Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BEZIERS - Un auteur biterrois, et le député de Béziers censurés... à la Médiathèque de Béziers !

Cette rubrique Libre Expression est la vôtre.  N'hésitez pas à apporter vos contributions. Une seule obligation…

LIBRE EXPRESSION(1)

Cette rubrique Libre Expression est la vôtre.  N'hésitez pas à apporter vos contributions.

Une seule obligation vos articles doivent êtres signés, argumentés et doivent concerner le territoire Ouest Héraultais.

Vous pouvez réagir en bas d'article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom.


Unique dans les Annales de la Région Languedoc/Roussillon :

un auteur biterrois, et le député de Béziers censurés… à la Médiathèque de Béziers !

Le 23 septembre prochain, devait avoir lieu à la Médiathèque André Malraux de Béziers une rencontre avec Michel Maffesoli et moi-même -autour de ma pièce Le Tartuffe Nouveau* (Ed de l’Harmattan-Paris) préfacée par Michel Maffesoli, sociologue, professeur à la Sorbonne, et de son essai Les Nouveaux Bien Pensants-. Cette rencontre sur le thème de l’hypocrisie devait se référer à ces deux livres. Elle avait été arrêtée depuis des mois, de nombreuses personnes en étaient informées, à Béziers et au-delà, les éditeurs, le libraire, la directrice et son équipe l’avaient préparée, je leur avais déjà envoyé, à leur demande, les éléments pour l’établissement du contrat en cours, prêt à être signé… Or, début juillet, j’ai appris par un appel téléphonique puis un courriel de la Médiathèque de Béziers que le cabinet du Président de l’Agglomération Béziers- Méditerranée (dont dépend la médiathèque) avait demandé instamment à la directrice que je sois écarté de cette rencontre. Dans le courriel qu’elle m’a adressé, la directrice s’excuse pour “un changement” dit-elle “ ne relevant pas de sa décision”. La rencontre aura donc lieu avec M. Maffesoli qui, ignorant ce qui se passait, avait donné son accord, mais sans moi.

Cet acte de censure est, dans son principe même, totalement inadmissible. La médiathèque est une institution publique, où doit régner une totale liberté d’expression et de programmation : cette intervention autoritaire, au dernier moment (quelques semaines à peine avant la date prévue), sur une rencontre littéraire autour de livres que la directrice de la Médiathèque et son équipe décident librement, semble relever d’un caprice de petit marquis, d’un comportement féodal qui nous ramènent à l’Ancien Régime ou au Moyen-Age. Or, nous sommes, en république et dans une démocratie, où ce genre de choses, en principe, ne devrait pas exister.

Mais il est surtout particulièrement ridicule. Censurer un auteur biterrois (né au 62 av. Albert 1er) à la médiathèque de Béziers, située à cent mètres de là, c’est déjà en soi une prouesse, d’autant que cette pièce a notoirement fait honneur à ma ville natale : elle a été l’un des plus grands succès du Festival d’Avignon 2014 et rempli le Théâtre Municipal de Béziers pendant deux soirs, les 21 et 22 novembre derniers. Pour m’en remercier le Président de l’Agglomération Béziers- Méditerranée et son cabinet me censurent de la façon la plus arbitraire qui soit !

C’est unique dans les Annales de la Région, et cela recule les limites prévues pour la sottise ! Cela les pulvérise même lorsqu’on sait qu’il s’agit d’une pièce -publiée depuis- qui a été commandée en 2011 par l’ancienne municipalité, et dont le commanditaire, M Elie Aboud, député de Béziers, alors adjoint à la Culture, est un membre de la majorité plurielle de cette même agglomération dont le Président est Frédéric Lacas. En me censurant, le Président et son cabinet ont censuré aussi leur collègue M Elie Aboud, député de Béziers,… à la médiathèque de Béziers !

Il est à noter enfin que, pour me censurer -et le censurer- à bon droit, il aurait fallu justifier d’un risque de trouble à l’ordre public pouvant être provoqué par ce texte du Tartuffe Nouveau*, ce qui n’est pas le cas, puisqu’il a déjà été vu sans trouble et dans le rire et la bonne humeur… par plus de 11 000 spectateurs et va continuer, prochainement, en tournée dans toute la France !

Jean-Pierre PELAEZ

* En tournée, le 8 octobre aux ATP/Théâtre de Lunel (34), le 13 octobre au Relais Culturel/Théâtre de Haguenau (67)…

JEAN-PIERRE PELAEZ

Auteur Dramatique/ Sociétaire SACD

Président de Théâtre d’Auteurs en Languedoc/
LE MARS DES AUTEURS
Festival de Création en Région
Villa Calixta TARASSAC
34390 MONS
Tél 04 67 97 29 94 Mobile 06 03 46 06 78
Courriel jppelaez@wanadoo.fr
Site internet www.jeanpierrepelaez.com


Les textes édités au sein de la rubrique ” libre expression ” d'Hérault Tribune sont édités sous 
l'entière et pleine responsabilité de l'auteur des textes proposés qui atteste 
qu'il ne viole aucun droit de tiers et la législation applicable en vigueur.


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.