Bilan 2017 : demande soutenue dans les services

Profitant d’une amélioration de l’activité économique l’année dernière, la valeur ajoutée des services marchands non financiers a augmenté de 3,7 %, annonce l’Insee. La consommation des ménages a joué un rôle non négligeable.

L’année 2017 a été marquée par une certaine reprise de l’activité économique française et européenne. Grâce à cette amélioration conjoncturelle, les entreprises ont fortement augmenté leurs investissements. Elles ont été « stimulées par l’amélioration de leurs débouchés et des conditions de financement favorables et par des tensions élevées sur l’appareil productif », rappelle l’Insee dans une note de début juillet consacrée au bilan des services en 2017.

L’amélioration de la situation a été particulièrement profitable aux services marchands non financiers, comme l’hébergement, la restauration et les activités récréatives. Ainsi, l’année dernière, leur valeur ajoutée a progressé de 3,7 %, après des hausses de 2,4 % en 2016 et 1,1 % en 2015. « Ce rythme dépasse même celui de 2010, élevé par contrecoup du recul de 2009 », commente l’Institut de statistique. Le poids des services marchands non financiers dans l’économie française représente dorénavant 35,3 % de la valeur ajoutée totale (+ 0,6 point).

Les services orientés vers les entreprises ont nettement contribué à cette croissance, tirée notamment par les investissements en logiciels et bases de données. Logiquement, la nette hausse des transactions immobilières a aussi impacté favorablement les investissements en services liés, note l’Insee, dont les activités de marchands de biens, agences immobilières et services des notaires. Et, après plusieurs années de stabilité, les dépenses de recherche et développement se redressent enfin.

Augmentation des dépenses des ménages

Alors que le pouvoir d’achat des Français a ralenti, affectant la consommation des ménages (+ 1 %, après + 2,1 % en 2016 et + 1,5 % en 2015), la dépense des ménages en services a progressé en 2017, contrairement à la consommation de biens. Elle a ainsi augmenté de + 2 %, après + 1,7 % l’année précédente. « L’activité touristique repart à la hausse, ce qui favorise les activités récréatives, les agences de voyages et l’hébergement-restauration. L’attrait pour le camping et la restauration rapide est particulièrement vif », révèle l’Insee.

Cependant, la principale dépense de consommation des ménages en services marchands reste les loyers, à hauteur de 57 %. Ces derniers augmentent en volume du fait de l’élargissement du parc de logements. Par conséquent, les services principalement orientés vers les ménages représentent la moitié de la valeur ajoutée des services marchands.

Des emplois plus nombreux et plus productifs

Selon les chiffres de l’Insee, le secteur rassemble 7,6 millions d’emplois en équivalent temps plein, soit 29 % de l’emploi total en France. Dans un contexte favorable, l’année dernière, 227 000 emplois nets ont été créés dans les services principalement marchands, soit une hausse de 3,1 %, après une augmentation de 2,2 % en 2016. Ce rythme soutenu contraste avec une croissance beaucoup plus modérée, variant de + 0,7 % à + 0,9 %, rencontrée entre 2012 et 2015.

Les services à bases scientifiques et techniques, ainsi que les activités administratives et de soutien, ont engendré à eux seuls environ 170 000 emplois supplémentaires. En particulier, l’emploi intérimaire progresse encore nettement, de 14 % en équivalent temps plein, selon les données de la Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail. Il s’agit là d’un record.

Autre bonne nouvelle du côté de l’emploi, la productivité apparente du travail, représentant la valeur ajoutée en volume rapportée à l’emploi, « accélère fortement dans les activités d’information et de communication et plus modérément dans l’hébergement et la restauration », annonce l’Insee.

Raphaël AUDEMA et B. L.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.