BEZIERS - UNITE SGP POLICE sollicite le bénéfice du dispositif des Q.R.R. pour le quartier de la Deveze

 « UNITE SGP Police / FO syndicat majoritaire a sollicité auprès de Monsieur Fabrice…

 

« UNITE SGP Police / FO syndicat majoritaire a sollicité auprès de Monsieur Fabrice GARDON conseiller police du Ministre de l’Intérieur de bénéficier du dispositif Q.R.R. « Quartiers de reconquête Républicaine » pour le quartier de la Devèze de la circonscription de Béziers. 

Une délégation du bureau départemental UNITE SGP POLICE / F.O. a été reçu le 08 septembre 2019 par Monsieur Fabrice GARDON conseiller police du Ministre de l’Intérieur à la sous Préfecture de Béziers. 

UNITÉ SGP Police – Force ouvrière a sollicité, lors de l’audience, le classement du quartier de la Devèze en Q.R.R. « Quartiers de reconquête Républicaine » afin de bénéficier de moyens humains et matériels supplémentaires. 

UNITE SGP Police / Force Ouvrière se réjouit de la baisse du nombre de faits constatés émanant de l’extrait de l’Etat 4001 recensant les crimes et les délits par les services de police ou de gendarmerie. Ces résultats encourageants sont le fruit de l’efficacité et le professionnalisme des policiers biterrois. 

Malheureusement, comme dans l’un des derniers rapports de la Cour des comptes, il existe une différence entre la délinquance enregistrée par les forces de l’ordre et la délinquance vécue. En effet, les habitants du quartier de la Devèze qui pour une immense majorité, vivent dans des conditions difficiles, ne supportent plus les violences urbaines et l’économie souterraine qui gangrène la vie de la cité. Ils sont également exaspérés par les incivilités et le relâchement des comportements. Au-delà des événements ponctuels, une forme de pression s’exerce sur l’ensemble des habitants sous diverses formes dans la vie quotidienne. Ils ont le sentiment d’être abandonné et de vivre une forme d’enfermement. 

La lutte contre les violences urbaines et le démantèlement des trafics de stupéfiants et des réseaux qui alimentent l’économie souterraine doivent demeurer un objectif prioritaire pour l’Etat dans ses devoirs régaliens. 

Malheureusement la situation en l’état actuel des moyens humains et matériels, ne permet plus d’assurer dans les meilleures conditions la sécurité de nos concitoyens. Force et de constater que les policiers biterrois éprouvent les plus grandes difficultés à accomplir leurs missions quotidiennes, victimes régulièrement de violences à leur égard. 

Cet état de fait ne faisant qu’aggraver jour après jour un profond sentiment d’exaspération tant du côté des forces de l’ordre que du côté de la population. 

Le respect de l’autorité publique ne pourra être restauré que si tous les moyens sont mis en commun au niveau de la police, de la commune, de l’ensemble des partenaires institutionnels, des bailleurs, etc. pour aboutir à une coproduction de sécurité. Chacun ayant vocation à apporter sa pierre à l’édifice, afin d’apporter d’avantage de sécurité à nos concitoyens. ». Sans véritable synergie entre les forces régaliennes et les élus territoriaux l’objectif ne saurait être atteint. 

Lors de cet entretien l’UNITE SGP POLICE /F.O. a remis à Monsieur Fabrice GARDON deux courriers à l’attention de Monsieur Laurent NUNEZ Secrétaire d’Etat décrivant la situation de la CSP Béziers et de la C.S.P. de SETE. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.