BEZIERS - Mobilisation contre la PMA sans Père et ses conséquences

LIBRE EXPRESSION La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle permettant…

LIBRE EXPRESSION

La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle permettant la publication de textes externes à la rédaction.

Il n’engage que son auteur et en aucun cas la rédaction.

Vous pouvez lui écrire directement en cliquant sur sa signature ou commenter l’article.


Mobilisation à Béziers contre le projet de loi bioéthique et ses conséquences.

Alors que la démocratie est confinée par la crise sanitaire, les opposants à la PMA (Procréation Médicalement Assistée) sans père et à la GPA (Gestation Par Autrui – les mères-porteuses) étaient rassemblés à Béziers dimanche 31 janvier après-midi pour réclamer le retrait ou la réécriture en profondeur du projet de loi, texte injuste pour les enfants et la famille. Pour eux, « rien n’est joué ! Tout est possible »

Sous le label « Marchons Enfants !», les associations départementales d’Alliance Vita et de la Manif Pour Tous, se sont rassemblées devant le parvis du Théâtre Municipal à Béziers. Mobilisés depuis des mois contre la PMA sans père, la GPA, la légalisation des chimères (embryons animal-homme), les embryons transgéniques, les gamètes artificiels…, ils s’indignent de l’examen de ce texte « ni bio ni éthique » au Sénat cette première semaine de février alors que « la démocratie est aujourd’hui fortement dégradée et bafouée par la crise sanitaire ». La députée Emmanuelle Ménard, vent-debout à l’Assemblée Nationale contre ce projet de loi a pris la parole. Son époux, le maire Robert Ménard était également présent.

Un bébé gonflable de 5 mètres de haut avec des symboles de l’euro et des codes-barres permettait d’illustrer les conséquences de ce texte avec l’ouverture du marché de la procréation, la PMA sans motif médical remboursée par la sécurité sociale ou encore la possibilité de la création d’embryons génétiquement modifiés.

Ce rassemblement intervenait dans le cadre d’un week-end de mobilisation nationale partout en France. En Occitanie, des rassemblements ont eu lieu à Nîmes et à Toulouse, des actions avaient aussi été organisées à Montpellier et à Perpignan courant janvier  et qui se poursuivent cette semaine à Paris devant le sénat.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.