Béziers : un gang fait main basse sur 150 vélos haut de gamme durant le week-end

Le magasin de vélos Giant de Béziers a été victime d’un gros cambriolage le week-end dernier. La totalité du stock de vélos a été dérobée. Particularité de ce vol par effraction, les voleurs semblaient particulièrement bien renseignés.

Très mauvaise découverte ce lundi 17 juillet 2022, pour les employés du magasin de vélos Giant Store et Spécialized, installé depuis 2018 dans la zone Montimaran à Béziers.

La quasi-totalité du stock de vélos dérobée

Peu avant 9 h, les salariés de l’enseigne n’ont pu que constater l’ampleur des dégâts : 150 vélos, plus de 200 chargeurs de vélos électriques et un magasin immaculé par la poudre d’extincteurs trouvés sur place, rendant ainsi difficile le relevé d’ADN et le travail des enquêteurs.

Le casse entièrement filmé par la vidéo-surveillance

Le magasin, ouvert en 2018, bénéficiait pourtant d’un gros niveau de protection que les voleurs ont malgré tout réussi à déjouer. Au nombre de 8, les malfaiteurs, cagoulés et gantés, ont été filmés par les caméras de surveillance du magasin pendant qu’ils faisaient main basse sur les vélos de grande valeur. Curieusement, l’alarme n’aurait pas fonctionné.

Méthodiquement et sans vraiment se presser, le gang a chargé les 150 vélos dans les 3 camions de l’entreprise stationnés sur le parking avant de prendre la fuite avec ces derniers.

Des machines haut de gamme

Selon un témoignage recueilli sur place, « les voleurs ne sont pas trompés, ils ont dérobé l’ensemble des vélos neufs de valeur, délaissant volontairement les occasions et les vélos en attente de SAV ».

Spécialité du magasin ? Les vélos électriques plutôt haut de gamme. « Ce sont des machines de marque Giant et Specialized qui peuvent coûter entre 6 et 10 000 euros », assure un enquêteur. De quoi attiser l’appétit de la délinquance organisée.

Des gangs bien organisés

Récemment, un gang sévissant dans la région Occitanie avait été mis hors d’état de nuire par les forces de l’ordre après avoir orchestré durant plusieurs mois des casses de magasins de vélos à Cahors (Lot), Pamiers ( Ariège), Agen (Lot-et-Garonne), Montauban (Tarn-et-Garonne), Castres ( Tarn) mais également déjà dans l’Hérault. « La spécialité de ce gang était de défoncer les murs des commerces avec des engins lourds ». Lors d’un des casses nocturnes, un véhicule était repéré et permettait de remonter jusqu’à une équipe de roumains installée dans un camp à Tournefeuille (Haute-Garonne).

Cette fois-ci, les camionnettes de l’entreprise ayant servi à la commission des faits ont été retrouvées incendiées au domaine de Bayssan.

Le 10 juillet dernier, plus de 200 caravanes appartenant à une communauté de gens du voyage évengéliste s’étaient installées non loin de là, sans qu’un lien de cause à effet ne puisse être établi pour l’heure.

« C’est une piste comme une autre, ce qui est sûr, c’est que les malfrats étaient bien renseignés » confie l’un des enquêteurs qui évalue le préjudice à plus de 500 000 euros. Alors repérages minutieux ou complicité interne ?

L’enquête, ouverte pour vols en bande organisée et association de malfaiteurs, essayera de le déterminer.

En attendant, les magasins de vélos, dont les ventes ont fortement progressé depuis l’après-confinement, doivent s’équiper et se protéger comme des bijouteries.  

Capture décran 2022 07 21 à 13.10.29
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.