Bois de chênes haut de gamme pour vins premium : Œnochêne (Mauguio) innove

Créée en 2006 par Jean-Luc Liberto, œnologue de formation, l’entreprise Œnochêne vient de développer « Quality One », une gamme de bois de chênes 100% français et très haut de gamme spécialement conçue pour l’élevage des vins premium. Un procédé innovant de torréfaction du bois –une chauffe douce par « convection à cœur » – est à l’origine d’une large palette de profils organoleptiques capables de magnifier la qualité des vins. Basée à Mauguio dans l’Hérault, Œnochêne a enregistré une croissance de 50 % de son chiffre d’affaires en trois ans, soit 3 millions d’euros en 2016, et souhaite doubler sa production d'ici 2020.

En pleine croissance (+ 50 % de chiffre d’affaires en trois ans, soit 3 millions d’euros en 2016), l’entreprise melgorienne porte de nouvelles ambitions : doubler sa production de 400 à 800 tonnes d’ici trois ans et poursuivre son développement à l’international (+ 30 % en quatre ans).

Elle base son succès et son développement sur sa gamme Quality One, spécialement dédiée aux grands vins. Les chênes sont issus de forêts françaises et réputés pour donner les meilleurs bois destinés à l’élevage des vins. Sélectionnés par Œnochêne en fonction de leur grain et de leur qualtité tannique, ils maturent à l’air libre pendant une durée minimale de 24 mois afin d’exprimer toutes leurs propriétés organoleptiques. Avec cette gamme, Œnochêne entend “apporter les meilleurs bois aux meilleurs vins de chaque producteur”.

Un procédé inédit pour diversifier les profils organoleptiques

Son savoir-faire repose sur des techniques de chauffe performantes et modulables en fonction des arômes recherchés (vanille, café, pain épicé ou moka). L’entreprise s’est ansi imposée sur un marché qui doit répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. Depuis dix ans, la société a noué des partenariats forts avec des mérandiers afin de proposer aux viticulteurs les meilleures essences de chênes issus de forêts gérées durablement. La gamme de produits, naturelle (chips, microstaves, staves et merrains …) et variée, répond à des profils de vins recherchés par les acteurs de la filière vitivinicole. Œnochêne sélectionne 2 types de bois : le quercus petraea pour le chêne français et le quercus alba pour l’américain. Entreposé à l’air libre durant 18 à 30 mois afin de développer tout son potentiel aromatique, le bois est ensuite chauffé par convection à cœur de manière légère, forte ou moyenne (selon un système d’air chaud ventilé). Avec des températures allant de 100° à 300°, Œnochêne développe une large palette d’arômes vanillés, épicés ou boisés en fonction des profils de chauffe. Les morceaux de bois peuvent être utilisés à 3 étapes de vinification : sur raisins frais et moûts, pendant la fermentation et au moment de l’élevage.

Repères

Œnochêne

Oenochene-bois-vins-premium
De gauche à droite sur la photo : Jérôme Baudin et Jean-Luc Liberto.

Date de création : 2006
Président : Jean-Luc Liberto
Directeur : Jérôme Baudin
CA : 3 millions d’euros
Effectif : 12 personnes
Tonnes produites : 400 tonnes
Export : 35 %
Surface : 2000 m2
Export : 35 % du CA

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.