialisées dans la pose des structures d’élevage des coquillages. L’opérattion de dragage vise à enlever l’épaisse couche de sédiments couvrants les fonds. (travaux de janvier à juin 2017) – Montant : 1,2 M€

* Sète : Travaux au Barrou à Sète – Après une première étape de dragage réalisée en 2016, la phase sur le traitement des rejets débutera en janvier pour se terminer en avril 2017.
Montant des travaux : 900.000€ (pour les 2 phases)

* Agde : la criée du Grau d’Agde va prochainement bénéficier d’une salle supplémentaire, pour créer un lieu d’expositions ou de conférences. Début des travaux : hiver 2017, avec mise en disponibilité pour le printemps 2017

* Marseillan : réparation de la digue au port conchylicole du Mazet (endommagée par les tempêtes de 2014). Montant des travaux : 200.000€ (durée 2 mois à partir de fin février).

* Marseillan : aide à la rénovation du port en centre-ville. La première phase débutée à l’automne, consiste à réaménager la rive droite, quais Antonin Gros et de la Résistance. (fin des travaux : printemps 2017). Montant : 1,6 M€ dont 15% d’aides du Département.

Plus largement, en 2017, le Département agira pour faciliter l’accès des visiteurs aux mas où sont élevés les coquillages, ce qui permettra notamment de développer la dégustation chez les producteurs, une activité qui fait des émules.

IMAGE 10(2)

Minerve

Tourisme : développer l’attractivité de l’Hérault

L’HÉRAULT : PREMIÈRE  DESTINATION PREFERÉE DES FRANÇAIS !

I – Opérations Grand Site : « Minerve » et « les Ecluses de Fonséranes et le Canal du Midi » !

Le Département de l’Hérault soutient depuis de nombreuses années les collectivités dans leur démarche volontaire de mise en tourisme durable et qualitative des sites patrimoniaux naturels emblématiques et très fréquentés.

IMAGE 11(3)A ce jour, 5 sites dans l’Hérault sont en Opération Grand Site (phase préalable au label) :

– « la Cité de Minerve et les Gorges de la Cesse et du Brian » – « Canal du midi, du Malpas à Fontséranes »
– « le Cirque de Navacelles »
– « la Vallée du Salagou et le Cirque de Mourèze »
– « Saint-Guilhem le Désert et Gorges de l’Hérault ».

POUR RAPPEL : Sur la première tranche des travaux de rénovation des Neuf Ecluses de Fonséranes à Béziers de 2,4 M €, le Département a versé une aide de 400.000 € en session du 16 novembre 2015.

En raison de ce territoire attractif et diversifié, le Département s’engage en 2017 à soutenir les projets liés à l’expansion touristique de son territoire.

II – Un circuit oenotouristique dans l’Hérault pour plus d’attractivité !

L’Hérault présente toutes les conditions d’une destination oenotouritique : un terroir viticole reconnu (1er département viticole de la nouvelle grande région) et un attrait touristique avéré (destination préférée des français exaequo avec La Charente Maritime en 2016 selon une enquête réalisée par TNS SOFRES et 4ième département touristique de France ).

Partant de ce constat, le Département a travaillé à la création d’un circuit oenotouristique en concertation avec la filière viticole, élargie à la filière touristique. Son objectif : faire découvrir le département viticole au travers des activités de tourisme et de loisirs liées non seulement à la découverte du vin, de la vigne, du métier de vigneron et valorisant les paysages, du littoral à la petite montagne, ainsi que les cultures et traditions.

Avec ce projet oenotouristique, le Département a pour ambition de mailler le territoire en créant une route reliant 24 circuits, existants ou en projet. Ce circuit apportera une lisibilité de l’offre oenotouristique en Hérault et permettra de structurer et de consolider l’offre sur des territoires plus en retard.

Le circuit s’appuiera sur des caveaux relais, véritables ambassadeurs de la richesse du territoire, qui s’engagent à travers une charte à promouvoir les pôles d’attractivité à proximité (sites et patrimoines, cultures et traditions, sports de nature, loisirs), proposent des séjours sur place ou à proximité et assurent une visibilité de l’offre oenotouritique aux alentours.

En 2016, 796 caveaux ouverts au public ont été recensés puis analysés en fonction de l’avancée de l’offre oenotouritique de chacun. 57 caveaux dont 8 coopératives et 49 caves particulières, labellisés « accueil tourisme » et disposant d’une offre oenotouristique (composée à minima de salle de séminaire, et proposant des liens avec les restaurateurs et hébergeurs ainsi que des animations ou activités) ont été retenus.

III – « Hérault Culture » : une offre culturelle équitable sur tout le territoire

Le Département de l’Hérault soutient, conduit et développe une politique culturelle fondée sur une diversité et une richesse d’offres, s’adressant à tous les publics et tous les territoires.

En 2017, le Département crée l’EPIC Hérault Culture. Au même titre qu’Hérault sport assure une mission de service public en matière de sport pour le compte du Département , Hérault Culture assurera une mission de service public culturel sur le domaine départemental de Bayssan à Béziers et pourra intervenir dans l’ensemble des domaines départementaux ainsi que d’autres lieux de diffusion partenaires du département.

Son périmètre d’intervention sera amené à être élargi à d’autres structures participant à la diversité de l’offre culturelle et pourra s’enrichir de partenariats.

L’EPIC Hérault Culture assumera 3 missions :

– L’organisation de manifestations culturelles organisées par le Département – La coproduction culturelle avec les communes et intercommunalités
– Soutien matériel et logistique lié aux manifestations culturelles.

Il sera administré par un conseil d’administration dont les membres seront désignés par le Département.

Pour mener à bien ce projet, des démarches seront engagées auprès de l’association SortieOuest pour arrêter les conditions de reprise des personnels et des moyens.

L’EPIC « Hérault Culture » contribuera à diffuser l’offre culturelle départementale aux côtés du domaine départemental Pierresvives, fort de ses 120 000 visiteurs reçus en 2016.

IV – SortieOuest : des travaux d’amélioration en 2016 et 2017 !

En 2016, le Département a marqué sa volonté de conserver et d’améliorer le domaine départemental culturel SortieOuest avec plusieurs travaux de modernisation au Domaine de Bayssan. Des investissements conséquents pour faire de ce lieu, un site culturel incontournable dans le Biterrois.

=> RECAPITULATIF DES TAVAUX 2016 (100% Département) comprenant :

* L’agrandissement du parking pour accueillir plus de visiteurs :

Depuis le mois de juin, le parking visiteur a été agrandi de 250 places supplémentaires portant la capacité à 450 emplacements.

* La création d’un terrassement de 5000 m2 pour les grands spectacles extérieurs :

Pour accueillir toutes sortes de manifestations, le Département a aménagé au mois de juin un terrain extérieur de 5000 m2 avec des réseaux d’eau potable et usées, et d’électricité pour recevoir des spectacles extérieurs comme Zingaro qui s’est tenu cet été.

* La réfection des routes et accessibilité aux personnes à mobilité réduite :

Plusieurs travaux de route et d’accessibilité ont été réalisés pour une meilleure circulation au sein du Domaine.

* Un accueil commun pour recevoir le public au Domaine :

Des travaux d’accessibilité et d’accueil commun à tous les bâtiments, favorise l’accès à tous.

IMAGE 12(2)

=> A VENIR EN 2017 :

* Un parvis piétonnier du Domaine jusqu’à la Chapelle :

Après les travaux de chaussée pour les véhicules, un parvis réservé aux piétons permettra de relier la chapelle au Chapiteau, en toute tranquillité.

* Une étude en cours pour valoriser la structure d’accueil du Chapiteau :

Le Chapiteau prend de l’âge et le Département compte poursuivre ses efforts pour accueillir le public dans de bonnes conditions. Des études sont en cours pour améliorer la structure et créer une expansion, tout en conservant le cachet original du « chapiteau ».

Solidarité – Proximité
LE DEPARTEMENT ENGAGÉ À RESTER PROCHE ET SOLIDAIRE

I – La Loi ASV (Adaptation de la Société au Vieillissement)

le Département a vu son rôle réaffirmé par la Loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement (Loi ASV) du 28 décembre 2015. Il œuvre en particulier pour favoriser le maintien à domicile et prévenir la perte d’autonomie des personnes âgées.

La grande nouveauté cette année est la reconnaissance officielle des « proches aidants » avec le soutien du Département pour des périodes de répit ou en cas d’hospitalisation. L’action globale du Département est de mettre en place les solutions pour que chacun puisse vivre le plus longtemps possible chez soi, entouré des siens ou protégés dans des établissements, chacun bénéficiant de l’attention et des soins d’un personnel qualifié.

Près de 40 000 personnes en perte d’autonomie sont concernées dans l’Hérault, soit 13% des plus de 60 ans bénéficiaires de l’APA. Le budget alloué à leur bien-être s’élève à 194 millions d’euros par an.

Que change la LOI ASV ?

– Elle améliore le quotidien des personnes âgées et reconnaît l’action des proches aidants (elle leur reconnaît des droits, notamment le droit au répit) ;

– Elle renforce l’accès à l’APA (les plafonds des plans d’aide sont revalorisés de 100 à 400 € en fonction du niveau d’autonomie) et allège le taux de participation du bénéficiaire. En 2016, le montant prévisionnel de l’APA était de 9M€.

Pour financer la coordination des actions individuelles et collectives de prévention, l’Hérault a obtenu un IMAGE 13(2)concours financier d’1,8 M€ de la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) pour 2016.

Dans le cadre de la Loi ASV, une nouvelle instance dans la coordination des politiques de l’autonomie a été créée : la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie. Son objectif : identifier les besoins des personnes de 60 ans et plus, et de leurs aidants et recenser les initiatives locales.

Rappelons que le Département de l’Hérault – avec l’ARS et la CARSAT LR – s’était porté volontaire avec 24 autres départements pour intégrer le comité national de la CFPPA et participer à des groupes de travail. Dans le but de nourrir les futurs décrets d’application et construire un mode de coopération au niveau local.

Qui sont les seniors en Hérault ?

=> Un Héraultais sur quatre a plus de 60 ans et dans 20 ans, les séniors auront progressé de plus de 48%. Un constat qui s’explique pour deux raisons : le vieillissement de la population et l’arrivée de seniors venus d’ailleurs. Ainsi entre 2007 et 2012, 56% des nouveaux Héraultais avaient 60 ans et plus, soit environ 4500 personnes par an.

=> Les seniors sont surtout installés en zone urbaine (91%). Certaines agglomérations ont connu une évolution conséquente du nombre de personnes âgées de plus de 60 ans (Béziers, Agde, Sète, Montpellier).Tandis que les plus de 75 ans vivent plutôt dans les cantons plus ruraux de l’Ouest du département (zones de Saint-Pons-de-Thommière et de Bédarieux).

II – La Maison de la Solidarité à Béziers : Juillet 2017IMAGE 14

Le Département réalise actuellement des travaux dans les bâtiments l’ancienne annexe Paul Riquet, situés avenue Foch à Béziers. Dès cet été, le bâtiment réunira dans un même lieu tous les services sociaux, de la petite enfance à la personne âgée. Un seul site dans lequel seront regroupés tous les interlocuteurs départementaux chargés de l’aide à la personne.
Sa situation géographique, près de la gare routière, favorisera l’accès à tous les Héraultais. Livraison : JUILLET 2017 Montant des travaux : 8,3 M€ financés à 100% par le Département

III – La Maison Départementale de l’autonomie

Les maisons départementales de l’autonomie rapprochent les services des conseils départementaux et ceux des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Ces structures, véritables relais de proximité, proposent aux personnes âgées et aux personnes handicapées un lieu unique d’accueil, d’information et, le cas échéant, d’évaluation de leur situation.

Si plusieurs départements sont aujourd’hui engagés dans l’expérimentation des maisons départementales de l’autonomie (MDA), les modèles varient. Pour limiter les disparités, la loi d’adaptation de la société au vieillissement charge à présent la CNSA de délivrer, à la demande des conseils départementaux, le label « MDA » aux organisations répondant aux critères du cahier des charges présenté dans le décret publié mercredi 28 décembre.

En Hérault, la Maison de l’autonomie sera située dans le futur bâtiment Alco 2. Elle assurera une meilleure visibilité et un accès facilité aux droits et aux dispositifs, ainsi qu’une continuité des parcours de vie des personnes mieux assurée. Pour les Héraultais, elle constituera « lieu unique » où s’adresser, notamment pour les personnes handicapées avant 60 ans ou après 60 ans.

IV – Nouveau : un guide pratique pour les Séniors !

IMAGE 15Un Héraultais sur quatre est un senior. Pour apporter des réponses simples, adaptées à chaque situation, le Département a conçu ce guide pratique. Il recense toutes les informations utiles pour bien vivre son quotidien et améliorer celui de ses proches : des renseignements sur ses droits, les différentes solutions en matière d’aides, d’accueil et d’accompagnement, l’offre de logement adapté, le transport mais aussi des conseils santé et loisirs.

Tout pour préparer et vivre une vieillesse la plus agréable possible en Hérault.

Disponible dans les agences de la solidarité, les UTAG, les CCAS (centres communaux d’action sociale), à l’Hôtel du Département (Montpellier et Béziers), dans les EHPAD, les pharmacies, les cabinets médicaux et les associations de service d’aide à domicile et sur herault.fr.

Collèges et Actions en faveur de la jeunesse
LE DEPARTEMENT ENGAGÉ POUR L’AVENIR DES JEUNES

I – Les actions menées pour la jeunesse

En Hérault, les moins de 25 ans représentent près du tiers de la population globale.

La Loi NOtre maintient la jeunesse et l’éducation populaire comme une compétence partagée entre les collectivités, c’est pourquoi le Département entend donner de nouvelles orientations à sa politique en faveur des jeunes. Comment ? En repositionnant la place des jeunes dans les dispositifs déjà existants, notamment en introduisant la valeur essentielle « d’engagement ».

La politique jeunesse du Département entend répondre à 4 grands objectifs :

– la visée éducative, aider les jeunes à grandir et s’épanouir dans l’Hérault ;
– l’ambition citoyenne, encourager les formes de participation et d’engagement ;
– le projet d’avenir, aider les jeunes dans leurs parcours d’insertion ;
– l’action partagée et concertée : fédérer un réseau d’acteurs au service de la jeunesse.

* Être éco-collégien grâce à la Maison Départementale de l’Environnement

Pourquoi trier ses déchets ? Comment économiser l’eau au quotidien ? C’est quoi un geste éco responsable ? La Maison Départementale de l’Environnement (MDE) est un service du Conseil départemental de l’Hérault qui a pour objectif de sensibiliser et d’informer le grand public et les scolaires. Il s’agit d’un lieu d’initiation et d’éducation à l’environnement, d’un espace d’échanges avec les associations d’éducation à l’environnement, les milieux universitaires et de la recherche, d’un pôle d’informations et de conseils, d’un centre de documentation et d’information multimédia.

* Les aides aux projets Cap Jeunes

Les jeunes de 16 à 25 ans souhaitant réaliser un projet ou une action bénévole dans un domaine qui leur tient à cœur : sport, culture, solidarité, environnement… Il peut le mener à bien avec le concours du Département. Son aide peut atteindre 500 € pour un projet individuel et 2 500 € pour un projet collectif.

Exemples de projets cap jeunes

  • Association « Jeunes en Pays d’Orb » :
    Le projet « Séjour sports citoyens » a été réalisé par 4 jeunes avec le soutien de l’association. Objectif : organiser quatre séjours pour des jeunes de 12 à 16 ans avec une thématique citoyenneté/civisme. Au programme : des activités sportives, un chantier pour réhabilitation le chemin de randonnée « la boucle d’Orb », une rencontre avec les élus de la commune de Bédarieux, la visite du conseil départemental de l’Hérault et de l’Assemblée Nationale à Paris. Une exposition photos a été réalisée afin de valoriser les jeunes porteurs de projet et partager cette expérience avec d’autres jeunes du territoire du Grand Orb.

  • Compagnie La Gasetina :IMAGE 16
    « Alerte rouge, jeunesse théâtrale 3 : Marseillan » est un projet de festival théâtral réalisé par 5 jeunes de 13 à 17 ans de la compagnie. Ce projet participe à l'organisation d'un festival théâtral par les jeunes de 4 compagnies dans 4 lieux différents. L’objectif du projet est de donner des
    lieux d'expression aux jeunes face à un public hétéroclite et des responsabilités d'organisation de manifestation culturelle. Les jeunes ont invité un auteur, Sarah Fourage qui écrit notamment sur des questions liées à l'adolescence, afin de participer à des ateliers/tables rondes. Alerte Rouge, jeunesse théâtrale3 fût une réussite grâce à l’implication des jeunes et la lumineuse participation de Sarah Fourage.

II – Le CDJ : Conseil départemental des jeunes

* S’ENGAGER DANS LA VIE PUBLIQUE AVEC LE CDJ

Des élèves de 5e souhaitant s’engager dans la vie publique, aux services des autres ?

Le Conseil Départemental des Jeunes (CDJ) leur offre cette possibilité. Élus dans leurs établissements respectifs, ces collégiens siègent pendant 2 ans au sein d’une assemblée junior à même de mener des actions dans les collèges du département (la dernière élection du CDJ date du 2 février 2016).

Le CDJ est un lieu de libre expression et d’apprentissage de la démocratie pour les collégiens. Les animateurs accompagnent les jeunes dans cette démarche citoyenne en facilitant l’expression collective de leurs idées, l’élaboration de propositions et la réalisation d’actions relevant de l’intérêt général. Les dernières élections ont eu lieu à la rentrée 2015 et les nouveaux élus ont signé jusqu’en décembre 2017.

Parmi les jeunes élus du CDJ, le benjamin et le doyen siègent à la tribune lors de chaque séance. Depuis les élections de 2016, le benjamin est David LOUISON du collège Jeu de Mail à Montpellier, et la doyenne est Chamsi AJEMMAA du collège Las Cazes à Montpellier.

Le budget du Conseil Départemental des Jeunes est de 71 400 €.

La prochaine commission du CDJ se tiendra le 1er février 2017 à l’Hôtel du Département, rue d’Alco à Montpellier.

En juin 2017, les 36 élus du CDJ iront à Bruxelles visiter le Parlement européen et rencontrer un conseil de jeunes. Encore une occasion de défendre leur projet d’un monde meilleur.

III – Les travaux à venir dans les collèges du Piémont-Biterrois:

a) CESSENON : une halle aux sports

La construction d’une halle aux sports vient de débuter sur la commune de Cessenon. => fin des travaux programmée pour FIN 2017 – Montant : 1,5 M€ (100% Département)

b) QUARANTE : réhabilitation du collège Louis Cahuzac

IMAGE 17Les travaux de réhabilitation du collège Louis Cahuzac à Quarante ont démarré depuis l’été 2016 et se poursuivent pendant les périodes de vacances scolaires pour ne pas perturber l’enseignement des cours.

=> Fin des travaux : 3ème trimestre 2017

c) SERIGNAN : un nouvel équipement de restauration

Dès la rentrée scolaire 2017, le collège de Sérignan rejoindra l’ l’UPC de Puisserguier (Unité de Production Culinaire) pour la restauration du midi. Le Département va donc équiper la structure cet été, pour pouvoir accueillir les plats dans les conditions sanitaires maximales.
=> Travaux été 2017

c) CLERMONT-L’HERAULT : extension de 4 classes

Le collège Le Salagou de Clermont-l’Hérault va bénéficier de l’extension de de 4 classes.


 

23  clichés sont disponibles sur notre page FACEBOOK HERAULT TRIBUNE 

 


 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.